Cédric Jubillar dénigre le rôle de mère de sa femme : "J'étais le seul à m'occuper de Louis"

Lundi 15 novembre 2021, Le Parisien révèle les dessous de l’interrogatoire de Cédric Jubillar face aux juges d’instruction le 15 octobre dernier. Le père de famille s’est exprimé au sujet de l’éducation de ses deux enfants, Elyah et Louis, que son épouse aurait délaissée depuis plusieurs mois.

  • Delphine Jubillar

Un interrogatoire qui n’a guère fait avancer les enquêteurs. Le 15 octobre 2021, quatre mois après son placement en détention provisoire pour le meurtre de sa femme, Cédric Jubillar a quitté sa cellule à l’isolement de la prison de Seysses pour répondre aux questions de Coraline Chartier et Audrey Assemat, les deux juges d’instruction toulousaines en charge de l’affaire. Celles-ci ont interrogé le père de famille sur sa relation avec sa femme, le contexte familial dans lequel cette disparition est survenue mais aussi, et surtout, les rapports qu’il entretenait avec son épouse, quelques mois après la demande de divorce. Comme le révèle Le Parisien, Cédric Jubillar n’a pas hésité à dénigrer la mère de ses enfants. Après avoir indiqué qu’elle avait plusieurs amants à son actif, l’artisan peintre de 34 ans a affirmé qu’elle avait abandonné son rôle de mère.

« Il n’est jamais arrivé à l’école avec des bleus »

Le 25 juin, une semaine après l’incarcération de Cédric Jubillar pour « homicide volontaire sur conjoint », Elyah, âgée de 2 ans, ainsi que son grand frère de six ans, Louis, ont été placés chez leur tante Stéphanie, la sœur aînée de Delphine Jubillar. Face aux enquêteurs, le plus âgé d’entre eux a affirmé que son père lui donnait fréquemment des fessées et des gifles en public. « Il n’est jamais arrivé à l’école avec des bleus ou un coquard », a-t-il précisé aux juges. Et d’ajouter qu’il « gueulait » souvent pour éviter que son fils ne fasse deux fois la même bêtise.

Cédric Jubillar a également justifié son tempérament excessif avec ses enfants par l’attitude supposée laxiste de sa femme, Delphine. « J’étais le seul à m’occuper de l’éducation de Louis« , a-t-il affirmé le 15 octobre. Et d’ajouter : « Parce que Delphine ne faisait rien, elle ne faisait que le laisser devant la télé. » Un point que son avocat, Me Alary, avait déjà évoqué lors d’une interview accordée à Femme Actuelle le 1er septembre : « Delphine Jubillar est considérée comme une mère iconique, une Sainte Vierge. Ce n’est peut-être pas tout à fait ça… » Pour l’heure, Cédric Jubillar est toujours présumé innocent.

Source: Lire L’Article Complet