Anne Hidalgo « fille spirituelle de François Hollande » ? L’attaque « sèche » d’Arnaud Montebourg

Ce mardi 21 septembre, Anne Hidalgo a répondu aux questions de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV. Celle qui a récemment déclaré sa candidature à l’élection présidentielle de 2022 a réagi à la récente attaque d’Arnaud Montebourg, qui l’a qualifiée de « fille spirituelle de François Hollande. »

Anne Hidalgo le sait, elle n’a pas que des amis à gauche. Interrogé samedi 18 septembre lors d’un déplacement à Louviers (Eure), Arnaud Montebourg s’est exprimé au sujet de la candidature de la maire de Paris à la présidentielle 2022 et a laissé entendre qu’il ne se rallierait pas à elle : « J’ai déjà fait ça sous le quinquennat de François Hollande et, comme des millions de Français, je me suis fait avoir« , a-t-il rappelé en préambule, estimant que la candidate qui devrait être investie par le Parti Socialiste était « la fille spirituelle de François Hollande. » Dans son émission matinale diffusée sur BFMTV ce mardi 22 septembre, Jean-Jacques Bourdin a souhaité faire réagir l’intéressée sur cette attaque « sèche » de l’ancien ministre de l’Économie. Mais hélas pour lui, l’actuelle locataire de l’Hôtel de Ville a botté en touche : « Je ne répondrai pas. Vous savez, ça fait longtemps que je ne réponds plus.« 

N’en déplaise à ses détracteurs, Anne Hidalgo a fait savoir qu’elle sera candidate « jusqu’au bout » : « Vous savez, quand on prend ce type de décision, ce n’est pas une phrase anodine quand on prononce cette phrase : ‘je suis candidate pour être présidente de la République’ (…) On y met de soi, de son énergie, du temps, qu’on réunit, qu’on rassemble« , a-t-elle expliqué face à Jean-Jacques Bourdin, « donc ce n’est pas pour quelques jours« , a précisé l’actuelle maire de Paris.

Élection présidentielle: Anne Hidalgo (@Anne_Hidalgo) sera candidate "jusqu'au bout" pic.twitter.com/SskfDWvJSt

Ce pacte qui lie Arnaud Montebourg à Anne Hidalgo

Comme Anne Hidalgo, Arnaud Montebourg s’est déclaré candidat à la présidentielle 2022. Un coup dur pour celle qui s’est lancée après lui et qui doit faire face à une multitude d’autres candidatures à gauche. Mais contrairement à ce que l’on pourrait penser, l’édile n’a pas peur de son ancien camarade au PS. Selon l’entourage d’Anne Hidalgo, l’ancien ministre de François Hollande n’ira pas jusqu’au bout. Et pour cause, comme l’a rapporté Le Monde, un pacte lie les deux candidats : « En juin, lors d’un déjeuner, la maire de Paris et Arnaud Montebourg topent sur un pacte de non-agression qui pourrait aboutir à un ralliement du second à la première, si le trou est fait. » Même si aux dernières nouvelles, l’ex d’Audrey Pulvar a laissé entendre qu’il n’était pas question pour lui de se rallier à Anne Hidalgo…

Crédits photos : Capture d’écran BFMTV

Autour de

Source: Lire L’Article Complet