L’image de Johnny Hallyday associée à des marques de luxe : un nouveau business étudié par Laeticia

Dès ses premiers succès, l’image de Johnny a toujours constitué un juteux filon dont Laeticia Hallyday compte bien tirer parti. Michel Jankielewicz, son conseiller artistique, a révélé au Figaro quelques pistes pour surfer sur la gloire du Taulier tout en continuant à lui rendre hommage.

Il ne faut pas que Johnny sombre dans l’oubli. Tel est le mot d’ordre de Michel Jankielewicz, le producteur-réalisateur qui, après avoir travaillé 18 ans aux côtés du Taulier, est devenu le conseiller artistique de Laeticia Hallyday en septembre 2019. À Léna Lutaud, journaliste au Figaro, il révèle leur stratégie pour faire durer la carrière posthume de Johnny Hallyday, décédé dans la nuit du 5 au 6 décembre 2017, le plus longtemps possible : « Il faut faire vivre sa voix et multiplier les prestations scéniques. »

Pour pérenniser la mémoire du rockeur, Laeticia et lui comptent organiser des hommages annuels, comme le rendez-vous du 1er décembre à l’Olympia pour lequel Laeticia puise dans de mystérieux coffres. Plus étonnant, ils étudient également l’idée de « mettre la voix de Johnny sur des campagnes de publicité très élégantes, avec des marques de luxe par exemple. » Une décision surprenante, quand on connaît l’aura populaire du Taulier qui a permis d’augmenter les ventes de la marque de lunettes Optic 2000 jusqu’en 2012, mais qui correspond à l’objectif de créer une mythologie Hallyday. Celle-ci serait illustrée par une comédie musicale qui devrait tourner à partir de 2022-2023 : « Je n’ai pas encore de producteur, de partenaires ni de salle, reconnaît Michel Jankielewicz. Mais le livret est en cours d’écriture. L’idée est de créer une histoire fictive autour des tubes de Johnny Hallyday comme Mamma Mia! la comédie musicale écrite par Catherine Johnson. »

En parallèle, le site johnnyhallyday.com et les pages consacrées au Taulier vont être pris en main par Julie, la fille de Michel Jankielewicz : « C’est elle qui prendra la relève sur le Net. Elle va apporter des idées neuves pour faire revivre ce site sans dénaturer l’œuvre mais également travailler avec notre fond d’images sur Facebook et YouTube. Elle va donner un coup de jeune à tout ça. »

Après les concerts hommages et les albums posthumes qui rencontrent un succès considérable, il semblerait que l’image de Johnny ne soit pas près de perdre de son influence. Sa voix devrait résonner encore longtemps à travers une large quantité de produits dérivés qui n’a de limite que l’imagination de ceux qui portent sa mémoire.

Crédits photos : ABACA

Source: Lire L’Article Complet

Laurence Boccolini : ces photos qui surprennent les internautes

Laurence Boccolini a repris le chemin des plateaux de tournage. Entre deux prises, l’animatrice a dévoilé deux clichés qui ont étonné les internautes.

Laurence Boccolini n’a plus de projets télé pour le moment. Mais la présentatrice de 56 ans ne chôme pas pour autant. La maman de la petite Willow profite de son temps libre pour assouvir sa passion de la comédie. Un rêve qu’elle avait déjà touché du doigt en devenant l’héroïne de la série Mademoiselle Joubert le temps de trois saisons en 2005, 2006 et 2008. Forte de cette expérience, celle qui était aux commandes de Je suis une célébrité, sortez-moi de là au côté de Christophe Dechavanne, a toujours voulu développer ses talents de comédienne.

Laurence Boccolini en bonne compagnie

Alors que le prochain grand jeu de TF1, Spin the Wheel, lui est passé sous le nez – au profit de Jean-Luc Reichmann -, Laurence Boccolini a réussi à décrocher un rôle dans un épisode de Mongeville. Dans la série policière de France 3, emmenée par Francis Perrin, Laurence Boccolini campe une commandante de caserne de pompiers. Un véritable accomplissement pour elle. « Quand j’ai appris que j’avais le rôle, c’était comme si j’allais tourner dans le prochain Star Wars », a-t-elle confié dans les colonnes de Télé-Loisirs. Et depuis ce tournage, l’animatrice ne s’arrête plus !

