Affaire Richard Berry : le contenu de la plainte de sa fille Coline dévoilé

Coline Berry-Rojtman fera de nouveau face à son ex-belle-mère, Jeane Manson, ce mercredi 9 novembre au tribunal de Riom (Puy-de-Dôme). En cause : la plainte pour diffamation déposée par l’ancienne compagne de Richard Berry contre sa fille, après qu’elle a dénoncé des faits d’inceste. À la veille de ce procès en appel, Le Parisien révèle le contenu de l’enquête.

Nouvelle séquence judiciaire dans l’affaire Richard Berry. Ce mercredi 9 novembre, la fille de l’acteur, Coline Berry-Rojtman, affrontera en appel Jeane Manson, son ex-belle-mère qu’elle accuse d’inceste, de viols, d’agressions sexuelles et de corruption de mineur entre 1982 et 1986. L’ex-épouse du comédien a, elle, dénoncé des faits de diffamation à la suite de l’interview accordée par Coline Berry au Monde en janvier 2021. Et si le 31 août dernier, le parquet de Paris a classé sans suite la plainte de Coline Berry à leur encontre en raison de la “prescription des faits”, Le Parisien publie ce mardi 8 novembre le contenu de l’enquête.

“Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours embrassé mon père sur la bouche avec la langue”, aurait avancé Coline Berry face aux enquêteurs. Selon ses dires, entre ses 6 et ses 10 ans, son père se promenait régulièrement nu et en érection devant elle et la faisait participer au “jeu de l’orchestre” avec sa compagne Jeane Manson. Au cours de ce “jeu”, la chanteuse américaine “mimait des cymbales avec ses seins” tandis que la petite fille devait “jouer de la flûte ou de la trompette avec le sexe de son père en érection”, rapporte le quotidien.

>> PHOTOS – Richard Berry : qui est sa famille recomposée ?

Coline Berry raconte les attouchements de son père

L’article lève le voile sur d’autres révélations inquiétantes de Coline Berry concernant ce “jeu” durant ses auditions. “J’avais les lèvres entrouvertes et un bout de son gland était dans ma bouche pour que je mime le souffle d’un instrument” aurait précisé la fille de la star. Cela ne s’arrête pas là. Elle raconte également que Richard Berry lui “imposait de prendre des bains avec lui”, “lui demandait de le photographier nu sous la douche” et, pendant son adolescence, lui “touchait les seins à travers ses vêtements” tout en la qualifiant de “bandante”. Coline Berry rapporte aussi dans son témoignage que, lorsqu’elle avait 8 ans, son père lui aurait demandé de se mettre nue pour “lui montrer comment contracter son périnée”.

Rappelant que le classement sans suite de l’affaire n’équivaut en rien à une “absence d’infraction” ou une “infraction insuffisamment caractérisée”, Le Parisien révèle par la suite les conclusions du rapport d’expertise médico-psychologique opéré sur Coline Berry au cours des investigations. “[Ses] propos sont compatibles avec les faits dénoncés, son discours est sincère et authentique (…) et ne présente pas de tendance à l’affabulation”, est-il écrit par le praticien, qui constate “des syndromes psychotraumatiques probants en lien avec la procédure” judiciaire en cours depuis 2021.

Les amies d’enfance et l’ex-petit ami de Coline Berry témoignent

Le journal dévoile également les témoignages troublants des amis d’enfance et d’adolescence de la quadragénaire. Une femme ayant connu Coline Berry à ses 13-14 ans confirme que cette dernière s’est confiée, à plusieurs reprises, sur les choses que son père faisait en sa présence – comme ses déambulations nu avec le sexe en érection, ses baisers sur la bouche avec la langue ou les “jeux sexuels” auxquels il la conviait – et qui la “dégoûtaient”. Elle et une autre copine de Coline Berry à l’époque se rappellent aussi des “baisers sur la bouche, avec la langue” évoqués par leur amie à ce moment-là.

Également auditionné, le petit ami de Coline Berry lorsqu’elle avait 19 ans rapporte que la fille de l’acteur lui avait parlé des fois où son père avait été en érection devant elle et des jeux qui l’avaient fortement affectée dans sa vie intime. Autre témoignage important : celui de la psychanalyste de Coline Berry quand elle avait 18 ans. Celle-ci se remémore le “climat incestuel sur le mode ludique” que lui dépeignait alors sa cliente.

Soutenue par son ex-mari, sa mère Catherine Hiegel, sa tante Josiane Balasko et sa cousine Marilou Berry, Coline Berry tentera une nouvelle fois, ce mercredi, de prouver la véracité des accusations proférées à l’encontre de Jeane Manson. En avril 2022, cette dernière demandait 20 000 euros de dommages et intérêts. Depuis, Le Parisien précise que l’enquête menée par la brigade de protection des mineurs a requalifié en “corruption de mineur de 15 ans” les accusations dont Jeane Manson fait l’objet.

Crédits photos : RACHID BELLAK / BESTIMAGE

A propos de

  • Abonnez-vous à vos stars préférées et recevez leurs actus en avant première !

  • Richard Berry

  • Coline Berry

Autour de

Source: Lire L’Article Complet