Bernard Tapie est à « une étape très mauvaise » de son cancer : ses nouvelles inquiétantes

Bernard Tapie continue tant bien que mal de lutter contre son double cancer. Mais les dernières nouvelles données par l’homme d’affaires lui-même ne sont pas des plus rassurantes…

Le 26 janvier prochain, Bernard Tapie soufflera sa 77ème bougie. Un cap de sa vie qu’il s’apprête à passer non sans difficultés, lui qui lutte contre la maladie depuis plus de deux ans. En septembre 2017, l’ancien propriétaire de l’Olympique de Marseille avait révélé être atteint d’un double cancer de l’œsophage et de l’estomac. Une épreuve douloureuse, pour laquelle il peut compter sur le soutien indéfectible des siens, sa femme Dominique et ses enfants Sophie et Stéphane, Nathalie et Lawrence. Mais bien que pris en charge par les meilleurs médecins possibles, l’ancien homme d’affaires a été victime de plusieurs rechutes. Cet été, il avait ainsi intégré une clinique spécialisée à Marseille afin d’y suivre une chimiothérapie.

Bernard Tapie évoque son difficile combat contre le cancer

« Les gens ont compris ces derniers mois en entendant ma voix que le cancer est reparti, avec des métastases pas très bien placées. Ça arrive, ce n’est pas une bonne nouvelle, alors que les scanners intermédiaires disaient que je n’avais plus rien », avait à l’époque expliqué Bernard Tapie dans les colonnes de La Provence. Et les dernières nouvelles ne sont guère plus rassurantes… Alors que Bayrou, le chef du MoDem, est convoqué ce vendredi dans l’affaire des assistants d’eurodéputés présumés fictifs de son parti, Bernard Tapie est sorti de son silence pour parler politique.

L’ancien ministre de la Ville a ainsi estimé que ce dernier ne devait « surtout pas démissionner ». Mais il s’est aussi et surtout confié sur ses problèmes de santé. « J’en suis à une étape très mauvaise. J’ai confiance dans mes médecins qui font, tous les malades doivent le savoir, un travail formidable. Pour l’instant, ils n’ont pas trouvé la solution mais je garde espoir », a-t-il tristement révélé au Parisien. Fidèle à lui-même, Bernard Tapie n’en perd pas pour autant son principal atout : sa combativité à toute épreuve.

Source: Lire L’Article Complet