« Ça ne m’apporterait rien que Richard Berry soit condamné » : ce que Coline attend après sa plainte

Dans une interview accordée à franceinfo, Coline Berry s’est livrée sur sa plainte déposée contre son père Richard Berry. Elle a notamment expliqué les raisons de sa démarche.

A propos de

  1. Richard Berry

  2. Coline Berry

Le 21 janvier dernier, Coline Berry a déposé plainte contre son père Richard Berry pour “viols et agressions sexuelles sur mineur de 15 ans par ascendant et corruption de mineur”. Les faits remonteraient au milieu des années 80, alors que l’acteur était en couple avec la chanteuse Jeane Manson. Cette affaire très médiatisée prend aujourd’hui un nouveau tournant, puisque Coline Berry a accordé une interview à nos confrères de franceinfo et assure vouloir se “délester de ce si douloureux secret de famille”.

Si Richard Berry, présumé innocent, a dénoncé “des accusations immondes”, Coline Berry reste campée sur ses positions. Alors que les faits sont désormais prescrits, elle sait que sa plainte risque de ne pas aboutir. “J’en attends plusieurs choses. Ça fait partie des motivations qui ont déclenché le dépôt de cette plainte : j’ai besoin de la reconnaissance des faits. Je n’ai jamais eu besoin qu’elle s’effectue soit par un procès, soit par un rapport privé entre mon père et moi. Ce que je veux, c’est la reconnaissance. Cela ne m’apporterait rien qu’il soit condamné“, a-t-elle confié à nos confrères. Et de poursuivre : “J’ai simplement besoin que la réalité, la vérité soient mises en face, que la loi soit mise en face de ce que j’ai vécu.”

“Donner le courage à d’autres de prendre la parole”

C’est la sortie du livre de Camille Kouchner, La Familia grande, où elle accuse son beau-père Olivier Duhamel d’avoir agressé sexuellement son frère jumeau quand il était mineur, qui a incité la fille ainée de Richard Berry à briser le silence. “C’est vrai que, portée par Camille Kouchner, je me suis dit qu’en plus, ce sont les avantages et les inconvénients d’avoir un père célèbre, je peux permettre, de par le fait que c’est quelque chose qui se montre sur le devant de la scène, de donner le courage à d’autres de prendre la parole. Pour pointer au niveau de la société le besoin qu’on a, nous les victimes, de s’exprimer. Ce besoin, surtout dans des cas d’inceste, il ne vient pas forcément au moment des faits”, a-t-elle conclu.

Crédits photos : BESTIMAGE

Source: Lire L’Article Complet