Annie Cordy au cœur d’une polémique : le parolier de Chaud Cacao très agacé

Accusé d’avoir écrit une chanson raciste avec Chaud Cacao, le tube d’Annie Cordy, le parolier Vivien Vallay se défend dans une interview au Parisien.

A propos de

  1. Annie Cordy

Il est loin le temps où Chaud Cacao faisait danser la France et la Belgique. Devenu un tube en 1985, ce grand classique d’Annie Cordy vient de faire un improbable retour dans l’actualité : alors que le tunnel Léopold II (Bruxelles), du nom de l’ancien roi des Belges au passé colonial, vient d’être rebaptisé en l’honneur de la défunte chanteuse à la suite d’un vote, certains estiment qu’elle ne mérite pas cet hommage à cause d’un Chaud Cacao jugé raciste.

Ce qui indigne aujourd’hui le parolier du tube : “Cette chanson n’est pas raciste et ne le sera jamais, on ne se moque absolument pas des Africains là-dedans“, assure Vivien Vallay (68 ans) au Parisien. Je referais exactement la même chose, il n’y a pas de malice, le propos est pur“, insiste-t-il.

Une idée venue au petit déjeuner

Particulièrement surpris par cette polémique, l’auteur de Chaud Cacao et Vanini vanillée pour Annie Cordy en a profité pour revenir sur l’origine du morceau controversé. Alors qu’il cumule deux emplois fatigants le jour et la nuit, il rentre un matin et décide de boire un chocolat chaud pour se redonner de l’énergie. Il observe un baobab avec un soleil sur le paquet et l’idée du texte, écrit en 15 minutes, lui vient : “J’ai imaginé des guerriers partant à la chasse aux lions en chantant chaud cacao, raconte celui qui a gagné un long procès contre Dieudonné pour sa reprise Shoah nanas : “C’est lui le seul raciste dans l’histoire”.

https://youtube.com/watch?v=MVu2umdIXAc%3Frel%3D0%26showinfo%3D1

Annie Cordy, un “rayon de soleil

Quant aux stéréotypes racistes pointés du doigt, à cause des personnages aux grosses lèvres rouges accompagnant Annie Cordy, le parolier installé dans les Yvelines défend toujours la Belge, également soutenue par sa famille : Cette bouche représente la gourmandise car l’envie de manger du chocolat nous prend en écoutant la chanson“. Pour lui, le choix de baptiser ainsi le tunnel est donc tout sauf une mauvaise idée : “Au bout du tunnel, on retrouve le soleil et c’est exactement ce qu’était Annie, un rayon de soleil“.

Crédits photos : JLPPA / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet