Brigitte Bardot choquée par une vidéo : elle a eu "envie de vomir"

Brigitte Bardot est sortie de ses gonds le 26 février 2021 sur Twitter, après avoir visionné une vidéo dans laquelle un sanglier domestiqué se fait violemment abattre par des chasseurs. Figure de la protection animale, elle a publié un texte vindicatif.

  • Brigitte Bardot

C’est une vidéo qui a fait beaucoup parler récemment. Hugo Clément, connu pour être un journaliste militant pour les droits des animaux et la protection de l’environnement, a partagé une vidéo sur les réseaux sociaux, dans laquelle on peut voir un sanglier domestiqué (nommé Hercule par son propriétaire) se faisant tuer de sang-froid par des chasseurs peu scrupuleux. Une vidéo dramatique qui a énormément choqué sur la Toile. Alain Martin, le propriétaire, raconte s’être effondré en retrouvant la dépouille : “C’est mon bébé, je l’ai élevé au biberon. Il dormait dehors dans le domaine, mais, tous les jours, il venait manger son lait et ses pâtes au pied de la maison“, explique-t-il dans la vidéo du journaliste. “Il a tout simplement été assassiné“. Alors, en voyant ces images, Brigitte Bardot a été plus que choquée. Meurtrie par la mort du sanglier, la fervente protectrice des animaux a publié un message vindicatif sur Twitter.

“J’ai envie de vomir devant tant de terreur”

L’ancienne actrice, qui s’est fait violemment tacler par Camilla Jordana, a écrit ces quelques mots remplis de colère et de haine : “Quelle que soit la date, l’assassinat scandaleux du sanglier Hercule par un salopard de chasseur qui l’a tué à bout portant est une horreur ! Beaucoup trop de chasseurs ne sont que des assassins, soutenus politiquement, plus des êtres humains, mais des monstres, des ordures, des fous de la gâchette qui ont l’outrecuidance de me traîner devant les tribunaux. J’ai envie de vomir devant tant de terreur“, écrit celle qui était proche de Nathalie Delon. En effet, dans son tweet, la militante fait référence à sa mise en examen pour “injure” après avoir eu des mots très violents envers des chasseurs. Sa réaction et celle de nombreux autres internautes et médias ont ainsi fait réagir jusqu’au gouvernement, car la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili a demandé l’ouverture d’une enquête pour cet acte de barbarie.

Source: Lire L’Article Complet