“Ça la fout mal” : Bruno Le Maire pointé du doigt après une décision coûteuse

Dernièrement à l’Assemblée nationale, Bruno Le Maire a eu gain de cause puisque la loi de finances rectificative a été adoptée. Une victoire pour le ministre de l’Économie mais qui, comme l’a précisé l’Opinion ce jeudi 28 juillet, s’accompagne d’une somme au montant faramineux…

Une mesure adoptée qui risque de coûter très cher… Dans les pages de l’Opinion, ce jeudi 28 juillet, nos confrères sont revenus sur l’adoption du projet de loi de finances rectificative. Un succès dont s’est ensuite félicité Bruno Le Maire, sur les ondes de France inter.

Une « victoire pour la majorité » décriée par Bruno Le Maire mais qui a un sacré coût puisque les mesures annoncées par le ministre de l’Économie – à savoir la revalorisation des retraites ou encore la remise de 30 centimes sur le prix du litre d’essence – s’estiment à une somme astronomique. « Ça la fout mal pour Bruno Le Maire, a d’abord estimé un député de la majorité à l’Assemblée nationale, entre les compensations que l’État devra verser aux collectivités locales et les aides pour le fioul, on dépasse le demi-milliard d’euros.« 

>> PHOTOS – Remaniement d’Emmanuel Macron : découvrez les ministres du gouvernement Borne II

Bruno Le Maire vivement critiqué à l’Assemblée nationale

Comme l’avait précisé Le Parisien, le 24 juillet dernier, Bruno Le Maire avait récemment été critiqué par de nombreux membres à l’Assemblée. À commencer par le député de La France insoumise, François Ruffin qui, le 18 juillet, lors de la première séance d’examen du projet de loi, l’a violemment critiqué.

« Vous avez du talent, Monsieur le Ministre, et je dirai même que vous êtes le meilleur des menteurs« , avait-il d’abord assuré, avant de poursuivre : « Sur les bancs du gouvernement, c’est le bal des faux-culs, vous valorisez le travail dans les mots, mais vous l’écraser dans les faits. » Des propos durs qui ont engendré de nombreuses réactions à l’Assemblée mais face auxquels Bruno Le Maire avait simplement levé les yeux au ciel.

Crédits photos : Lionel Urman / Panoramic / Bestimage

A propos de


  1. Bruno Le Maire

Autour de

Source: Lire L’Article Complet