Le streetstyle, l’autre Fashion Week racontée par le photographe Edward Berthelot

On a posé quelques questions à Edward Berthelot, photographe collaborateur streestyle pour Getty Image depuis 2016. Avec lui, on a parlé avenir du style et de l’influence.

La Fashion Week, ce ne sont pas seulement les défilés. Ce sont aussi les photo streetstyle qui aux abords des défilés où journalistes mode, influenceuses et célébrités montrent l’étendu de leur style. À l’heure où de nouvelles scènes mode émergent à Lagos au Nigeria comme à Séoul en Corée, on a cherché à en savoir plus sur l’évolution du style et de l’industrie du streetstyle en posant quelques questions à Edward Berthelot, photographe streetstyle correspondant pour Getty Image.

Comme de nombreux photographes de streetstyle, la photographie de rue pour Edward Berthelot est arrivée sur le tard. Passionné par les arts qu’il a toujours considéré comme des hobbies personnels, cet auditeur financier puis directeur de contrôle de gestion d’un groupe se lance dans la photo en 2012. “Je touchais pour la première fois un appareil photo pendant les vacances et tout s’est déclenché”, nous dit-il par mail. Après les photos de ses proches et de la nature, Instagram devient une manière pour lui de se lancer plus officiellement dans la photos, notamment par le biais des influenceuses.

Il prend contact, réalise des clichés qui servent à animer leurs réseaux sociaux et sent qu’il a trouvé sa voie. Il explique : “En 2016, j’ai rejoint Getty Images en tant que contributeur pour ma première Fashion Week et ma vie a progressivement changé”. Si au départ, il utilise ses congés et RTT pour couvrir les fashion week, aujourd’hui il officie en tant que streetstyler à temps plein. L’occasion parfaite pour revenir sur près de dix ans d’évolution dans le monde du style. 

Marie Claire : Comment avez-vous appris à reconnaître un bon look ?
Edward Berthelot :
Au départ j’étais un véritable outsider sur le domaine de la mode ! Cependant, j’ai eu la chance de grandir aux côtés d’une mère et d’une petite sœur, toutes deux passionnées de mode. J’ai inconsciemment développé une sensibilité à tout cet univers. À mon sens, un bon look est une combinaison entre élégance, originalité et une pointe de folie. 

Quelle photo vous a le plus marqué ? 
Ma première photo de Karl Lagerfeld à l’extérieur du défilé Dior Hommes en 2016. Alors que personne ne s’y attendait et que nous pensions que le défilé allait commencer, Karl Lagerfeld est sorti d’un véhicule à deux mètres de moi, ce qui m’a permis de le photographier.

Aujourd’hui, lorsqu’on parle de streetstyle la question de l’authenticité se pose. Les filles ont aussi compris le système, essaient de capter l’œil du photographe…
Je me fie toujours à mon instinct et je suis toujours humble dans ma démarche. Même si une célébrité sera toujours prise en photo, je ne snobe jamais les personnes qui sont inconnues, bien au contraire. Chacun peut apporter une pierre à l’édifice du streetstyle ! 

Quels liens entretenez vous avec les influenceurs ?
De très bons liens ! Les influenceurs ont aussi conscience qu’ils n’auraient pas cette influence sans les photographes pour immortaliser leurs looks durant les Fashion Weeks. De la même façon, c’est aussi grâce à eux que nous avons un contenu intéressant car ils collaborent avec les marques et sont en quelques sorte un défilé de mode dans la rue, présentant les nouvelles collections ! C’est donc donnant-donnant !

Les streetstylers ont également pris de l’influence dans l’industrie, ils shootent des campagnes, sont en Front Row des défilés, deviennent des icônes à l’instar de Garance Doré… Comment se perçoit cette évolution de l’autre côté de la caméra?
Nos photographies, nos vidéos, dans cet univers où quasiment plus rien n’est physiquement palpable, sont les supports permanents de ces événements, de ces tendances, de l’univers de la mode. Les streetstylers, comme toutes les parties prenantes de ces fashion weeks, sont des piliers de cet univers. Cette évolution ne m’étonne donc absolument pas.

Les gens ont besoin de rêver mais aussi de pouvoir s’identifier parce qu’au final, ce sont eux les consommateurs

Il doit y avoir des moments cocasses…
Etant passionné de cinéma et de séries, je ne vous cache pas ma joie lorsque j’ai su que les acteurs principaux de la série Stranger Things étaient invités au défilé Dior de l’année dernière. Je les ai appelés par leurs noms de personnages, ce qui m’a permis de capter leur attention.

On parle peu des marques qui habillent les influenceuses ou célébrités pour leur défilé…
Et pourtant on ne voit que ça ! Justement, les influenceuses et les célébrités sont habillées par les marques en amont des shows et notre rôle est de capter les meilleurs looks portés dans la rue pour leur donner un rayonnement.

