Carole Laure a 73 ans : Enfance, Adoption, Pire expérience, Amour, Famille

Carole Laure fête ses 73 ans le 5 août ! Son enfance chez les bonnes sœurs, son adoption, son mariage, sa pire expérience au cinéma, son rôle de grand-mère… Secrets de l’actrice, chanteuse et réalisatrice…

– Elle pense d’abord devenir institutrice, puis décide finalement de se consacrer à son amour pour la comédie et se produit sur scène, dans plusieurs pièces de théâtre.

– Elle débute au cinéma dans les films du cinéaste Gilles Carle, tels que La Mort d’un Bûcheron ou Les Corps Célestes. Le réalisateur l’avait découverte… dans un restaurant!

– En 1974, elle se montre affriolante dans le film Sweet Movie, de Dušan Makavejev, notamment dans une scène où elle se retrouve recouverte de chocolat, entièrement nue. Un long-métrage qu’elle “déteste” et qui reste une mauvaise expérience de tournage. “Je voudrais déchirer les négatifs en petits morceaux, c’est la pire expérience de ma vie au cinéma. J’ai failli arrêter à cause de ça“, a confié l’actrice à Thierry Ardisson. Et d’ajouter: “Je me suis sentie complètement manipulée (…) Ce que je refusais de tourner, il me doublait“.

– En 1977, elle rencontre le compositeur Lewis Furey, lorsqu’il compose La Tête de Normande St-Onge, de Gilles Carle, dans lequel Carole Laure a le premier rôle.

– Les artistes tombent amoureux et deviennent les parents de Clara, qui avait joué dans le film de sa mère Tout Près du Sol en 2004, et Tomas. Celui-ci est également chanteur et acteur, suivant ainsi les traces de ses parents. “Mes parents ne vont pas nécessairement mettre leur musique dans la maison, ou faire jouer leurs films. Ma mère est une grande mélomane, elle mettait beaucoup de musique : Björk, Radiohead… C’est ma mère qui m’a fait découvrir tout ça. Mon père m’a enseigné la musique. C’est grâce à lui que j’ai commencé le piano. Sûrement qu’il y a une influence“, avait-il confié aux Inrockuptibles.

https://www.instagram.com/p/CMrziLxHolj/

Une publication partagée par Carole Laure (@carolelaure.prod)

– Carole Laure a tenté de retrouver ses parents biologiques, mais les recherches ont été éprouvantes. L’actrice a découvert que sa mère était morte à sa naissance. Quant à son père, il était peu enclin à nouer un lien…

– Elle a joué dans une trentaine de films et a sorti sept albums

– En 2001, elle réalise son premier film, Les Fils de Marie, sélectionné à La Semaine de la critique, au Festival de Cannes

– Carole Laure endosse l’habit de vice-présidente du jury de la section Un certain regard au Festival de Cannes, en 2003.

– Son film favori est La Nuit Du Chasseur, de Charles Laughton, avait-elle confié au média Eléphant. Mais le premier film dont elle se souvienne est West Side Story. “Je me prenais beaucoup pour l’actrice principale, étant adolescente“, a-t-elle raconté.

– Son plus gros défaut? “Je suis bavarde au point de pouvoir être fatigante“, avait-elle confié à Thierry Ardisson, dans Tout Le Monde En Parle.

https://www.instagram.com/p/CQrSoxXHjb0/

Une publication partagée par Carole Laure (@carolelaure.prod)

Newsletter

Les informations recueillies sont destinées à CCM Benchmark Group pour vous assurer l’envoi de votre newsletter.

Elles seront également utilisées sous réserve des options souscrites, à des fins de ciblage publicitaire.

Vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d’en demander l’effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

Voir un exemple

– En 2017, Carole Laure avait confié au micro de Radio-Canada: “Le prochain rôle que je voudrais, c’est grand-mère“. Elle est finalement devenue grand-mère d’un petit garçon prénommé Atom!

Source: Lire L’Article Complet