Bernadette Chirac, après la mort de Jacques, s’exprime pour la première fois

Bernadette Chirac pleure la mort de son mari depuis le 26 septembre 2019. Touchée par les hommages rendus depuis dans toute la France, elle a adressé quelques mots aux citoyens pour exprimer sa reconnaissance.

La peine était si forte qu’elle n’avait jusqu’à présent pas trouvé l’énergie nécessaire. Bernadette Chirac, veuve de coeur et d’âme depuis la mort de son époux Jacques Chirac le 26 septembre 2019, s’est finalement emparée de sa plume pour déverser sa tristesse, mais aussi sa reconnaissance. Touchée par l’hommage qui a été réservé à l’ancien président de la République dans la ville de Cannes, elle a adressé un courrier au maire azuréen David Lisnard.

« C’est avec une très vive émotion que j’ai reçu le registre de condoléances mis, grâce à vous, à disposition des habitants de Cannes. Au moment où ma famille et moi-même sommes si douloureusement éprouvés par le décès de Jacques, ces marques d’affection, d’amitié et de fidélité nous vont droit au coeur, explique-t-elle. Je vous serais infiniment reconnaissante d’être mon interprète, auprès de toutes celles et de tous ceux qui nous ont ainsi exprimé leur soutien, pour leur dire combien la douceur de leurs mots nous touche profondément. » Voilà qui est fait, grâce à cette lettre rendue publique par Nice-Matin.

En apprenant la mort de Jacques Chirac, David Lisnard avait effectivement souhaité prendre la parole en diffusant une lettre ouverte à l’homme politique… A l’homme tout court. « Je garde personnellement de nos rencontres le souvenir de quelqu’un de chaleureux, à l’énergie charismatique contagieuse, attaché au rayonnement de la France dans le monde et à préserver l’unité républicaine du pays. Je suis comme beaucoup de Français profondément touché par sa longue absence au monde après l’avoir tellement occupé« , pouvait-on y lire. Le maire avait également mis le drapeau français en berne dans les édifices publics de la ville, organisé une messe à Notre-Dame de Bon Voyage et offert aux habitants la possibilité d’adresser un mot à la famille du défunt.

Bernadette Chirac : Sa fille Claude, son pilier

Proscrite dans le silence depuis plus de six mois, Bernadette n’a pas été aperçue publiquement depuis la mort de Jacques Chirac. Elle n’avait pas été dans la capacité de se rendre à Paris pour rendre hommage à son regretté mari, ni dans le village de Sainte-Féréole. Depuis l’annonce de la tragique nouvelle, c’est leur fille Claude qui s’occupe de tout ce qui concerne le clan. « Sa priorité, c’est sa mère, qu’elle va vouloir emmener aussi loin que possible avant de faire des projets, relatait Line Renaud au Parisien après l’enterrement. Elle a dû anticiper la suite parce qu’elle ne se laisse jamais prendre par surprise. » Elle dispose désormais d’un registre pour, tant bien que mal, adoucir la peine…

Source: Lire L’Article Complet