Diriez-vous que la chasse au streetstyle a changé et si oui, de quelle manière ?
Les fondamentaux du streetstyle ne changent pas. À mon sens et dans la mesure où tout peut arriver en quelques fractions de secondes, on revient toujours aux bases qui consistent à avoir l’œil, de bons réflexes, ainsi qu’une bonne condition physique pour savoir capter le bon moment tout au long de la journée.

Est-ce que vous couvrez toutes les fashion week ?
Je couvre les FW de New York, Londres, Milan et Paris. J’ai également couvert une FW émergente en Roumanie (la Feeric Fashion Week) et j’espère en couvrir d’autres dans les années à venir.

Dernièrement, on a vu l’émergence de nouvelles scènes mode. On pense à Tbilisi, Séoul ou Copenhague…Quel impact ces scènes ont sur notre rapport au style ?
Lorsque ces scènes apportent du renouveau, je pense qu’elles sont vraiment intéressantes. Elles permettent également de découvrir d’autres cultures, d’autres créateurs avec d’autres influences – et comme tout voyage, de nous ouvrir sur le monde, les autres et de nous sortir de notre zone de confort. Par exemple, la FW de Copenhague met en avant un style épuré et engagé dans le développement durable ! 

Qui sont les stars du streetstyle à l’heure actuelle ?
La liste est longue. Néanmoins et pour en citer quelques-unes, les noms qui me viennent à l’esprit sont Leonie Hanne, Aimee Song, Araya Hargate, Xenia Adonts, Negin Mirsalehi, Camila Coelho, Tamara Kalinic et bien d’autres ! 

Les photos streestyle d’Edward Berthelot, Photographe collaborateur pour Getty Images

Les photos streestyle d’Edward Berthelot, Photographe collaborateur pour Getty Images

Les photos streestyle d’Edward Berthelot, Photographe collaborateur pour Getty Images

Les photos streestyle d’Edward Berthelot, Photographe collaborateur pour Getty Images

Les photos streestyle d’Edward Berthelot, Photographe collaborateur pour Getty Images

Les photos streestyle d’Edward Berthelot, Photographe collaborateur pour Getty Images

Les photos streestyle d’Edward Berthelot, Photographe collaborateur pour Getty Images


Source: Lire L’Article Complet

Photos – Vitaa amincie : crop-top ultra-moulant et pantalon assorti, elle dévoile des courbes à tomber

Ajoutez cet article à vos favoris en cliquant sur ce bouton !

Vitaa a posté une photo d’elle plus sublime que jamais sur son compte Instagram, lors de la soirée des Victoires de la Musique. Amincie et mise en valeur dans un ensemble moulant, la chanteuse est superbe !

Vitaa a subjugué le public lors de la cérémonie des Victoires de la Musique, qui s’est déroulée le 14 février dernier. En effet, elle s’est produite sur scène avec son binôme, le chanteur Slimane, grand gagnant de la cinquième saison de l’émission The Voice. Le duo a gagné le prix de la Chanson Originale pour le titre “Ca va, ça vient”, issu de leur album VersuS.
Pour cette cérémonie, la chanteuse a opté pour deux tenues. La première pour recevoir le prix de la Chanson Originale : un tailleur très chic et original puisqu’il est rose et que la matière scintille. Elle le porte avec une chemise blanche et un noeud au niveau du col de la chemise. Puis, la seconde pour chanter avec Slimane : elle a revêtu un ensemble très moulant et sexy, qui dévoile sa silhouette amincie. Cet ensemble est composé d’un crop-top à manches longues et d’un pantalon taille haute. Le tout est en velours bleu-nuit et scintille. Petite touche très élégante : au niveau de l’épaule de la chanteuse, il y a d’épais boutons argentés, qui rappellent ceux de son pantalon. Elle est sublime ! Vitaa a complété ce look tendance de soirée avec une mise en beauté tout aussi canon. Coté coiffure, elle a opté pour le side-hair, qui consiste à placer la totalité de la chevelure d’un côté de la tête, et au niveau make-up, Vitaa a misé sur la tendance de l’ombre à paupières blanche combinée avec une bouche nude.

Vitaa amincie : ses fans sont conquis

La photo postée par la chanteuse de 36 ans a été aimée déjà près de 25.000 fois. Sa communauté la trouve très belle et n’hésite pas à le lui dire à travers les commentaires : “Tu deviens de plus en plus belle”, “Trop belle comme d’habitude”, “Tu es juste splendide”, “Mais quelle beauté! Vraiment, t’es magnifique”... Les fans adorent !

>> Découvrez la photo postée par Vitaa


À lire aussi :

⋙ Vitaa : son évolution mode et ses plus beaux looks en images

⋙ Vitaa ultra-sexy, elle adopte la tendance coiffure de l’année (et simple à reproduire !)

⋙ Vitaa sexy en diable : elle sort les cuissardes jambes nues (wow, wow, wow) !

⋙ Vitaa sexy dans un pantalon en cuir ultra-moulant et chemise audacieuse, elle séduit ses fans !

