Agnès Buzyn : sa porte-parole testée positive au coronavirus

Chaque jour, de nombreuses personnalités sont testées ou diagnostiquées positives au Covid-19. Mardi 31 mars, Le Parisien révélait que la porte-parole d’Agnès Buzyn pendant la campagne municipale à la mairie de Paris, Marie-Laure Harel, était contaminée.

Les Municipales ont-elles participé fortement à la propagation du coronavirus ? Avec la période d’incubation, c’est seulement depuis quelques jours qu’on se rend compte que certains comportements des dernières semaines ont largement participé à l’ampleur de la crise sanitaire. Certaines villes sont devenues des épicentres de la propagation du Covid-19 depuis le premier tour des élections municipales. En première ligne, les hommes et les femmes politiques ont été particulièrement touchés, et la mort de Patrick Devedjian a créé une onde de choc. Plusieurs élus ou proches d’élusont été testés et sont désormais positifs. C’est le cas d’une porte-parole d’Agnès Buzyn lors de la campagne municipale parisienne, Marie-Laure Harel.

Des symptômes apparus “rapidement”

L’élue du IIIème arrondissement a raconté au Parisien les effets du Covid-19 pour elle. “Les premiers symptômes – toux et grosse fatigue – sont apparus rapidement après le premier tour de l’élection municipale”, détaille celle qui était aussi, auparavant, la porte-parole de Benjamin Griveaux. Un aveu qui laisse penser que la femme politique a mené campagne en étant déjà contaminée. Quant à son état actuel, il s’améliore mais sans retour à la normale. “Ça va mieux maintenant même si je n’ai toujours pas retrouvé le goût ni l’odorat. Et comme en confinement les rares petits plaisirs viennent de la nourriture, c’est un peu déprimant. Depuis plusieurs jours, le bilan des personnes frappées par le coronavirus s’alourdit.

Source: Lire L’Article Complet