Catherine Deneuve « infecte » et « odieuse » : Darius Rochebin balance sur la star

Invité sur les ondes de France Inter ce mardi 25 août, Darius Rochebin s’est confié sur les interviews qui l’ont le plus marqué. Il s’est ainsi souvenu d’un entretien avec Catherine Deneuve, lors duquel elle s’était montrée particulièrement odieuse.

Catherine Deneuve

Darius Rochebin fait son entrée sur LCI. Véritable star chez nos voisins suisses – où il anime le journal télévisé de RTS depuis 1998 -, le journaliste se lance dans la conquête de l’Hexagone. “J’ai 53 ans, c’est un moment entre deux rives. Le bon moment, tout simplement. D’autant plus que cette proposition de LCI va me permettre de me concentrer sur l’interview qui est ma marque de fabrique”, a-t-il expliqué au journal Matin. De Vladimir Poutine à Nicolas Sarkozy, l’homme de télévision s’est en effet entretenu avec les plus grandes figures internationales. Dans L’instant M, une émission diffusée sur France Inter, il est d’ailleurs revenu sur une des interviews qui l’a le plus marqué dans sa carrière. Et ce n’est autre que l’iconique Catherine Deneuve qui décroche la palme… parce qu’elle s’est montrée particulièrement désagréable à son égard. Une attitude que le journaliste a étrangement… appréciée. “C’était une très forte expérience parce qu’elle était infecte, vraiment infecte, du début à la fin. Et en même temps c’était son charme”, a-t-il expliqué à une Sonia Devilliers médusée.

L’étrange attitude de Catherine Deneuve

Pour illustrer ses dires, Darius Rochebin a pris en exemple une scène qui se serait déroulée dans l’ascenseur, à la fin de leur entretien. “Je lui dis : “une petite photo pour les réseaux sociaux”, elle me dit : “non j’aime pas les réseaux sociaux”, puis elle s’est retournée et je vois encore son manteau de fourrure très ample et on a fini le trajet en ascenseur avec elle qui me tournait le dos”, a révélé le journaliste originaire de Genève. Mais contrairement à ce qu’ont pu penser les auditeurs, c’est une expérience qu’il ne regrette pas. Lui, dont la réputation n’est plus à faire dans le milieu journalistique, estime qu’il est bon parfois de se faire ramener sur terre. “Il y avait une réflexion que j’ai beaucoup aimé : ‘il faut toujours retrouver la grâce du débutant’. C’est à dire même quand vous êtes comme elle, à un point de carrière où vous n’avez plus rien à prouver, il faut retrouver une espèce de fraîcheur, d’audace. Et on le voyait dans certains de ses films où elle se moque un peu d’elle-même“, a concédé Darius Rochebin. Ses prochains interviewés sont prévenus : ils pourront se défouler sur lui !

Source: Lire L’Article Complet