Sur son compte Instagram, Laurence Boccolini a dévoilé un cliché pris sur le tournage de son nouveau projet. Une photo qui a étonné les internautes car l’animatrice prend la pose en compagnie de Francis Perrin, qu’elle retrouve encore une fois, mais également Mimie Mathy, avec laquelle elle a aussi fait un selfie. Les trois acteurs, en tournage à l’extérieur, sont emmitouflés dans leurs manteaux et leurs couvertures. « Et on n’a pas froid du tout !!! Tournage happy avec ma Mimi et Francis Perrin (On ne se quitte plus). Frisquette journée mais bonheur de tourner avec vous deux », a-t-elle déclaré sur le réseau social. Heureusement, l’ex-présentatrice d’Europe 1 peut compter sur le soutien de ses fans pour lui réchauffer le cœur.


Source: Lire L’Article Complet

VIDÉO – Quand Thierry Lhermitte traite de « mythomane » une candidate des 12 coups de midi

Ce dimanche 17 novembre, Laurent Ruquier recevait Thierry Lhermitte et Patric Leconte sur le plateau des Enfants de la Télé. Durant l’émission, l’acteur et le réalisateur ont réagi à l’anecdote d’une ancienne candidate des 12 coups de midi qui assure avoir un lien avec Les Bronzés font du ski.

C’est une séquence qui n’est pas passée inaperçue sur les réseaux sociaux. Ce dimanche 17 novembre, Patrice Leconte et Thierry Lhermitte étaient les invités de Laurent Ruquier dans l’émission Les Enfants de la télé. L’animateur de France 2 a profité du passage de ces deux invités pour leur montrer un extrait de l’émission des 12 coups de midi,dans laquelle une certaine Christianne partage une surprenante anecdote au sujet des Bronzés font du ski: « Je m’appelle Christianne et je suis esthéticienne. C’est grâce à moi que dans le film Les Bronzés font du ski, l’esthéticienne s’est appelée Christiane ». Une séquence qui n’a pas manqué d’étonner – et d’amuser – Patrice Leconte et Thierry Lhermitte. « Cette femme est mythomane, c’est Christiane mythomane », a réagi la star du Splendid. Laurent Ruquier a alors tenté de tempérer : « Elle nous regarde peut-être », a précisé l’animateur. « Ça n’empêche qu’elle est folle ! », a plaisanté le réalisateur des Bronzés.

La candidate des 12 coups de midi, elle, semblait croire dur comme fer à son histoire : « C’est un de mes commerciaux qui était ami avec le metteur en scène du film de l’époque. Ils sont partis faire du ski et comme il faisait très mauvais, ils n’ont pas pu sortir. Donc le metteur en scène a voulu écrire le scénario et il lui a dit ‘Parle-moi, toi qui as contact avec l’esthéticienne, raconte-moi un peu la vie d’une esthéticienne’. Alors il lui dit : ‘Écoute, moi j’en ai une qui est très très sympa, elle s’appelle Christiane. Alors il a dit ‘Eh bien, puisque c’est ça, dans le film Les Bronzés font du ski, l’esthéticienne s’appellera Christiane », déclarait-elle, pas peu fière, face à Jean-Luc Reichmann. De leur côté, Patrice Leconte et Thierry Lhermitte ont assuré que cette histoire était totalement « fausse ». Quoi qu’il en soit, cette candidate a fait preuve d’une imagination débordante…

Crédits photos : Capture d’écran France 2

Source: Lire L’Article Complet

André Manoukian raconte la fois où son beau-fils est tombé sur… sa sextape (VIDEO)

Dans l’émission Je t’aime etc. du 19 novembre, le chroniqueur André Manoukian a révélé que son beau-fils étaient déjà tombés sur sa sextape. On vous raconte. 

Mardi 19 novembre, Daphné Bürki et l’équipe de Je t’aime etc. ont parlé de sextape. En effet, à l’occasion de la venue de Pauline Delassus, auteure du livre La nuit de Kim Kardashian, la présentatrice de l’émission a souhaité savoir lequel de ses chroniqueurs en avait déjà réalisé une. C’est alors qu’André Manoukian a répondu par la positive. Dans un premier temps, le musicien a raconté les détails de sa réalisation. "Dans l’enthousiasme d’un très bon moment avec mon téléphone portable. On est à Venise, ce sont des retrouvailles fabuleuses." a-t-il confié.