Nos meilleurs conseils chaque semaine par mail, pendant 2 mois.
En savoir plus

  • Des menus simples et délicieux
  • Des exercices sportifs ludiques
  • Nos astuces pour vous affiner

Source: Lire L’Article Complet

Hermès, le luxe à l’état pur

Synonyme de confections aux précieux savoir-faires, la maison française cultive une singularité atemporelle tout en s’inscrivant avec virtuosité dans l’air du temps. Démonstration.

Hermès, c’est avant tout une histoire de famille. Initiée en 1837 par Thierry Hermès, alors sellier et harnacheur, la marque dispose d’une petit boutique d’équipements pour chevaux dans le Paris du XIXe siècle, non loin de la Madeleine. Récompensé par la médaille première classe lors de l’exposition universelle de 1867, l’homme jouit trente ans plus tard d’une notoriété prestigieuse comptant parmi ses clients rois et présidents du monde entier, dont le tsar Nicolas II.

De la sellerie à l’iconique maroquinerie

En 1880, sous l’impulsion de son fils Emile-Charles, la maison Hermès déménage au désormais mythique 24, rue du Faubourg Saint Honoré avant de se réinventer, dès 1918, autour des bagages et des articles de maroquinerie face à l’essor de l’automobile, introduisant pour la première fois la fermeture éclair sur dans la fabrication de sacs en France. Ceintures, gants, bijoux et bientôt la couture féminine et masculine dès 1929 : les descendants et petits-fils de Thierry Hermès, Adolphe et Emile Maurice, innovent dans tous les domaines tout en cultivant le savoir-faire artisanale de la maison, mêlant confection à la main exigeante, matières nobles et design audacieux inspirés du monde équestre.

Ils créent même, sans le savoir, les premiers best-sellers de la mode contemporaine avec en 1937, le carré de soie Hermès puis le sac Kelly. Baptisé en hommage à Grace Kelly qui l’utilisa pour dissimuler sa grossesse non officielle auprès des paparazzi, le sac Haut à Courroies s’inspire, comme de nombreuses pièces Hermès, des sacs à selles des cavaliers. Outre la princesse de Monaco, la maison Hermès compte parmi ses fidèles clientes la First Lady Jackie Kennedy, le duc et la duchesse de Windsor, Humphrey Bogart, Ingird Bergman ou encore Romy Schneider et Catherine Deneuve.



















Source: Lire L’Article Complet

Du rose pour Ami, des coeurs chez Marc Jacobs, un drôle d'amour pour Printemps et Vogue Turfu… L'impératif Madame

Les baisers les plus tendres du cinéma chez Miu Miu, la déclaration d’amour de Cara Delevingne à Dior, une collection de lingerie élégante et raffinée pour La Perla… Retour sur ce que la rédaction veut impérativement partager cette semaine.

Les marques déclarent leurs flammes à leur manière en ce jour de Saint-Valentin. Si Ami et Miu Miu proposent des tee-shirts 100 % romantiques, Printemps et Vogue Turfu disent oui à l’amour dans un humour pince-sans-rire. Maison Martine éveille notre odorat avec des parfums unisexes tandis que La Perla, Marc Jacobs et Dior clament un amour où l’élégance domine. Lancôme préfère chouchouter ses fidèles clientes avant une soirée enflammée en leur proposant des masterclass make-up uniques.

Les tee-shirts Ami voient l’amour… en rose

Des tee-shirts vendus par paire pour fêter la Saint-Valentin.

Alexandre Mattiussi, directeur artistique de la marque Ami, célèbre l’amour et l’amitié à travers un tee-shirt en édition limitée. Exclusivement vendue par paire, la pièce est ornée de l’emblématique logo Ami de cœur décliné en rose fuchsia et en grand format. Et pour déclarer sa flamme aussi bien à son amoureux qu’à sa meilleure amie, une carte sera glissée dans le dustbag spécialement créé pour l’occasion. C.L.G.

Tee-shirt Ami de cœur St-Valentin, 95 € l’unité, en vente dans les boutiques parisiennes et londoniennes Ami et sur amiparis.com.

Quand l’amour rime avec liberté chez… Maison Martine

Des parfums unisexes à s’offrir pour fêter l’amour.

Maison Martine a imaginé deux parfums unisexes à s’offrir pour la Saint-Valentin. Le parfum Germaine se part d’une odeur boisée agrémentée de touches de gingembre, magnolia et fleur de frangipanier pour une note olfactive printanière. Les senteurs de mandarine jaune, poivre noir et clou de girofle du modèle Georges satisferont, eux, les cœurs de pierre qui ont du caractère. À travers ces deux parfums, Maison Martine a voulu donné une image libre et désinvolte à l’amour. C.L.G.

Eaux de parfum, Maison Martine, 55 €. À retrouver chez Fleux au 39 rue Sainte Croix de la Bretonnerie 75004 Paris ou chez SensUnique, 13 rue du roi de Sicile, 75004 Paris.

Exprimer notre amour avec… La Perla

Dentelle et soie composent cette collection capsule Saint-Valentin.

