Axel Kahn : son frère Jean-François Kahn dévoile la dernière joie partagée ensemble avant sa mort

Le généticien et essayiste Axel Kahn est mort le 6 juillet dernier à l’âge de 76 ans. Son frère Jean-François Kahn a rendu un hommage plein d’émotion au scientifique devant les caméras de LCI et évoqué les derniers moments de complicité avant le décès du scientifique.

Axel Kahn

Généticien, médecin, écrivain… Axel Kahn était régulièrement invité sur les plateaux de télévision et de radio pour éclairer le monde à la lumière de son savoir. Pourtant le 11 mai dernier, au micro de France Inter le scientifique – qui venait de se retirer de ses fonctions de président de la ligue contre le cancer – annonçait une bien triste nouvelle. « Je lutte contre le cancer et il se trouve que la patrouille m’a rattrapé : moi aussi, j’ai un cancer », avait-il révélé avant d’ajouter « Je suis en train de parcourir l’itinéraire final de ma vie ».

Sur Facebook et sur son blog, Axel Kahn avait ensuite affirmé : « Je vais mourir, bientôt. Tout traitement à visée curative, ou même frénatrice, est désormais sans objet. La mort m’est habituelle depuis si longtemps, elle ne m’obsède pas. Il n’empêche, j’ai depuis longtemps la curiosité de ce que sera mon attitude devant la mort. Il y a ce que l’on désire qu’elle soit et ce qu’elle est. Des croyants sincères qui ne doutent pas du royaume de Dieu sont submergés par la terreur lorsqu’elle s’annonce », écrivait Axel Kahn, assurant être dans une «totale sérénité ».

“C’était extraordinaire ”

Cette sérénité, son frère Jean-François Kahn, le fondateur du journal Marianne, en a rendu compte dans un entretien accordé à Elisabeth Martichoux sur LCI cinq jours après la mort de son cadet. “La dernière fois que je l’ai vu, je savais que dans trois jours il allait s’endormir. Et lui savait que dans trois jours c’était fini”, a expliqué l’aîné d’Axel Kahn.“On est restés 1h30 ensemble et pendant 1h10, on n’a pas arrêté de rire aux éclats en évoquant des souvenirs communs. Et pourquoi pas ?”, a-t-il demandé avant de raconter ce qui s’était passé une semaine avant la mort du généticien :Il savait que c’était fini et il m’a demandé de lui apporter une bonne bouteille de Bourgogne, un vieux Comté, des cerisesOn a pris un plaisir fou. C’était extraordinaire, à une semaine de la mort, le plaisir qui se lisait dans ses yeux à la vue d’un bon Bourgogne et d’un bon Comté”, s’est-il souvenu avec émotion. Axel Kahn a rejoint sa dernière demeure à Mussy-sur-Seine, son village de cœur, ce 10 juillet entouré des siens.

Source: Lire L’Article Complet