Cacher ce petit ventre que l'on ne saurait voir ? Kate Winslet a fermement refusé de tricher dans "Mare of Easttown"

Si beaucoup de corps sont photoshopés et certaines astuces utilisées pour lisser les silhouettes à l’écran, Kate Winslet n’a pas souhaité que le réalisateur de Mare of Easttown masque son ventre à l’écran.

Kate Winslet est de celles qui ne trichent pas. A l’écran comme sur les pages glacées des magazines. Celle qui est égérie de la maison Lancôme s’était déjà distinguée en affichant sa volonté de ne pas être retouchée sur les photos en post-production (une close qu’elle aurait fait ajouter dans son contrat avec la marque). Le temps qui passe, elle l’assume. «J’ai le genre de rides qui sont là pour rester. Vous savez, pas celles qui apparaissent le matin et vous vous dites “Oh, elles s’effaceront dans deux heures”. Non, elles sont là. Et c’est comme ça», déclarait l’actrice dans le magazine People, le 13 mars 2015.

Dans la nouvelle série HBO (et diffusée en France sur OCS) Mare of Easttown, où elle incarne une détective éprouvée par le suicide de son fils, divorcée et déjà grand-mère, elle joue presque sans fard. L’actrice apparaît avec ses imperfections, habituellement gommées sur les plateaux de cinéma. Et pas question de faire autrement dans les scènes dénudées qu’elle partage avec l’acteur Guy Pearce.

Dans Mare of Easttown, Kate Winslet donne la réplique à Guy Pearce.

Comme le relate The Guardian, le réalisateur Craig Zobel avait en effet souhaité retourner un plan où l’on aperçoit le petit ventre de l’actrice. Le but ? Avoir une lumière plus flatteuse. Ce à quoi la comédienne lui a répondu : «Ne t’avise pas de le faire.»

Nous sommes en 1998. Titanic a fait pleurer tout jeune fille en fleurs qui se respecte. Leonardo DiCaprio et Kate Winslet sont propulsés power couple du cinéma US, et sont tous les deux nommés aux Golden Globes. Ils fêtent ça avec un vrai-faux costume et un collier de chien. (Los Angeles, 18 janvier 1998.)

À l’époque, les susdites jeunes filles en fleurs veulent toutes croire à une histoire d’amour naissante entre les deux étoiles filantes. Mais niet. « Il me connaît mieux que personne. Beaucoup d’amitiés démarrent par un petit bisou ou un petit flirt. Mais Leo et moi ? Non. Il est mon roc », confiait Kate Winslet dans le Vogue anglais, en 2008. (Photo du film Titanic, de James Cameron, 1997.)

« Il m’a toujours considérée comme un “pote”. Il ne m’a jamais traitée comme une fille. Et je n’ai jamais été le genre à faire des manières. » (Marie Claire UK, 2009.) (Photo du film Titanic, de James Cameron, 1997.)

Débute alors une histoire d’amitié sans aucune ambiguïté. En 1998, juste après la promo de Titanic, Kate Winslet épouse le réalisateur Jim Threapleton, rencontré sur le tournage de Marrakech Express. Leonardo DiCaprio souscrit à son abonnement « blondes à rien ». (Golden Globes, 15 janvier 2007.)

Kate Winslet a même renvoyé deux fois l’affiche prévue pour assurer la promotion de la série, trouvant qu’elle y était trop retouchée comme elle l’a expliqué au New York Times. «Je leur ai dit : “Eh les mecs, je sais exactement combien de rides j’ai au coin des yeux donc faites-les revenir”». Pour l’actrice de 45 ans, cette transparence est nécessaire pour que le public puisse s’attacher au personnage. «[Mare] est une femme active et imparfaite, avec le corps et le visage qui reflètent son mode de vie, son âge et d’où elle vient.»

Source: Lire L’Article Complet