La Perla dévoile Love In La Perla, une collection spécialement conçue pour la Saint-Valentin qui habillera les femmes d’élégance et de romantisme. Cette ligne aux matières satinées, en dentelle fleurie ou en tulle se pare de rouge, noir, rose et bordeaux pour un rendu des plus raffinés. Entre body, nuisette et ensemble de lingerie, La Perla offre un moment intime et confortable à chacune des femmes sans négliger l’esprit moderne que la marque cherche constamment à mettre en lumière. C.L.G.

Collection spéciale Saint-Valentin à retrouver sur laperla.com.

Cara Delevingne dit… «Oui» à Dior

Bagues, boucles d’oreilles et colliers en or aideront à dire “Oui” à la Saint-Valentin.

Habituée des campagnes Dior, l’actrice et mannequin britannique Cara Delevingne est le visage de la dernière ligne de joaillerie de la maison de l’avenue Montaigne. Créée spécialement à l’occasion de la Saint-Valentin, la collection Oui est composée de bagues, de boucles d’oreilles et de colliers en or jaune ou rose, incrustés de diamants. Cara Delevingne incarne donc cette gamme inédite qui se décline avec les mots «Oui», «Toi moi», et «Je t’aime» dans une vidéo malicieuse. A.C.

Marc Jacobs le dit… avec des cœurs

Les Love Box de Marc Jacobs offrent une dose d’amour à notre dressing.

Les cœurs rouges, symboles d’un amour passionnel, composent la collection de maroquinerie imaginée par Marc Jacobs. Les lanières, vendues seules, sont ornées de cœurs pour donner une touche romantique et originale à un sac classique. Les sacs, baptisés Love Box pour l’occasion, sont eux entièrement recouverts de rouge ou agrémentés d’un immense cœur contrasté par le cuir blanc des modèles. C.L.G.

Collection Valentine’s Day, Marc Jacobs, à partir de 95 €. Disponible en ligne et dans la boutique Marc Jacobs située au 30 rue des Archives, 75004 Paris.

Miu Miu embrasse le cinéma…avec style

Les couples emblématiques et les baisers les plus mythiques du cinéma sont à retrouver sur les tee-shirts Miu Miu Kisses.

Miu Miu met à l’honneur les films romantiques les plus emblématiques dans une collection capsule spéciale Saint-Valentin baptisée Miu Miu Kisses. Les tee-shirts imprimés reprennent les scènes d’amour mythiques du cinéma : du baiser dans Blanche-Neige et les Sept Nains (1938) à celui d’Autant en emporte le vent (1950) en passant par l’idylle de Jennifer Beale et Michael Nouri dans Flashdance (1983), la maison italienne a su allier tendresse, nostalgie et style dans une seule et même ligne. C.L.G.

Collection Miu Miu Kisses disponible dans toutes les boutiques Miu Miu.

Un maquillage unique pour une soirée glamour avec… Lancôme

On se fait chouchouter en beauté grâce aux masterclass make-up de Lancôme.

Du 13 au 15 février, Lancôme propose des masterclass make-up dans sa boutique des Champs-Elysées à l’occasion de la nouvelle collection maquillage réalisée avec Mert & Marcus. De quoi s’offrir une mise en beauté glamour, unique et gratuite pour la Saint-Valentin. Celles qui se feront chouchouter avant de passer une soirée sous le signe de l’amour pourront ainsi découvrir les couleurs explosives des rouges à lèvres et des fards à paupières qui composent cette nouvelle ligne. C.L.G.

Rendez-vous les 14 et 15 février de 18h30 à 21h au 52 avenue des Champs Elysées, 75008 Paris.

Vogue Turfu et Printemps déclarent leur flamme… à leur manière

Tee-shirts, gourdes et autres accessoires se parent des punchlines du compte Instagram Vogue Turfu.

Après avoir collaboré avec Maje, le compte Instagram qui détourne les photos de mode avec des punchlines piquantes, Vogue Turfu, s’associe cette fois avec le Printemps Haussmann autour d’une capsule spéciale Saint-Valentin. On retrouve des gourdes avec inscrit « Les larmes de mes ex » ou encore un tee-shirt « En couple avec moi-même ». Une manière pour les célibataires de prendre la Saint-Valentin à la légère et de relativiser sur l’amour. C.L.G.

Collection Vogue Turfu loves Printemps à découvrir en exclusivité à l’espace Le Market du magasin Printemps Femme au Printemps Haussmann, 64 Boulevard Hausmmann, 75009, Paris.

Source: Lire L’Article Complet

A.P.C réinvente sa paire de lunettes de soleil iconique avec Persol

Pour sa collection printemps-été 2020, la griffe française A.P.C s’associe pour la première fois avec la célèbre marque de lunettes italienne Persol. Ensemble, ils réinventent le modèle 649, paire emblématique du label parisien.

“J’aime beaucoup les lunettes de soleil quand il fait beau”, confie Jean Touitou, fondateur de la marque A.P.C dans un communiqué. Pas étonnant donc, que le label parisien se tourne vers la griffe emblématique Persol pour sa collection printemps-été 2020.  

