Amel Bent : ce détail très étonnant que sa fille ne supporte pas chez la chanteuse

Dans une interview accordée à Purebreak samedi 30 octobre 2021, Amel Bent se confie sur sa relation très complice avec ses filles, Sofia et Hana. L’aînée, très sensible comme sa maman, n’hésite pas à lui faire remarquer ce détail physique qui la dérange chez la célèbre chanteuse.

  • Amel Bent

Amel Bent entretient une belle complicité avec ses filles. La chanteuse, enceinte de son troisième enfant, leur a d’ailleurs dédié deux titres : À mes filles et J’étais celle. Le second est extrait de son dernier album, Vivante, sorti vendredi 1er octobre 2021. Dans une interview accordée à Purebreak samedi 30 octobre 2021, l’ancienne candidate de Nouvelle Star en a dévoilé davantage sur cette chanson si symbolique, qui s’adresse aux prunelles de ses yeux, Sofia et Hana. « C’est vrai que ça fait un peu testament. Mais on ne sait jamais de quoi la vie est faite. À chaque fois que je pars de la maison, je me dis : ‘Et si je ne rentrais pas ?’. J’aimerais bien quand même leur laisser quelque chose », a-t-elle expliqué avant de poursuivre : « Elles vont se dire : ‘Ma mère elle a chanté le temps, l’amour, la mélancolie, les amis, la famille, la vie, et elle ne chante pas ses enfants ?’. Mes filles auront toujours une chanson à elles sur mes albums. »

Et si Amel Bent, qui s’est récemment confiée sur ses troubles anxieux, est parfois inquiète pour l’avenir, c’est également le cas de sa fille aînée, Sofia. « Là, elles sont trop petites, 4 et 5 ans. La grande est très sensible, très consciente, et j’ai vécu plus de trucs particuliers avec elle. Elle le dit, elle est trop mignonne. Elle dit qu’on a un fil invisible et magique qui nous relie et qui ne se casse jamais. Elle me dit : ‘Même quand tu es loin, au travail et moi à l’école, je le sens le fil’. Elle est très proche de moi en termes de sensibilité, elle ressent tout. Donc là si elle entend : ‘Quand ce sera fini de moi mes enfants’… », a souligné la mère de famille auprès de nos confrères.

« Être vieille, ça veut dire mourir »

À ce sujet, il y a un petit détail physique que la petite Sofia ne supporte pas chez sa maman. « Déjà, elle n’aime pas que j’ai des cheveux blancs, hier elle m’a dit : ‘Maman, il faut que tu fasses ta couleur, je ne veux pas les voir, ça veut dire que tu es vieille' », a raconté Amel Bent. En effet, pour la fillette, les cheveux blancs sont synonymes du temps qui passe. « Pour elle, être vieille ça veut dire mourir, aller au ciel. On a une nostalgique-mélancolique née, comme moi ! », a ajouté Amen Bent. Et de conclure : « La petite a plus de joie de vivre, elle est beaucoup plus insouciante, c’est une vraie enfant. »

Source: Lire L’Article Complet