Seulement voilà, avec le temps, André Manoukian a oublié qu’il détenait cette vidéo sexy dans son téléphone. Et un jour, ses proches sont tombés dessus. "Un jour ma fille m’a dit que son téléphone était pété donc je lui ai dit ‘tiens j’en ai un’" a continué le chroniqueur. Heureusement, cette dernière, alors âgée de 20 ans, n’est pas tombée sur la sextape. C’est son fiancé qui l’a vue. "Il m’a dit ‘J’ai effacé". Ne t’inquiètes pas, elle n’a pas vu. J’ai de suite appelé ma fille et elle ma dit ‘Non, j’ai pas vu." En revanche, Alice, la meilleure amie de Julie, la fille d’André Manoukian, a souhaité regarder la vidéo. "C’est terrible" a conclu le chroniqueur de Je t’aime etc.

André Manoukian, père et grand-père de famille

Cette révélation a pour le moins étonné Daphné Bürki qui a déclaré : "C’est compliqué". De son côté, la psychologue Caroline Weil a trouvé cela étrange également. "C’est très difficile d’être confronté à la sexualité de ses parents" a-t-elle dit. L’histoire ne dit pas en revanche avec qui André Manoukian a réalisé cette sextape. A noter qu’André Manoukian est père de trois enfants. En 1982, il a eu Julie, fruit de son union avec sa première compagne, Sophie. Puis, le pianiste a eu deux fils : Anton et Aris, nés en 2000 et 2002, qu’il a eus avec Stéphanie. Il est également grand-père d’un petit Ethan né en 2009.

Source: Lire L’Article Complet

Demain nous appartient : Après le décès de Laure Killing, les acteurs de la série réagissent

Triste nouvelle pour les fans de Demain nous appartient. Laure Killing, qui interprétait Elisabeth Vallorta, la grand-mère de Bart, est décédée. 

Il y a des jours plus sombres que d’autres, et les fans de Demain nous appartient en ont fait la triste expérience ce 19 novembre. L’actrice Laure Killing, qui campait le rôle d’Elizabeth Vallorta (la mère d’Eddy et Fabrice, l’ex belle-mère de Flore et donc la grand-mère de Bart) est décédée à l’âge de 60 ans des suites d’une longue maladie. Si elle avait quitté la série de TF1 en mars 2018, à la suite d’une intrigue où un tueur en série l’avait assassinée, ses anciennes co-stars ne l’ont pourtant jamais oubliée, ni même le public de Demain nous appartient. Plusieurs personnalités ont tenu à réagir à cette triste nouvelle en apportant un joli hommage à Laure Killing sur les réseaux sociaux.

View this post on Instagram

Bon voyage 🖤

A post shared by Hector Langevin (@hectorlangevin) on

Bon voyage ????

Une publication partagée par Hector Langevin (@hectorlangevin) le


Et puis sourire à la vie … @laurekilling ????⭐️✨????

Une publication partagée par Maud Baecker (@maudbaecker) le


Quelle tristesse! Que t'est il arrivé ma Laure? J'espère que ce monde que tu as rejoint aujourd'hui t'apportera toute la douceur que tu mérites tant????

Une publication partagée par Charlotte Valandrey (@charlotte_valandrey_officiel) le


Sans grands textes publiés, laissant les choses plutôt privées et respectant un hommage sobre à l’actrice, les stars de Demain nous appartient ont partagé des photos en noir et blanc et quelques petits mots d’amour. Hector Langevin, qui jouait le petit-fils de Laure Killing à l’écran, écrit un doux “bon voyage” pendant Charlotte Valandrey partage “j’espère que ce monde que tu as rejoint aujourd’hui t’apportera toute la douceur que tu mérites tant”. Le compte officiel de la série de TF1 a aussi tenu à adresser un message : “C’est avec émotion que nous avons appris la mort de Laure Killing alias Elizabeth Vallorta aujourd’hui… Merci pour tout Laure, merci d’avoir fait partie de l’aventure #DNA, on ne t’oubliera jamais.” Une femme que les acteurs de Demain nous appartient, et les téléspectateurs, n’oublieront pas.

