PHOTOS : pourquoi certains soins visage coûtent-ils aussi cher ?

Leurs promesses de jeunesse éternelle nous font rêver, leurs packagings ressemblent à de véritables objets de décoration et sur l’étiquette, leur prix comporte bien souvent 3 ou 4 chiffres… Pourtant, il n’y a pas que du snobisme ou du marketing derrière ces soins premium. On vous explique tout ce qui se cache derrière ces véritables pépites cosmétiques !

Mais à moins d’avoir gagné au loto, investir plusieurs centaines d’euros dans une crème, un sérum ou un contour des yeux est tout de même un acte qui doit être réfléchi. A l’approche des fêtes de fin d’année, on peut être tenté.e.s d’inscrire cette brillante idée sur sa wishlist. Et nous, on vous explique pourquoi ces soins coûtent ce qu’ils coûtent !

1. Parce qu’ils contiennent des ingrédients d’exception

Comme pour tout marché, les marques de cosmétiques ont le choix parmi un large éventail de qualité pour ses ingrédients : collagène, acide hyaluronique, rétinol, algues…. Les lignes premium s’offrent les plus chers, sans restriction budgétaire, avec des prix fixés seulement une fois la formule trouvée, à l’inverse ce que qui se fait dans les gammes plus accessibles. Ces soins capitalisent aussi sur des ingrédients qui flattent l’imaginaire, outre leurs propriétés exceptionnelles. Citons le caviar de la Prairie, la poudre de diamant chez Carita ou chez L. Raphael, la truffe chez Estée Lauder, une orchidée rarissime chez Guerlain, de l’or et des esturgeons élevés éthiquement en Aquitaine chez Valmont, du Sakura et des extraits de perles du Japon pour Sensai ou encore de la sève du vignoble de Château d’Yquem chez Dior. En fils conducteurs de tous ces soins, des plantes ou algues réputées pour leur longévité et résistance au stress. Bref, des compositions cosmétiques de haute voltige dans lesquels rien n’est laissé au hasard pour nous promettre la jeunesse éternelle.

2. Parce qu’ils représentent des années de développement

«Un tel niveau de prix s’explique aussi par notre recherche qui ne connaît aucune limite, tant en matière de compréhension de la peau, de sélection des actifs comme de formulation qui peut prendre des années» commente Sophie Guillon, PDG de Valmont. «Par exemple, pour le coffret anniversaire de notre gamme Elixir, nous avons réussi la prouesse d’actifs concentrés à 69% ». Chez Sisley, le sérum anti-taches de Sisleÿa s’appuie sur l’épigénétique, science couronnée de prix Nobel récents qui étudie l’impact de nos comportements sur le vieillissement. « Notre extrait de plante sélectionné met en sommeil l’expression du gène à l’origine de la synthèse de la mélanine, donc des taches» explique Julie Wainberg, directrice soin Sisley. Une performance qui s’appuie sur la technologie de l’ARN messager, ô combien dans l’air du temps avec la mise au point de plusieurs vaccins anti-Covid. De son coté, Guerlain observe depuis quinze ans le pouvoir d’adaptation des orchidées, notamment grâce aux signaux envoyés par le microbiote en surface de leurs racines. Cette biologie symbiotique est reproduite pour la première fois dans le prochain Sérum Black Orchid, avec des extraits d’orchidée stimulant les défenses de surface de la peau.

3. Parce qu’is procurent des sensations uniques

Ces formules très efficaces se glissent une fois peaufinées dans des textures raffinées, -huiles évanescentes, crèmes soyeuses non grasses, sérum non collant- et toujours parfumées subtilement, ce qui garantit une application fidèle. Côté plaisir des yeux, les contenants arborent des contours parmi les plus design, avec des couleurs similaires à celles des carrosseries de luxe : noir, blanc mat ou satiné, or ou argent chromé… qui donnent envie d’être exposés comme de vrais objets de décoration. Le saviez vous ? Même le bruit des boîtiers quand on ferme son pot de crème ou son flacon de sérum aussi fait l’objet de nombreux tests pour être le plus plaisant à nos oreilles. Et oui, le luxe est vraiment dans chaque détail.

4. Parce qu’on les trouve dans les plus beaux spas de la planète beauté

Ces lignes premium sont intégrées dans des rituels de soin uniques prodigués dans les plus beaux Spas. Celui de Guerlain sur les Champs Elysées ou de Dior beauté récemment à l’hôtel Cheval Blanc qui ouvre à Paris avec des soins exclusifs sont des parenthèses enchantées que l’on prolonge en sirotant une tisane dans un décor idyllique. La Suisse, berceau des cosmétiques luxueux, dispose d’une tradition des médi-spas, où la beauté se mêle à la médecine esthétique et aux bilans de santé. Citons la marque L Raphaël à Genève, dont l’Oxypeel combine applications de cosmétiques avec ultra-sons et infusion d’oxygène. A Lausanne mais aussi dans nombre d’hôtels Four Seasons (dont le George V à Paris), Dr Burgener offre un traitement dit haute couture. « Nos spécialistes prélèvent des mesures analysées dans nos laboratoires par nos médecins anti-âge reconnus» détaille la fondatrice et biologiste, Pauline Burgener. «Dix jours plus tard, une prescription ainsi qu’une trousse de cosmétiques sur-mesure sont envoyées à l’hôtel partenaire. La personnalisation extrême est la quintessence du luxe».

https://www.instagram.com/p/CUYN_VHD0g4/

A post shared by Dior Beauty Official (@diorbeauty)

5. Parce qu’ils offrent une expérience d’achat unique

La découverte du soin est un voyage en lui-même, où les clientes sont reçues dans un décor feutré avec des attentions particulières. Elles peuvent être conviées à partager une expérience artistique comme La Prairie qui invite à découvrir son prochain soin en même temps que Maotik, une artiste montante de l’art numérique à la prochaine FIAC de Paris. Un choix pointu que l’on retrouve chez Valmont où le co- fondateurs, Didier Guillon est lui-même artiste et mécène. Les clientes sont invitées à un cocktail dans les maisons Valmont pour tester les nouveaux soins autour d’oeuvres exposées : «Notre clientèle est très fidèle, sans doute car nous incarnons cette Maison. Elle nous suit aussi dans nos tribulations artistiques» confirme Sophie Guillon, dont l’alter-ego a conçu le boîtier du coffret anniversaire Valmont comme une oeuvre d’art. Une quête d’expérience esthétique qui se retrouve aussi dans les Maisons Sisley où les clientes fidèles se pressent aux expositions privées.

Alors si vous voulez, vous aussi, craquer pour un soin pur luxe, faites votre choix parmi notre sélection à découvrir dans le diaporama ci-dessus, réalisé par Isabelle Lafond. Texte : Laurence Férat et Béatrice Thivend-Grignola.

Crédits photos : Canva et nature morte : Camille & Charlotte. Style by Julie Chanut-Bombard

Autour de

Source: Lire L’Article Complet