8 astuces vraiment efficaces pour estomper et limiter les taches brunes

Elles apparaissent sur le visage et les parties du corps les plus exposées au soleil et s’accentuent dès les premiers rayons. Toutes les astuces pour s’en débarrasser !

Restez informée

1/ Exfolier pour estomper

Pour atténuer la tache et l’empêcher de s’installer, il faut stimuler le renouvellement cellulaire, sans quoi non seulement l’hyperpigmentation prospère mais la peau devient en prime irrégulière à cause de l’accumulation des cellules mortes. Grâce à une exfoliation douce, on peut ainsi inverser la tendance en accélérant la desquamation de l’épiderme pour retrouver une peau plus homogène et plus lumineuse. Le bon rituel ? Une lotion à appliquer au coton ou un masque peeling ultra-doux à laisser poser un effet éclatant au réveil.

2/ Traiter l’hyperpigmentation

Les taches brunes sont le plus souvent causées par des expositions répétées (et non protégées) qui ont déréglé la production et la répartition de la mélanine. Trop sollicitée, cette molécule responsable de la protection de la peau contre les UV prolifère alors de façon anarchique. La parade à la multiplication des taches ? Un soin capable d’inhiber la mélanogenèse, le processus de synthèse et de distribution de la mélanine dans l’épiderme. Au palmarès des actifs ayant prouvé leur efficacité : l’arbutine, la vitamine C ou encore la glabridine, plante réputée pour ses effets éclaircissants.

3/ Protéger des UV

Avec les taches, mieux vaut prévenir que guérir ! Un solaire appliqué après pénétration de son soin de jour ou une formule intégrant une protection UV, et le tour est joué ! Car une fois les taches apparues, il faut trimer pour neutraliser les mélanocytes enfiévrés par les ultra-violets. Le plan d’action ? Continuer à appliquer une protection adaptée, qui va freiner efficacement l’apparition de nouvelles taches, et éviter leur aggravation en misant sur un soin solaire à l’action anti-pigmentation spécialement conçu pour limiter leur prolifération.

4/ Cibler zone par zone

Les taches ne concernent pas seulement le visage, elles peuvent aussi apparaître sur le corps ! Les taches dites « de soleil » s’installent volontiers sur les zones exposées comme le décolleté, les bras et les jambes tandis que les taches dites « cicatricielles » sont consécutives à une inflammation dues à des irritations ou des blessures. Et plus la peau est foncée, plus le risque d’hyperpigmentation est élevé. Pour les estomper, adoptez une formule à la double efficacité éclaircissante et préventive. Votre contour de l’œil est marqué ? Certains produits traitent à la fois les rides, les poches, les cernes et l’hyperpigmentation du regard, foncez !

5/ S’occuper de ses mains

Toujours exposées, elles trahissent l’âge car contrairement au visage et au décolleté, on pense rarement à les protéger. Le bon réflexe ? Appliquez un pois de crème solaire sur le dos de chaque main quand vous en appliquez sur le visage et le cou. Quand l’hyperpigmentation est installée, estompez à l’aide d’une crème dépigmentante enrichie en vitamine E, pour éclaircir, combinée à de la vitamine C exfoliante et à du mélanoxyl, qui freine la production de mélanine. Les taches sont larges ? Une séance de laser ou de peeling chez le dermatologue s’impose !

6/ Traiter même la nuit

Et pour cause : la nuit, l’épiderme profite de l’accalmie dans sa lutte contre les UV et la pollution pour se concentrer sur son renouvellement cellulaire. Il profite ainsi d’une microcirculation au top entre 23h et 4h du matin pour absorber les actifs et se préparer aux agressions de la journée. C’est le moment idéal pour lui offrir une exfoliation légère qui va le débarrasser des cellules mortes et relancer la production de collagène et d’élastine. Mais également pour faire le plein d’ingrédients dépigmentants très doux comme l’extrait de mûrier blanc ou de lys qui inhibent la synthèse de mélanine sans irriter.

7/ Camoufler discrètement

Pour dissimuler tout en subtilité les taches trop imposantes ou exposées, il suffit de déposer une touche de correcteur corail sur la zone hyper-pigmentée à estomper (évitez l’anticernes, qui virerait au gris). Prélevez un soupçon de produit au doigt avant de le tapoter délicatement sur la tache et peaufinez en fondant le tout dans la peau à l’aide d’une houppette, sans frotter pour ne pas déplacer le correcteur. Les plus pointilleuses pourront ensuite poudrer et fixer à l’eau thermale pour assurer une tenue optimale à votre opération camouflage.

8/ Maquiller pour prévenir

La meilleure protection contre l’apparition des taches ? La prévention ! Pour conserver une peau nette et unie, ayez toujours le réflexe « filtre solaire » quand le soleil pointe ses rayons. Bonne nouvelle : s’il n’est pas suffisant (et ne remplace en aucun cas un produit de protection), le fond de teint apporte une première protection modérée. Si aucun SPF n’est indiqué sur son emballage, on estime que sa teneur en pigments réflecteurs de lumière correspond à un indice 10. Pas de quoi s’exposer à la plage mais un premier pas en ville.

L’avis de l’experte : « L’hyperpigmentation n’est pas dangereuse mais il faut la surveiller » avec Michèle Sayag médecin allergologue et directrice de la Stratégie médicale Bioderma

Les taches témoignent d’une altération des capacités de la peau à se réparer et d’un capital solaire épuisé, il faut donc les surveiller. Au fil des années, elles sont en effet susceptibles de s’épaissir, de s’élargir, voire de donner naissance à un mélanome… Pour se rassurer, il convient donc d’éviter leur aggravation en se protégeant du soleil et de les atténuer quand elles sont installées grâce à des produits dépigmentants adaptés. Il peut également être utile de vérifier la localisation du pigment dans la peau. C’est ce qu’un dermatologue peut faire grâce à un examen à la lampe de Wood. Enfin, n’oubliez pas de lui montrer régulièrement vos « naevus pigmentaires », les fameux « grains de beauté », de façon à prévenir toute modification de ces lésions, potentiellement néfastes pour la santé.

Source: Lire L’Article Complet