Source: Lire L’Article Complet

L'expo Boltanski, le beau livre sur Tarantino, l'album posthume de Leonard Cohen… Nos 5 incontournables culturels

Art contemporain, théâtre, musique… Tous les quinze jours, Madame Figaro propose sa sélection culturelle. Voici les cinq événements à ne pas rater.

Boltanski ou la fragilité de la vie

“Départ”, 2015. Douilles, ampoules, fils électriques, 170 × 300 × 10 cm.

Trente cinq ans après sa première exposition en 1984, Christian Boltanski est à nouveau au Centre Pompidou : il ne s’agit pas d’une rétrospective, mais d’une œuvre globale, espèce d’installation géante. Où l’on déambule dans une semi obscurité, au fil des ampoules qui clignotent, des théâtres d’ombre, des photos-souvenirs, au bruit des battements de cœur ou des cloches des Animatas (autels religieux chiliens édifiés au bord des routes à l’endroit des accidents) comme on arpente le chemin de sa vie. À travers des images, des archives, des inventaires… Boltanski parle de traces, de mémoire, d’absence, d’effacement, de mort. Une méditation sur l’Histoire, une métaphore du cycle humain avec, toujours, en toile de fond, la Shoah.

Faire son temps, au Centre Pompidou, jusqu’au 16 mars 2020. centrepompidou.fr.

Quentin Tarantino, il était une fois un cinéaste…

Après son album sur les frères Coen, le critique de cinéma Ian Nathan s’attaque au cultissime Quentin Tarantino. Depuis trente ans, et ses premiers scénarios pour True Romance et Tueurs nés, le réalisateur a développé un style unique, loin des films stucturés autour d’un début, d’un milieu et d’une fin. «Mes personnages n’arrêtent pas de raconter des histoires», dit-il. Cet ouvrage, à l’iconographie riche, propose une plongée dans l’univers de Tarantino film après film, jusqu’à son dernier Once Upon a time…In Hollywood. Immersion garantie dans sa vie et son oeuvre, ses tournages et ses acteurs fétiches.

Quentin Tarantino, la filmographie intégrale du réalisateur culte, Éditions Gallimard, 176 p, 35 €.

Arthur H et Wajdi Mouawad, entre théâtre et musique

Mort prématurée d’un chanteur populaire dans la force de l’âge, ou la rencontre entre le chanteur Arthur H et l’homme de théâtre Wajdi Mouawad.

Le pitch ? À 50 ans, Alice est un chanteur populaire : suffrages du public et respect du milieu de la musique… Mais, l’habitude, et son cortège de désenchantements, le gagne. À la faveur d’une rencontre, il décide de simuler sa mort, histoire de relancer sa carrière, voire sa vie. C’est sur ce canevas que l’homme de théâtre Wajdi Mouawad et le chanteur Arthur H ont tissé une histoire : et si on pouvait renaître à soi-même ? Dans cette tragi-comédie aux accents burlesques, il y a les chansons composées pour l’occasion par Arthur H et les thèmes récurrents de l’œuvre de Wajdi Mouawad : l’exil, les horreurs de l’histoire, la mort… Un voyage autour de l’existence.

Mort prématurée d’un chanteur populaire dans la force de l’âge, jusqu’au 29 décembre 2019, Théâtre de la Colline. colline.fr.

Leonard Cohen, Immortel forcément !

“Thanks For The Dance”. Voix grave, entre l’ombre et la lumière. Le philosophe, le poète, le moine, le mondain, l’homme à l’ironie acérée, le séducteur, l’amoureux… Tous sont conviés dans les neuf chansons de ce nouvel album vibrant.

Trois ans après sa disparition, le 7 novembre 2016, sa voix chaude, grave, envoutante, surgit d’outre-tombe. Cet album posthume, orchestré par son fils Adam Cohen, succède à You want It Darker dont les paroles étaient hantées par la mort. Dans Thanks for the Dance, arrangé au plus près de sa signature musicale par les artistes Beck, Damien Rice et Feist, il est question de lettre d’amour et de prière pour la paix. Ceux qui l’ont écouté ont asséné : «Leonard est en vie.» Sa voix de bronze et de bonze l’a immortalisé. Cohen for ever.

You want it Darker, Sony, sortie le 22 novembre.

