Affaire Novak Djokovic : sa femme Jelena vient à sa rescousse

À dix jours de l’Open d’Australie, le n°1 du tennis mondial, Novak Djokovic, bloqué à Melbourne et toujours dans l’attente d’un visa, se trouve pris dans une véritable tourmente qui vire à l’affaire politique. Sa famille, et notamment sa femme Jelena, volent à son secours.

Ce n’était sûrement pas le début d’année dont rêvait le numéro 1 du tennis Novak Djokovic. À quelques jours des premiers échanges sur les terrains de l’Open d’Australie, Djoko, dont le visa a été annulé faute de documents nécessaire pour obtenir une dérogation médicale à l’obligation vaccinale, attend bloqué dans un hôtel de Melbourne. Le champion qui peut perdre son sang-froid sur le court ne saura que lundi si le juge lui donne le « go » pour participer à ce tournoi du Grand Chelem ou s’il sera expulsé d’Australie. Une situation qui fait enrager ses supporters et ses compatriotes.

Face à la tournure que prennent les événements, son épouse adorée, Jelena, 35 ans, a pris la parole via les réseaux sociaux. La mère de leurs deux enfants, Stefan, 7 ans, et Tara, 4 ans, qui a rencontré le célèbre droitier au revers à deux mains, à l’adolescence, a confié ainsi prendre « une profonde respiration pour se calmer et trouver de la gratitude (et de la compréhension) en ce moment pour tout ce qui se passe. » La directrice de la Fondation Novak Djokovic, et à la tête de son propre magazine, Original Magazine, lancé en 2015, a tenu à remercier, les personnes qui « partout dans le monde, utilisent leur voix pour envoyer de l’amour à son mari.» Avant d’ajouter, « la seule loi que nous devrions tous respecter, quelle que soit la frontière, est l’amour et le respect d’un autre être humain ».


https://www.instagram.com/p/CYaIFUmD8q3/

A post shared by Jelena Djokovic (@jelenadjokovicndf)

« Nous allons sortir grandi de cette expérience »

Son épouse, « son ange », Jelena, qui a tiré un trait sur les rumeurs d’infidélité, a également rappelé dans son post. « C’est Noël aujourd’hui pour nous, mes souhaits sont que tout le monde soit en bonne santé, heureux, en sécurité et ensemble avec les familles. Nous souhaitons être tous ensemble aujourd’hui, mais ma consolation est qu’au moins nous sommes en bonne santé. Et nous allons grandir de cette expérience. »

En effet, dans la nuit du 6 au 7 janvier, les orthodoxes ont célébré Noël, selon le calendrier julien, instauré par Jules César. Le joueur qui s’est réconcilié avec le public de Roland-Garros, s’est réveillé pour la seconde nuit dans un hôtel de rétention destiné aux réfugiés, à Melbourne. Selon le Daily Mail, un prêtre de l’église orthodoxe serbe a demandé aux services d’immigration l’autorisation de rendre visite au neuf fois champion de l’Open d’Australie pour célébrer le Noël orthodoxe.

Crédits photos : Claudia Albuquerque / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet