« Aidez-moi » : le cri du coeur d’Emmanuel Macron face à la 5e vague

Le 16 novembre, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal indiquait que le pays était en « état d’alerte ». Cette fois-ci, c’est Emmanuel Macron qui lance un cri du coeur face à cette cinquième vague inquiétante.

Le site Santé publique France fait état ce vendredi 19 novembre de 20 366 nouveaux cas depuis la veille. Le nombre de contaminations au Covid-19 est reparti à la hausse et repasse depuis quelques semaines au-dessus des 10 000 en moyenne. Le 16 novembre, Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement, invité de France Inter, a indiqué que le pays était « en état d’alerte« . L’entourage d’Emmanuel Macron continue néanmoins de se vouloir rassurant et constate une « situation qui n’est pas hors de contrôle« . Mais le chef d’État lance ce jeudi 18 novembre un cri du coeur.

« Je pense qu’on doit tous se faire les ambassadeurs de la vaccination. Je le vois, la parole publique a ses limites, a estimé le président de la République dans un entretien à La Voix du nord. Aidez-moi à convaincre ceux qui sont réticents, qui se sont enfermés dans une défiance solitaire. » L’époux de Brigitte Macron demande de l’aide à tous les Français car il pense que la vaccination est suffisante pour lutter contre cette cinquième vague qui touche actuellement l’hexagone. À l’heure où des pays, à l’instar de l’Autriche, ont repris certaines mesures de confinement, le locataire de l’Elysée s’y refuse.

Des chiffres qui bondissent en Allemagne

« Les pays qui confinent les non-vaccinés sont ceux qui n’ont pas mis en place le passe. Cette mesure n’est donc pas nécessaire en France« , a-t-il fait savoir à nos confrères dans cet entretien mis en ligne jeudi. Jusqu’à quand ? L’Autriche est le premier pays de l’UE a avoir opté pour le confinement des personnes non-vaccinées ou n’ayant pas contracté récemment le Covid-19. Du côté de nos voisins allemands, Angela Merkel a communiqué de sévères restrictions aux non-vaccinés. Là-bas, le nombre de vaccinations s’est élevé de 65 371 cas en 24 heures seulement. « Il n’y a absolument aucun confinement qui est prévu aujourd’hui, ni de près ni de loin« , a assuré Gabriel Attal, précisant néanmoins qu’il « ne faut jamais rien exclure par principe« .

Crédits photos : Raphael Lafargue / Pool / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet