Anne-Sophie Lapix écartée : le point sur la folle rumeur !

A ce jour, Anne-Sophie Lapix fait face à d’innombrables rumeurs. Beaucoup s’interrogent quant à son avenir sur France 2. Mais pour le Figaro, Alexandre Kara, le nouveau directeur de France Télévisions est ENFIN sorti de son silence… L’occasion pour lui de livrer sa vérité à son sujet !

La rumeur court… Sur la Toile et dans certains médias, il se murmure qu’Anne-Sophie Lapix pourrait prochainement laisser sa place dans le journal de 20 heures sur France 2. Mais que ses admirateurs se rassurent, il n’en serait rien à en croire les dires d’Alexandre Kara, directeur de l’information de France Télévisions. Pour le Figaro, le principal intéressé s’est voulu très transparent quant à son avenir sur la deuxième chaîne : « Si on changeait de présentateur de JT à chaque fois qu’une femme ou un homme politique n’est pas content, nous n’aurions plus assez de journalistes pour présenter les journaux ! ».

Au sein de la sphère politique, Anne-Sophie Lapix divise énormément. La raison ? Selon les dires de ses détracteurs, la journaliste ne serait pas toujours tendre avec ses invités. Certains assurent même que la présentation du débat de l’entre-deux tours lui aurait été retiré à la demande d’Emmanuel Macron et de Marine Le Pen qui ne la porteraient pas dans leur cœur en raison de son caractère.

« J’ai essayé de gommer ça… »

« Je ne suis pas non plus le Che Guevara de l’info, mais le fait de poser des questions un petit peu incisives, gêne les politiques, et finalement aujourd’hui, c’est une espèce de protection », s’était défendue Anne-Sophie Lapix sur le plateau de C médiatique sur France 5. Son sourire Colgate lui a également été reproché lors de ses entrevues : « J’ai toujours souri pendant mes interviews. Quand il y avait des questions un petit peu difficiles, je souriais un petit peu plus […] comme on fait dans la vie […] et ça, au 20 heures, ça ne passe pas du tout […] donc j’ai essayé de gommer ça ».

Malgré les critiques à son égard, Alexandre Kara salue contre vents et marées son « professionnalisme, sans concession » lorsqu’elle orchestre « ses interviews ». « C’est une journaliste qui a le courage de poser toutes les questions, ajoute non sans fierté Alexandre Kara. « Nous avons beaucoup de pressions, notre devoir est de résister ». Une réponse qui a le mérite d’être claire !

N.B

à voir aussi : Victime d’une MST, le compagnon d’Anne-Sophie Lapix brise le silence « par souci de transparence et parce qu’il y a pas à avoir honte »

Source: Lire L’Article Complet