Attentats en Afghanistan : Joe Biden en larmes, Emmanuel Macron présente ses condoléances

Tandis que Joe Biden a rapidement réagi à la suite du double attentat de Kaboul, en menaçant les talibans, Emmanuel Macron a adressé son soutien aux familles des victimes.

Ce jeudi 26 août, le monde a appris avec effroi le double attentat qui a eu lieu à proximité de l’aéroport de Kaboul, en Afghanistan. Revendiquée par Daech, cette tragédie a entraîné la mort de 13 soldats américains, mais aussi de soixante-douze civils. De plus, on compte au moins 160 blessés. Joe Biden a rapidement pris les choses en main, en délivrant un discours durant lequel il a rendu hommage aux “héros” de ce drame, à savoir les militaires. Le président des États-Unis a ensuite menacé les auteurs de la double explosion, s’adressant notamment à l’État islamique, qui a revendiqué l’attaque.

“Nous vous pourchasserons et nous vous ferons payer”, a lancé Joe Biden face caméra, gagné par l’émotion. “Nous sommes à la fois outragés et attristés Jill [sa femme, NDLR] et moi. Nous savons comme d’autres quelle est la douleur quand on perd un proche. On ressent ce vide, ce trou noir au milieu de sa poitrine”, a développé le chef de l’État, en évoquant ainsi le décès de son fils Beau, à la suite d’un cancer du cerveau. Afin de prouver sa motivation à prendre le dessus sur les terroristes, le successeur de Donald Trump a lancé : “Nous allons créer des missions pour s’attaquer aux terroristes au moment que nous choisirons. Les États-Unis ne seront pas intimidés !” Malgré tout, le président américain ne fait plus vraiment l’unanimité… Comme l’indiquent nos confrères de Sud-Ouest ce vendredi 27 août, il est vivement critiqué pour la manière dont il gère la crise afghane.

🔴 "Nous allons vous traquer et vous faire payer le prix": Joe Biden s'adresse aux auteurs de l'attentat à Kaboul pic.twitter.com/inhi1TbOpU

La France s’associe à la peine des familles des victimes des attaques terroristes à Kaboul. Ceux qui conduisent les opérations d’évacuation sont des héros. Nous mènerons à leur terme ces opérations et maintiendrons dans la durée notre action pour protéger les Afghans menacés.

La France également investie

De son côté, Emmanuel Macron a publié un tweet, le soir des attentats de Kaboul, dans lequel il annonce que “la France s’associe à la peine des familles des victimes”. “Ceux qui conduisent les opérations d’évacuation sont des héros. Nous mènerons à leur terme ces opérations et maintiendrons dans la durée notre action pour protéger les Afghans menacés”, a-t-il ajouté. En visite à Dublin, jeudi 26 août, le président français avait déclaré que l’Hexagone allait tout mettre en œuvre pour essayer d’évacuer “plusieurs centaines” d’Afghans et ajouté que Paris faisait “le maximum” pour gérer la situation.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias

Crédits photos : Backgrid USA / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet