Benjamin Castaldi : son fils Simon "souffre le martyr", une hospitalisation est envisagée

Sur son compte Instagram Simon, le fils de Benjamin Castaldi, s’est confié sur son état de santé inquiétant et a révélé qu’il allait sûrement avoir besoin d’être hospitalisé.

Les pépins de santé s’enchaînent chez les Castaldi. Tandis que plusieurs d’entre eux ont récemment contracté le Covid-19, cette fois, c’est Simon Castaldi qui sur son compte Instagram a partagé le mal qui le ronge actuellement. En effet, le jeune homme a expliqué ressentir de vives douleurs à cause de ses dents de sagesse. "Les poussées de dents de sagesse, je crois que c’est l’un des trucs les pires du monde, a-t-il confié. Ça m’enflamme tout le cou, je suis coincé au niveau du dos, j’ai de la fièvre. C’est horrible, je suis au bout de ma vie", a-t-il ainsi confié rapporte Voici. Un mal rapidement pris en charge par son dentiste, qui lui a préconisé de se faire retirer une dent.

"Mon dentiste a constaté une forte inflammation sur ma dent de sagesse inférieure droite qui doit être traitée dans les plus brefs délais. Or, l’extraction des dents de sagesse inférieures nécessite une prise d’antibiotiques au préalable", a-t-il souligné, précisant avoir "actuellement 40.3 de fièvre" et être "très fébrile". "J’espère vite aller mieux car je souffre le martyr". Mais en donnant de ses nouvelles jeudi 3 juin, le jeune homme de 20 ans a une nouvelle fois fait comprendre que son état ne s’était pas amélioré, et que cela commençait sérieusement à l’inquiéter, lui et sa famille. "Ça commence à être inquiétant, ma famille songe à l’hospitalisation car mon infection dégénère", a-t-il précisé.

Benjamin Castaldi touché par le Covid-19

Un nouveau coup dur pour la famille Castaldi, tandis qu’il y a plusieurs semaines, le chroniqueur de TPMP avait contracté le Covid-19, d’où son absence de l’antenne. Placé à l’isolement, Benjamin Castaldi avait confié que malgré une vaccination à l’AstraZenecca quelques mois plus tôt, il n’avait pas été épargné par le variant anglais, qui a également touché plusieurs membres de sa famille. "Je peux vous dire que le variant anglais quand il débarque, il ne repart pas tant qu’il n’a pas plombé toute la famille. Il est arrivé avec ma fille, il a pris ma femme, puis moi, puis il a pris le bébé…", avait-il ainsi confié. "Je peux vous dire que ça met un coup derrière la tête", a-t-il ainsi admis, précisant qu’on lui avait dit que s’il n’avait "pas été vacciné, peut-être que ça aurait été encore pire", tandis que son épouse Aurore a été durement touchée.

Source: Lire L’Article Complet