« Beaucoup de gens m’ont tourné le dos » : les confidences d’Hélène Ségara sur les conséquences de sa maladie

Invitée de l’émission RTL Soir, mercredi 12 mai, Hélène Ségara s’est confiée sur son combat contre la maladie oculaire contre laquelle elle se bat depuis plusieurs années. Une pathologie qui lui a valu d’être abandonnée par beaucoup.

Hélène Segara

Depuis 2013, Hélène Ségara souffre d’une rare maladie qui affecte ses yeux. Maladie dont elle n’a parlé que rarement. En 2016, c’est pour répondre aux critiques sur sa prise de poids – due à son traitement à la cortisone – qu’elle s’était notamment confiée. On m’a posé dans l’oeil un implant qui m’a sauvée d’une perte irrémédiable de la vue. Il diminue cet oedème dont personne n’arrive à déterminer la cause. Mais sa durée d’efficacité est limitée dans le temps”, expliquait-elle à Gala. Depuis, Hélène Ségara a subi de nombreuses opérations des yeux, déjà dix-sept, la dernière datant du premier confinement.

Mercredi 12 mai, invitée de l’émission RTL Soir, présentée par Thomas Sotto, pour faire la promotion de son nouvel album Karma, Hélène Ségara a donné des nouvelles rassurantes sur son état de santé, et sur sa motivation à combattre la maladie “toujours présente”. “Je suis toujours suivie par de grands professeur, je subis toujours des implants, etc”, a-t-elle confié, continuant : “Je me dis qu’il y a tellement de gens qui ont des problèmes de santé beaucoup plus graves qu’on ne le croit et surtout il y a des gens qui ont un diagnostic vital qui est en jeu, alors moi, je n’en suis pas là et je me dis qu’il faut que je sois forte, il faut que je travaille, il faut surtout que j’amène ce message aux gens, c’est-à-dire que rien n’est insurmontable“.

“La moitié du métier s’est détournée de moi”

Cependant, la chanteuse a déploré que des gens l’aient abandonnée quand elle a découvert sa maladie. “Beaucoup de gens m’ont tourné le dos au moment le plus critique, au tout début, quand les choses ont démarré”, a-t-elle révélé, ajoutant : “On était vraiment désarmés, ça a pris une tournure très très difficile au départ et surtout on m’a annoncé des diagnostics qui n’étaient pas bons, assez graves, et à ce moment-là, la moitié du métier s’est détournée de moi en pensant que j’étais foutue tout simplement“. Un coup dur pour Hélène Ségara. “Mais ça ne m’a pas découragé, c’est pour ça je me suis dit : ”Non, je vais leur montrer que je suis pas foutue”, a-t-elle conclu à propos de sa détermination.

Source: Lire L’Article Complet