Des lunettes de soleil iconiques réinventées

C’est la première collaboration de la griffe italienne Persol en 50 ans. Pour cette occasion, la marque de lunettes de luxe dévoile trois nouvelles teintes du modèle iconique d’A.P.C, le 649. “A.P.C. et Persol partagent non seulement une histoire mais aussi une philosophie. Nos deux marques accordent autant d’importance à la beauté, au savoir-faire et à la fonctionnalité de ce que nous produisons” a déclaré Niels van Geet de Persol au sujet de cette capsule.

  • La Maison Natan signe une collab’ chic et éthique avec Akra
  • Qui sont les VIP au premier rang de la Fashion Week ?

Inspiré par le guitariste légendaire Kurt Cobain, le modèle 649 se décline en trois nouveaux coloris : vert, marron et blanc mat. Une paire de lunettes de soleil emblématique, conçue au départ pour les conducteurs de tram de Turin en 1957 et dont la fibre mode a été immortalisée dans les années 60 par Marcello Mastroianni, dans le film Divorce à l’italienne.

Tournée par Sam Rock, la campagne était incarnée par Jean Touitou, le fondateur d’A.P.C, Joseph Mount, le chanteur du groupe Metronomy et la chanteuse américaine Sky Ferreira. 

La tendance du printemps-été prochain est lancée. 

Les trois modèles de lunettes de soleil A.P.C. x Persol disponibles au prix de 255 euros en boutique et sur apc.fr et persol.com.

Sky Ferreira pour A.P.C x Persol

Joseph Mount pour A.P.C x Persol

Jean Touitou pour A.P.C x Persol

Le modèle marron transparent avec verres verts fumés A.P.C x Persol

Le modèle vert transparent avec verres marrons fumés A.P.C x Persol

Le modèle 649 blanc mat avec verres gris fumés A.P.C x Persol


Source: Lire L’Article Complet

Photos : Coralie Porrovecchio bientôt maman ? Retour en images sur ses plus beaux looks

En couple avec le footballeur Boubacar Kamara, Coralie Porrovecchio vit le parfait amour si bien qu’elle pourrait très prochainement donner naissance à son premier enfant !

Coralie Porrovecchio s’est fait découvrir dans la saison 9 de l’émission « Secret Story ». Avec Mélanie Da Cruz elles se sont détestées avant de former un duo de choc. Coralie s’est fait remarquer grâce à son franc-parler mais aussi pour sa silhouette de rêve qui en avait fait baver plus d’un durant le tournage. Il faut dire que ses atouts physiques, Coralie les a déjà utilisés pour arriver à ses fins. En effet, la jeune femme d’origine belge a déjà été Miss. Une reine de beauté qui ne fait que faire parler d’elle depuis la fin de l’émission.

Ce n’est d’ailleurs pas la seule qu’elle a faite puisqu’elle a participé à de nombreuses autres téléréalités. Elle a fini par tomber amoureuse d’un candidat emblématique du milieu, Raphaël Pépin. Ensemble ils formeront un sublime couple très fusionnel mais dont la confiance et la passion furent brisées par les nombreuses infidélités de Raphaël. Et s’il a essayé de se rattraper à plusieurs reprises, ses excuses n’auront pas suffi à reconquérir le cœur sa belle. Le jeune homme l’a d’ailleurs longtemps regretté…

Depuis chacun a refait sa vie et c’est dans les bras d’un footballeur que Coralie a retrouvé l’amour. Depuis plus d’un an, elle s’est installée à Marseille pour vivre avec Boubakar Kamara, un jeune sportif de 19 ans qui évolue aux postes de défenseur et milieu de terrain à l’Olympique de Marseille. Les tourtereaux se sont rapidement fiancés malgré leur jeune âge et s’apprêteraient même à devenir parents !

Selon les rumeurs, l’influenceuse de 23 ans serait enceinte de son premier enfant. Pas étonnant lorsque l’on constate que le monde de la téléréalité est « victime » d’un « baby-boom » énorme et que les influenceuses font des enfants de plus en plus tôt surtout lorsque le compagnon ou concubin a une situation financière confortable. On pense notamment à Mélanie Da Cruz, Émilie Nef Naf ou encore Émilie Fiorelli. Reste à savoir si les rumeurs sont vraies, de toute façon on ne peut pas cacher un baby-bump bien longtemps…

Et pour découvrir tous les plus beaux looks de Coralie, n’attendez plus et faites défilez les photos dans le diaporama ci-dessus.

Z.Z

Source: Lire L’Article Complet

Bella Hadid : son bob en fausse fourrure coûte moins de 20 euros

Véritable it-girl, Bella Hadid fascine par ses looks toujours à la pointe de la mode. Mais la belle mannequin nous prouve qu’elle n’a pas que des goûts de luxe …

Décidément, Bella Hadid n’est jamais en reste lorsqu’il s’agit de lancer, ou tout simplement de confirmer une tendance. Le bob, on vous en parlait déjà l’année dernière. Dans une version épurée, souvent en coton, dans des couleurs basiques voire légèrement pastel, il avait fait son grand retour l’été passé pour le plus grand bonheur des fashionistas.

Fan du bob, n’ayez crainte : cet hiver, il est toujours hissé sur le sommet de toutes les têtes. La seule différence, c’est qu’il est bien moins timide que son prédécesseur, se parant d’une matière la plus fluffy possible. Vous l’aurez compris, la fausse fourrure fait des ravages, et ce n’est pas Bella Hadid qui viendra dire le contraire.

En effet, repérée à la sortie du défilé Michael Kors lors de la Fashion Week de New York, la it-girl internationale arborait un bob en fausse fourrure caramel aux motifs géométriques bruns, façon monogramme. Et si Bella défile pour les plus grands créateurs du monde, cela ne l’empêche pas d’avoir des goûts simples. Serait-elle une fille comme les autres ? C’est ce qu’on essaie de croire, lorsqu’on s’aperçoit que son bob provient du site Asos, et qu’il coûte £13,50, soit environ 16 euros.

Bon, ne sautez pas trop rapidement de joie : le bob en fausse fourrure signé Asos Design est bien entendu déjà en rupture de stock … Sorry !

>>> Céline Dion : on veut son total look en denim, mais en moins cher !
>>> On connaît le manteau fétiche des influenceuses pour l’hiver !
>>> Jenifer : on veut sa blouse Zara à moins de 30 euros !

Retrouvez-nous sur Instagram : @voici_style

Source: Lire L’Article Complet

Fashion week de New York : le brillant ballet du défilé Marc Jacobs

C’est le point d’orgue de la fashion week de New York. Chaque saison, Marc Jacobs clôt le bal des défilés en apothéose. Pour son show prêt-à-porter automne-hiver 2020-2021, c’est un ballet contemporain qui a servit d’écrin à une collection virtuose.

  • Calendrier et dates des fashion weeks
  • Paris Fashion Week
  • Définition de la fashion week
  • La haute couture
  • Les défilés croisière 
  • Les collections pre-fall

La fashion week de New York s’achève en beauté. Fidèle à son créneau final, Marc Jacobs a clôt cette semaine de défilés par un show dansant qui fait parler de lui tant pour son côté spectaculaire que par la virtuosité de sa collection. Pour lui, la chorégraphe contemporaine Karole Armitage a imaginé un balais puissant, un manifeste autour du corps et de son expressivité la plus intense. Vêtus de pièces de la collection, la chorégraphe et ses danseurs grondent, se tordent, s’agitent dans une tempête corporelle qui sert de toile de fond au défilé. Face à cette danse intense et tortueuse se dresse l’épure, la sagesse et la simplicité. La collection automne-hiver 2020-2021 de Marc Jacobs se concentre sur l’essentiel : des coupes parfaitement exécutées et des teintes chic. Presque aucun motifs et pas une fioriture de trop. L’ambiance est celle du vestiaire de Jackie Kennedy, twistée par un certain goût pour le dépouillé et l’attitude rebelle 90’s. On croise aussi bien une Bella Hadid en Audrey Hepburn moderne qu’une Miley Cyrus en Courtney Love actualisée. Les robes trapèze et leurs par-dessus assortis dans les looks monochromes, les bermudas de costume, les petites mailles à col Claudine près du corps sont criants de perfection et troublant de sexyness. Le tumulte du show dialogue avec l’éclat des pièces, sans se nuire ni s’éclipser, dans un équilibre parfait qui n’est pas sans rappeler les défilés d’Alexander McQueen. Une performance vibrante pour une collection tout aussi mémorable. 

Le programme des défilés américains à débuté le 7 février, mais très loin de la “Grosse Pomme”. C’est à Los Angeles qu’à eu lieu la cérémonie d’ouverture de cette semaine américaine avec un Tom Ford plus glamour que jamais. C’est d’ailleurs l’ambiance qui règne plus généralement sur la mode new-yorkaise en ce début de fashion week. La brillance, le monochrome et le volume font loi. En la matière, c’est Christopher John Rogers qui s’est le plus distingué. Ce designer de 26 ans qui a remporté la bourse CFDA/Vogue l’an passé a su faire bon usage de sa récompense en livrant une troisième collection spectaculaire et rafraîchissante. Ses couleurs, ses drapés et ses moirés (un thème pourtant glissant) ont laissé la fashion sphère gaga.

Plus concise depuis la nomination de Tom Ford à la tête du CFDA l’an passé, cette semaine des défilés s’annonçait moins fournie que jamais. Tommy Hilfiger fait voyager son défilé spectaculaire à Londres, Jeremy Scott à Paris pendant la haute couture prochaine, tandis que des noms comme Alexander Wang ou Ralph Lauren se font remarquer par leur absence. Fort heureusement, le coup de fouet ressenti lors de la fashion week de New York printemps-été 2020 fait encore effet grâce à cette performance remarquée de Marc Jacobs. 

Best-of des défilés automne-hiver 20-2021 de New York

Les stars à la fashion week automne-hiver 2020-2021

Calendrier des fashion weeks 2020

Après la semaine de la haute couture, les fashion weeks recommencent ! Les défilés 2020 prêt-à-porter automne-hiver 2020-2021 se succèdent dans les “big 4” dans l’ordre suivant :

  • Dates fashion week de New York 2020 : du 7 février au 12 février
  • Dates fashion week de Londres 2020 : du 14 février au 18 février
  • Dates fashion week de Milan 2020 : du 18 février au 24 février
  • Dates fashion week de Paris 2020 : du lundi 24 février au mardi 3 mars

La Paris Fashion Week

C’est le rendez-vous le plus couru de la mode. La Paris Fashion Week intervient toujours en clôture du “fashion month”, après celle de New York, de Londres et de Milan et est de loin la plus fournie en défilés.  Moins “underground” que celle de Londres et plus riche encore que celle de Milan et New York, sa renommée en fait le Graal pour la plupart des créateurs dans le monde. De grandes maisons étrangères comme Valentino (Italie), Dries Van Noten (Belgique), Stella McCartney (Angleterre) préfèrent d’ailleurs Paris à leur capitale d’origine pour défiler. En conséquence, elle concentre un maximum de stars, d’égéries et d’événements en marge où les croiser.

Marque déposée, la Paris Fashion Week désigne l’ensemble des défilés qui ont lieu à Paris deux fois par an pour la femme et deux autres fois pour l’homme. Elle peut aussi communément désigner la semaine des défilés haute couture, mais cela constitue un abus de langage. D’un point de vue organisationnel, la Fédération de la Haute couture et de la Mode la chapeaute et facilite les rapports entre ses différents acteurs (acheteurs, photographes, journalistes et créateurs). Elle publie aussi le calendrier officiel des défilés, attribuant une place à chaque show. 

Définition de la fashion week

La fashion week femme est l’événement qui ponctue l’industrie de la mode deux fois par an. En février et en septembre, les grandes marques dévoilent leur collection de prêt-à-porter : des vêtements et accessoires produits en série et non réalisés sur-mesure, destinés à être vendus dans les différents points de vente. A la fin de l’hiver sont ainsi présentées les collections de l’automne-hiver suivant, tandis que les collections printemps-été défilent à la fin de l’été, près d’un an en avance.

Si de plus en plus de grandes villes organisent leurs propres fashion week (Tokyo, Seoul, Istanbul, Sao Paulo…), celle-ci voyage historiquement de New York à Paris en passant par Londres puis Milan, s’arrêtant environ une semaine dans chacune de ces quatre grandes capitales de la mode.

Chaque maison est alors libre de présenter son défilé dans la ville de son choix, même si la tradition veut que les maisons défilent dans la capitale (mode) de leur pays (Chanel à Paris, Prada à Milan, Burberry à Londres, Zac Posen à New York…). Les maisons y invitent leurs meilleurs clients, des acheteurs, des figures influentes, des stars ainsi que la presse pour relayer l’événement.

Les plus belles robes des défilés haute couture automne-hiver 2019-2020

La semaine de la haute couture

Lors des deux rendez-vous annuels haute couture organisés à Paris, quelques trente maisons de couture font défiler leurs créations d’exception qui témoignent d’un véritable savoir-faire artisanal et participent à leur rayonnement international. Les collections qui y sont présentées servent de vitrine aux maisons : elles ne seront pas produites en grand nombre, mais réalisées sur-mesure pour les clients qui en font la demande. Chaque pièce est donc unique, correspondant aux envies (coloris, détails, longueur…) des clients. Comme les silhouettes proposées ne nécessitent pas de temps de production, contrairement au prêt-à-porter, elles sont présentées juste avant chaque saison, en janvier pour les collections printemps-été et l’autre en juillet pour les collections automne-hiver. 

Lahaute couture“, créée à Paris par le couturier Charles Frederique Worth 1858 en est une appellation juridiquement protégée, accordée par une commission siégeant au Ministère de l’Industrie. Il s’agit d’une dénomination française, concédée chaque année aux maisons de toutes nationalités qui remplissent un certain nombre de critères précis (comme la confection à la main, par exemple) et adhèrent à la Chambre Syndicale de la Haute Couture, qui trouve ses origines au XIXème siècle. Figurent au calendrier officiel les “membres”, les “membres correspondants” et les “membres invités”.

La Chambre Syndicale de la Haute Couture fait partie d’un ensemble plus vaste appelé Fédération de la Haute couture et de la Mode. Cette dernière, a notamment pour mission de soutenir les marques émergentes, pérenniser les maisons déjà installées, protéger la propriété intellectuelle et établir le calendrier des collections présentées à Paris.

Néanmoins, l’emploi du terme haute couture est aujourd’hui galvaudée : peu de maisons peuvent prétendre à la dénomination et nombreuses sont celles à défiler lors en marge du calendrier officiel. Elles emploient donc le terme couture pour désigner leurs collections sur-mesure et à la main.

