Brigitte Bardot, "la tête dans le four" : ce jour où elle a tenté de se suicider

À l’âge de 16 ans, Brigitte Bardot a tenté de mettre fin à ses jours par amour. Une tentative de suicide sur laquelle l’actrice est revenue dans les colonnes du magazine Paris Match, paru jeudi 19 novembre 2020.

  • Brigitte Bardot

Une vie ponctuée de drames. Jeudi 19 novembre 2020, Brigitte Bardot s’est confiée à cœur ouvert dans les colonnes de Paris Match, à l’occasion de la réédition de ses mémoires, Initiales B.B. (éd. Grasset). “J’ai mis vingt ans à écrire ce livre qui retrace fidèlement ma vie. […] Ce que j’ai subi, adoré, détesté, mes joies et mes problèmes : tout y est. C’est une confession honnête sans pareille“, déclare-t-elle. Dans cet ouvrage, l’icône du cinéma français raconte sa première tentative de suicide. À l’âge de 16 ans, l’actrice a voulu mettre “la tête dans le four” parce que ses parents l’empêchaient de voir Roger Vadim, qui deviendra son premier mari.

“Le suicide comme porte de sortie”

Très jeune, je me suis dit que la vie ne valait pas la peine si l’on devait en souffrir. J’avais donc le suicide comme porte de sortie. À mon âge, aujourd’hui et avec beaucoup de recul, je trouve que c’est une lâcheté. Heureusement que je ne me suis pas suicidée, parce que je n’aurais pas pu accomplir tout ce que j’ai fait pour les animaux“, confie Brigitte Bardot. Désormais âgée de 86 ans, la star doit sa survie à son combat pour la cause animale et “rien d’autre“. “Pourtant, je peux vous dire que cela m’oblige à me confronter au pire, en termes de détresse, d’infamie, d’injustice, de tristesse et de désillusion, par rapport à ce que j’ai pu connaître auparavant. Mais je supporte pour les animaux, plus pour moi.

Celle qui a pendant longtemps incarné la femme parfaite affirme d’ailleurs qu’aucun homme ne lui a donné envie de continuer de vivre. Pas même son mari Bernard d’Ormale, qu’elle a épousé en 1992, après un coup de foudre. “C’est mignon, l’amour de Bernard, bien sûr ; mais j’en ai eu d’autres… Jamais l’amour d’un homme ne m’a donné envie de continuer de vivre. C’est la détresse animale qui me porte et me donne envie de me battre, de continuer.

À lire aussi : Catherine Laborde : se suicider avec son mari est “une hypothèse”

Source: Lire L’Article Complet