Alessandra Sublet critiquée sur l’éducation de ses enfants, cette photo qui divise

Mardi 26 octobre 2021, sur son compte Instagram, Alessandra Sublet a posté une adorable photo de ses deux enfants à l’occasion de leurs vacances. Dans les commentaires, certains internautes ont souligné un petit détail sur les corps d’Alphonse et de Charlie.

  • Alessandra Sublet

Depuis vendredi 23 octobre et jusqu’au 8 novembre, les écoliers français sont en vacances. C’est notamment le cas des enfants de stars parmi lesquels Alphonse et Charlie, les deux enfants d’Alessandra Sublet. Sur une publication de l’animatrice datant du mardi 26 octobre 2021, on peut retrouver ses enfants, de dos, en train de chahuter au bord de l’eau. La célèbre présentatrice a décidé de ne pas géolocaliser cette tendre photographie. Dans les commentaires, les internautes se sont affichés attendris par ce cliché très ensoleillé.

C’est le cas de Sandrine Quétier qui a commenté avec trois émojis avec des cœurs. D’autres commentaires sont bien moins élogieux. En effet, certains ont estimé que la peau des enfants de l’animatrice télé était brûlée par le soleil. « Ça me fait mal au cœur de voir des dos d’enfants dans cet état », « Le soleil n’est pas bon pour les petits, Alexandra. Mettez-leur des T-Shirts anti-UV pour profiter encore des rayons », « Trop de soleil pour les petits chats, ça pèle sévère » ou encore « Ils sont complètement brûlés ou je rêve ? », peut-on lire dans les commentaires. D’autres internautes prennent néanmoins la défense d’Alessandra Sublet, déjà critiquée par le passé sur l’éducation qu’elle donne à ses enfants. « N’importe quoi, c’est juste le filtre de la photo qui donne cet effet » ou encore « C’est juste un reflet sur la photo », peut-on lire, ici et là.

Alessandra Sublet profite (enfin) de ses enfants

Mais qu’importe, Alessandra Sublet profite (enfin) de ses enfants dont elle a la garde alternée avec son ex Clément Miserez. À la suite de leur rupture, elle avait décidé de quitter Paris pour s’installer dans le sud de la France. Elle se justifiait ainsi dans les colonnes du Parisien dans un article paru en juin 2021 : « Heureusement que je peux choisir ma vie, sans me soucier du jugement des autres ! Je vais voir mes enfants une semaine sur deux, comme beaucoup de couples divorcés », disait-elle.

Source: Lire L’Article Complet