"Ça a été une souffrance” : Marine Le Pen revient avec émotion sur son débat raté face à Emmanuel Macron

Marine le Pen s’est confiée sur son ressenti suite au débat d’entre-deux-tours de 2017 à Karine Le Marchand, dans le cadre de l’émission Une Ambition intime le dimanche 7 novembre 2021. Elle a exprimé une profonde souffrance d’avoir déçu ses électeurs.

  • Marine Le Pen
  • Karine Le Marchand

Ce 3 mai 2017, le débat présidentiel fut fatal pour Marine Le Pen. Ce soir-là, face au candidat Emmanuel Macron, la présidente du RN a fait ce que beaucoup ont considéré comme un naufrage. Accumulant les attaques approximatives, Marine le Pen a perdu pied face à son rival, devant quasiment 17 millions de français rivés devant leur télévision. « Vous avez déjà déçu quelqu’un que vous aimez ? C’est douloureux. Quand vous ratez un rendez-vous aussi important que celui la avec les Français, c’est incontestablement une souffrance« , a-t-elle confié à Karine le Marchand dans son émission Une Ambition Intime le 7 novembre 2021. À trop attaquer le candidat LaREM, Marine le Pen, qui a mis depuis en place une nouvelle stratégie de communication, a oublié de défendre ses propres idées : « Je n’arrivais pas à démontrer le Macron qu’il est devenu par ailleurs. Les gens attendaient que je montre qui j’étais, moi. » La mère de Marine le Pen, Pierrette Lalanne, a, elle aussi, très mal vécu ce débat d’entre-deux-tours : « Les gens m’ont téléphoné pendant le débat pour me dire ‘qu’est ce qu’elle dit, elle n’est pas bien ?’ Et comme je savais qu’elle n’était pas bien physiquement, ce débat c’était pour moi horrible« , a t-elle raconté face aux caméras de M6, ne mâchant pas ses mots.

« Je suis plus forte qu’avant »

Si Marine Le Pen n’a pas su remporter le débat présidentiel de 2017, hors de question pour elle d’abandonner la politique. « Elle a mis un an pour se remettre à flots. Mais elle a été courageuse, elle n’a rien laissé paraitre, même à moi », a encore raconté Pierrette Lalanne, sous les yeux d’une Marine le Pen très émue. Selon sa soeur Marie-Caroline Le Pen, toujours dans le cadre de l’émission de Karine Le Marchand, cet échec l’a renforcée : « Non seulement elle n’est pas morte, mais je pense qu’elle en a tiré une force supplémentaire« . Une analyse que la candidate RN, a partagé, même si elle estimait avoir « tout foutu en l’air » au lendemain du débat : « Grâce a ça je suis plus forte qu’avant. L’important n’est pas de tomber, l’important c’est de se relever. »

Source: Lire L’Article Complet