“Le Rêveur de la forêt”, balade arty

Laure Prouvost, “Parle Ment Branches”, 2017. Branches, plâtre, peinture 160 x 80 cm.

Ce beau titre a été forgé d’après les mots du sculpteur Ossip Zadkine et l’exposition a lieu dans le musée qui porte son nom, soit son ancienne maison-atelier, nichée dans la verdure, en face du jardin du Luxembourg. Un parcours en trois parties (Lisière/Genèse/Bois sacré-bois dormant), qui regroupe une centaine d’œuvres d’une quarantaine d’artistes modernes et contemporains, éclaire de manière inédite l’œuvre de Zadkine, son lien organique avec la nature. Et interroge, en croisant les époques et les médiums, la place de la forêt, dans notre imaginaire, entre peur et enchantement. Face à la montée des préoccupations écologiques, il convient d’aller faire un tour au musée Zadkine.

Le Rêveur de la forêt, Musée Zadkine, jusqu’au 23 février. zadkine.paris.fr.

Source: Lire L’Article Complet

Emma Watson : la possible histoire d'amour avec Tom Felton serait confirmée par Rupert Grint

Emma Watson serait-elle tombée sous le charme de l’acteur Tom Felton ? Les fans de la saga “Harry Potter” en sont persuadés, ainsi que l’interprète de Ron Wesley dans la saga "Harry Potter".

Depuis leur première scène ensemble dans “Harry Potter à l’école des sorciers” jusqu’au huitième volet de la saga “Harry Potter”, les deux acteurs ne se quittent plus. Meilleurs amis pour la vie, il n’est pas rare de voir des photos d’Emma Watson et de Tom Felton sur leurs Instagram respectifs. Cette amitié serait-elle en train de se transformer ?

Le philtre d’amour

Emma Watson n’a jamais caché son “crush” pour l’interprète de Drago Malfoy. Elle avait révélé aux journalistes, selon Les Eclaireuses, que le jeune homme était “le premier garçon pour qui (elle a) craqué”. Une attirance que Tom Felton a nié connaître… Mais la donne est peut-être en train de changer.

Invité sur le plateau de l’émission Entertainement Tonight, Rupert Grint, alias Ron Weasley dans la saga, aurait confirmé l’attraction des deux amis. "Il se passait toujours quelque chose (entre eux), il y avait commeune petite flamme, une étincelle" s’est-il confié. "Mais nous étions des enfants. C’était comme n’importe quelle amourette de jeunesse" avant d’ajouter : "mais moi je n’avais ni flamme ni étincelle." . L’acteur se défend d’entretenir les rumeurs mais il semblerait qu’il est raison !

Un possible envoûtement

Les fans des deux sorciers ont très vite déceler un rapprochement. En effet, les deux acteurs publient de plus en plus de clichés d’eux, ensemble et tous sourires ! C’est d’ailleurs sur le compte Instagram de Tom Felton que le doute s’installe sur le duo formant un couple. Sur un canapé, côte à côte, l’acteur qui joue Drago Malfoy écoute Emma Watson jouer de la guitare. Une photo qui a des aspects de romance assumée.

Les fans sont sur le qui-vive pour découvrir les premiers signes de la romance entre les deux acteurs. Ce qui est sûr, c’est que tous les nostalgiques de la saga “Harry Potter” seront ravis de savoir que leurs acteurs fétiches trouvent l’amour ! Ils ont déjà trouvé un surnom à ce potentiel nouveau couple : "Dramione", une fusion de Drago et de Hermione. Malin.

Pour plus d’informations, regardez la vidéo !

Source: Lire L’Article Complet

Jenifer et l'affaire du short : "J'ai essayé d'apaiser les tensions"

Ce mardi 19 novembre, Jenifer était invitée dans “Touche pas à mon poste”. L’occasion pour la chanteuse de revenir sur la remarque sexiste dont elle a été victime en plein concert et de clore cette affaire une bonne fois pour toutes.

Jenifer n’est pas du genre à se laisser faire. Une force de caractère qu’elle a prouvée à tous en août dernier lors d’un de ses concerts en Alsace. La chanteuse de 37 ans avait été sommée d’enlever son short par un spectateur. Une remarque sexiste qui l’avait fait sortir de ses gonds. Elle est revenue sur le sujet lors de son passage dans Touche pas à mon poste ce mardi 19 novembre.

