Alain-Fabien Delon ("Grand Hôtel") : pourquoi son rôle lui rappelle sa propre histoire

Le 3 septembre 2020, les téléspectateurs ont pu découvrir les premiers épisodes de Grand Hôtel sur TF1 dans lesquels Alain-Fabien Delon joue un rôle très proche de sa propre histoire.

  • Alain-Fabien Delon
  • Alain Delon

C’est un retour à l’écran lourd de sens pour le jeune acteur. Jeudi 3 septembre 2020, Alain-Fabien Delon est apparu pour la première fois dans la série télé Grand Hôtel diffusée sur TF1 dans un rôle (presque) conçu sur mesure. En effet, le plus jeune fils d’Alain Delon est entré dans la peau de Xavier Vasseur, fils d’Agnès Vasseur, propriétaire d’un luxueux palace qu’elle possède avec ses enfants depuis la mort de son époux. Pour le jeune prodige révélé il y a tout juste trois ans, incarner un jeune homme torturé, fils d’une famille richissime et le plus souvent en conflit avec ses propres parents, a eu une saveur bien particulière. Dans les colonnes de La Montagne, le comédien de 26 ans a dévoilé en quoi ce rôle a eu une résonance inattendue pour lui.

“J’ai retrouvé des stéréotypes que l’on portait à ma famille”

“Je me suis un peu reconnu dans ce rôle… Quand j’étais plus jeune. J’aurais pu avoir des tendances un peu similaires. Je ne parle pas de la drogue, mais dans la manière d’être assez méchant avec les autres”, a expliqué Alain-Fabien Delon, avant de préciser : “Découvrir l’histoire de cette famille de gens richissimes noyés dans leur pétrin, m’a un peu fait rire. Comme si le monde ne tournait qu’autour d’eux. À des moments, j’ai retrouvé des stéréotypes que l’on portait à ma famille”, a confié l’ancien compagnon de Capucine Anav.

Pour Alain-Fabien Delon, ce nouveau rôle au petit écran est une manière d’exorciser cette étiquette indélébile qui lui a fait autant de bien que de mal. Après de nombreuses épreuves traversées au sein du clan “Delon”, le comédien est aujourd’hui en paix avec lui-même. Son propre père, Alain Delon, l’a même félicité de ce nouveau départ à la télévision : “Il suit de très près ma carrière, il sait tout, il est fier, il est content”. Encore mieux, Alain-Fabien Delon, interrogé par La République du Centre, n’a pas hésité à se vanter de leur ressemblance de plus en plus frappante : “Je suis surtout de plus en plus frappé par notre ressemblance. Quand je le vois fumer sa cigarette sur son lit dans Le Samouraï, je me dis : ‘Je lui ressemble grave’!” On confirme !

Source: Lire L’Article Complet