Les pré-collections : défilés croisière

Les collections croisière, appelées cruise en anglais voire resort ou pre-spring, sont des collections de prêt-à-porter de mi-saison qui introduisent le printemps-été. Pensées par Coco Chanel pour habiller ses clientes voyageant vers de chaudes contrées en hiver, elles font la transition entre l’hiver et le printemps. Aujourd’hui, elles proposent des créations pas tout à fait hivernales ni tout à fait estivales qui constituent souvent le prolongement des collections de prêt-à-porter dévoilées lors de la Fashion Week. Si l’idée de collection croisière est déjà exploitée par de grandes maisons telles que Christian Dior, Chanel, Saint Laurent ou Louis Vuitton depuis plusieurs années, ces pré-collections connaissent aujourd’hui un véritable engouement et se multiplient.

Et tandis que les collections croisière étaient la plupart du temps dévoilées en photos ou lors de présentations, elles montent aujourd’hui sur les podiums, l’occasion pour les maisons de couture de renforcer leur image et de créer l’événement en sortant notamment du cadre protocolaire de la fashion week ou de la semaine de la haute couture, en choisissant une destination originale. Dubai, New York, Séoul ou Palm Springs, les maisons nous emmènent aux quatre coins du monde pour susciter l’engouement. Un business florissant pour les maisons de couture, qui réalisent avec les collections croisière une part importante de leur chiffre d’affaires.

Les collections pre-fall

Tandis que les collections croisière introduisent le printemps, les collections pre-fall font la transition entre l’été et l’automne. Moins mises en scène que leurs consœurs, les collections pre-fall sont le plus souvent uniquement photographiées pour présenter les vêtements.

Newsletter

Les informations recueillies sont destinées à CCM Benchmark Group pour vous assurer l’envoi de votre newsletter.

Elles seront également utilisées sous réserve des options souscrites, à des fins de ciblage publicitaire.

Vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d’en demander l’effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

Voir un exemple

Chanel est l’une des exceptions en la matière puisque ses collections Métiers d’Art – qui rendent hommage aux onze ateliers d’artisanat acquis par la maison depuis 1985 et qui défilent une fois par an en décembre – font office de collections pre-fall. Depuis 2002, la maison parcoure le monde et dévoile ses collections Métiers d’Art dans des villes inspirées de la vie de Coco Chanel. Véritables événements du milieu de la mode, ces défilés font également l’objet de campagnes au story-telling ultra travaillé, comme celle de Cara Delevingne et Pharrell Williams dans le court-métrage Réincarnation, en marge du défilé Paris-Salzbourg.

Source: Lire L’Article Complet

Céline Dion : on veut son total look en denim, mais en moins cher !

Véritable icône de mode, Céline Dion n’arrête pas de nous inspirer avec ses looks. Si certains sont parfois trop excentriques pour notre quotidien, d’autres sont au contraire facilement adaptables.

Il y a déjà quelques jours, Céline Dion postait sur son compte Instagram une photo d’elle, simplement assise sur une valise. Si cette dernière a récolté presque 159 000 likes, ce n’est pas pour l’ascenseur qui sert de décor, mais bien pour son look 100% denim. Et croyez-nous, ça ne demande pas tant d’effort de se la jouer Céline Dion.

1.On mise sur le jean

Le jean continue à être notre super allié du quotidien. Qu’importe la saison ou l’envie du jour, le denim est si confortable qu’il est devenu un basique dont on ne peut plus se passer. Dans ce look posté par Céline Dion, on aime l’ensemble veste et pantalon, avec un détail moderne. Si elle a opté pour la version logo, on peut très bien choisir un autre détail à mettre en avant, qui rendra l’ensemble plus contemporain : rayure, bi-matière… À vous de jouer ! Et pour celles qui ne veulent pas s’encombrer avec deux pièces, pas de problème : une simple combinaison en jean fera parfaitement l’affaire.

2.Jamais sans mes baskets

Céline Dion a tout compris, et mise elle aussi sur le confort avant tout. C’est pourquoi, elle n’hésite pas à dégainer une super paire de baskets blanches. Les siennes sont signées Stella McCartney, mais il en existe des similaires dans d’autres marques, bien plus accessibles ! Il vous suffit par exemple de trouver une paire de sneakers à plateforme pour prendre autant de hauteur que la chanteuse.

3.Sans oublier le détail choc

Céline Dion sait s’habiller dans des tenues aussi cool que confortables, mais elle n’en oublie pas moins son statut d’icône mode. C’est pourquoi elle met l’accent sur le détail « choc » de sa tenue : son sac à main. Provenant de la maison française Chanel, on aime surtout son côté fluffy. Telle une peluche, il sera être aussi pratique que cocooning.

Retrouvez notre sélection shopping pour vous la jouer 100% Céline Dion !

>>> On connaît le manteau fétiche des influenceuses pour l’hiver !
>>> Jenifer : on veut sa blouse Zara à moins de 30 euros !
>>> VIDEO Le vrai/faux sur comment bien vendre ses vêtements sur les sites de seconde main

Retrouvez-nous sur Instagram : @voici_style

Source: Lire L’Article Complet