La remarque du spectateur l’avait mise hors d’elle. “T’es sérieux, toi ? T’es très sérieux ? Mais tu vas sortir, mon gars ! Tu t’es trompé de spectacle. Et tu sais ce qu’il te dit mon short ? Il te dit : ‘Tu sors !’ Bonne soirée…”, lui avait-elle rétorqué sous les applaudissements du public. Une séquence immortalisée en vidéo qui avait rapidement fait le tour de la Toile. Jenifer avait alors récolté de nombreux soutiens de taille, dont celui de Marlène Schiappa, secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes et de la Lutte contre les discriminations.

Quelques mois plus tard, l’affaire du short est toujours dans les esprits. Pour preuve, Cyril Hanouna a fait réagir la coach de The Voice à ce sujet lors de son passage dans Touche pas à mon poste ce mardi 19 novembre. Et en revoyant les images, Jenifer a révélé qu’il ne s’agissait que d’un tout petit morceau de l’histoire : “Ça, c’est le petit bout de vidéo. Mais après, je suis revenue, j’ai essayé d’apaiser les tensions.”

Elle poursuit en réaffirmant que les propos de l’homme en question étaient très déplacés : “Le mec, là, en l’occurrence, a été hyper maladroit. Sa copine était morte de rire, mais il y avait les gamines à côté, c’était en plein festival avec des petits débardeurs, des maillots et tout ça, ce n’était pas très respectueux même pour les autres.” Mais pour autant, la jolie brune n’a pas apprécié qu’il devienne la risée du reste des spectateurs. “Il s’est fait huer par le public, donc après, j’ai apaisé. J’ai dit : ‘Arrêtez de le huer, il a présenté ses excuses, tout va bien, c’était juste un mot qui est sorti comme ça.'” Finalement, tout s’était terminé dans le calme.

Source: Lire L’Article Complet

Le réalisateur Hervé Baslé (Les maîtres du pain) est mort à 81 ans

Mardi 19 novembre, le réalisateur Hervé Baslé s’est éteint à l’âge de 81 ans dans son village natal, à Saint-Coulomb, sur la Côte d’Émeraude. On lui devait notamment des séries télévisées comme "Les maîtres du pain" ou encore "Entre Terre et Mer".

Triste nouvelle. Mardi 19 octobre, le réalisateur Hervé Baslé s’est éteint à l’âge de 81 ans dans le village où il avait vu le jour, à Saint-Coulomb sur la Côte d’Émeraude, dans la région de Saint-Malo, rapporte France 3 Bretagne. Inspiré par la vie quotidienne des gens, il réalise son premier film en 1972, Christophe, l’enfant séparé des siens. Suivront une vingtaine de téléfilms et une dizaine de séries réalisés pour le service public, qui réuniront des millions de téléspectateurs à chaque épisode comme Les maîtres du pain en 1993 pour France 2 ou Le fils du cordonnier, Entre terre et mer, toujours pour France 2, pour les séries les plus connues.

Né en 1938, Hervé Baslé ne se destinait pourtant pas aux plateaux de tournage et à la caméra. Au départ, c’est dans une carrière militaire qu’il se lance, avant de partir en 1959 pour faire son service militaire. C’est à son retour en 1961 qu’il décide de changer de voie et passe un concours pour entrer à la télévision. Grâce à la formation professionnelle, il entre alors à l’IDHEC où il suit des cours de montage et de culture cinématographique. Il collaborera ensuite, en tant que monteur, avec Michel Polac et Jean L’Hôte. Cette association l’incitera à devenir réalisateur de téléfilms, séries, mais aussi d’émissions comme Lire, c’est vivre, imaginée par Pierre Dumayet.

Ses œuvres sont issues pour certaines de romans qu’il a écrit, comme Le cri (2006), Le Champ Dolent (2002), Entre terre et mer (1997), Le fils du cordonnier (1995). Chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres, chevalier de l’ordre national du Mérite, il a reçu six 7 d’or (récompenses télévisuelles, ndlr), dont trois en 1995 pour Les Maîtres du pain et trois en 1998 pour Entre terre et mer. En 2006, il a également reçu le Prix du roman populaire pour Le Cri, dont l’adaptation à la télévision est la dernière réalisation d’Hervé Baslé.

Source: Lire L’Article Complet