Affaire Gérard Louvin : « des scènes équivoques avec des mineurs » en marge d’Intervilles ?

Les coulisses d’Intervilles n’auraient pas été toutes roses. C’est en tout cas ce que révèle L’Obs dans une enquête sur Gérard Louvin et son conjoint Daniel Moyne, visés par une enquête pour “viols sur mineurs” et “complicité de viols sur mineurs“.

Gérard Louvin

Daniel Moyne

Les révélations se poursuivent dans l’affaire Gérard Louvin-Daniel Moyne. Les dernières en dates : celles de Lio, qui assure qu’elle se doutait des comportements déplacés du couple et avait lancé l’alerte, ou encore celles au sujet des coulisses troubles du jeu Intervilles. Comme le rapporte L’Obs, en janvier 2017, l’animateur Olivier Chiabodo a fait circulé une note baptisée “Bouygues et TF1, complices de pédophilie… Il est grand temps de parler“. Un document, que s’est procuré le média et dont est à l’origine celui qui participait à Intervilles en tant qu’arbitre avant d’être viré après des accusations de tricherie. “Il raconte des scènes équivoques avec des mineurs en marge de tournages dIntervilles, questionnant le silence des équipes et d‘un responsable de la chaîne présent“, rapporte L’Obs. Un document dénoncé et qualifié d’“abject” par la première chaîne, qui a écrit un mois plus tard à Olivier Chiabodo.

“Va falloir que vous vous calmiez”

Mais c’était sans compter sur les déclarations de Louis-François Bertin-Hugault, un ancien régisseur de Glem, la société de production de Gérard Louvin : “C’était l’année 1994, je crois. Sur Intervilles, des parents s’étaient plaints d‘un problème arrivé à leur fils. Je me souviens de Foucault dans la voiture, alors qu’on partait au studio, disant en substance à Gérard : ‘Va falloir que vous vous calmiez’“. L’animateur, qui à l’époque jouait le supporter de la ville d’accueil dans le programme, a cependant démenti ces informations auprès de L’Obs. Il a aussi assuré auprès du média qu’“il n’y avait pas de mineurs sur ses émissions de télé”.

Une prise de position maintenue par Jean-Pierre Foucault qui est l’un des seuls à avoir ouvertement soutenu son ami Gérard Louvin lorsque le scandale a éclaté. “Présomption d’innocence s’il vous plait, avait-il commenté sur Twitter. Gérard tu es et resteras mon ami ! N’écoutons pas les faux procureurs minables qui ont un avis sur tout et .. ne savent rien !

Source: Lire L’Article Complet