Cédric Jubillar violent ? Ses “crises d’énervement” dévoilées par sa compagne

Dans un article du Parisien datant du 18 juin 2021, Séverine, la compagne de Cédric Jubillar, s’était confiée sur les “crises d’énervement” du principal suspect dans la disparition de Delphine Jubillar, infirmière de 33 ans qui s’est volatilisée dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020.

  • Delphine Jubillar

Qu’est-il arrivé à Delphine Jubillar, disparue dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020 à Cagnac-les-Mines dans le Tarn ? L’infirmière de 33 ans ne donne plus aucun signe de vie. Elle a laissé derrière elle son mari, Cédric Jubillar, ainsi que deux enfants en bas âge. Depuis cette disparition, les soupçons des enquêteurs se tournent vers Cédric Jubillar. Ce dernier est d’ailleurs incarcéré à la prison de Seysses (près de Toulouse) depuis le 18 juin 2021. Il a retrouvé l’amour dans les bras de Séverine. Une nouvelle compagne qui dévoilait, dans un article publié par Le Parisien, datant du 18 juin 2021, quelques éléments de la personnalité de son compagnon au caractère visiblement impulsif. L’aide-soignante âgée de 44 ans disait alors que son compagnon pouvait être “doux et adorable”, la plupart du temps, mais aussi très colérique. « Et puis, soudainement, il pouvait se taper une petite crise d’énervement et ça retombait aussi vite que c’est monté…”, disait-elle au sujet du peintre plaquiste qui ne s’en serait pour autant jamais pris à elle. « Je n’ai jamais connu de violence physique de sa part. Il hausse le ton, s’emporte pour un oui ou pour un non, notamment contre son fils… et puis il se calme. Il est comme ça, faut le connaître. D’ailleurs, je suis un peu pareille que lui”, affirmait celle qui est en couple avec Cédric Jubillar depuis le 15 avril 2021.

Cédric Jubillar sur un site de rencontres

À l’époque, il avait déjà tourné la page avec sa femme Delphine Jubillar : “Il était en cours de séparation et avait compris que sa femme était en train de refaire sa vie avec un autre homme. Il ne savait pas de qui il s’agissait et me disait qu’il n’avait jamais eu de preuve formelle. Il avait compris ce qu’il se passait et le vivait très mal, il se sentait dévalorisé, a-t-elle expliqué au sujet du désir de son compagnon de se reconstruire en s’inscrivant sur l’application de rencontres Badoo. Il avait emprunté le pseudo “Jujube 35” pour expliquer aux jeunes femmes présentes sur le site qu’il était un “père de deux monstres, divorcé et déçu de la relation”, comme le révélait La Dépêche, le 23 juin 2021. Pour rappel, Cédric Jubillar est présumé innocent des faits qui lui sont reprochés par la justice.


Source: Lire L’Article Complet