César 2020 : Marina Foïs, Cédric Klapisch dénoncent un "grave problème"

Le dîner des Révélations des César est habituellement un lieu de joie, de sourire, de mode et de gastronomie. Mais certains agissements de l’Académie ont été dénoncés, le lundi 13 janvier 2020, par les acteurs présents au Petit Palais de Paris.

Chaque année, une sélection de jeunes acteurs touchent le rêve du bout des doigts. Avant que les nominations officielles des César ne tombent – le 29 janvier pour cette 45e cérémonie –, un dîner des révélations est organisé pour une poignée de jeunes pousses. Mais en 2020, c’est sur fond de scandale que les célébrations ont pris place. Alors qu’il est coutume pour chacun de venir parrainé par un joli nom de la sphère culturelle française, certaines personnalités auraient été refusées par l’Académie, comme Virginie Despentes ou Claire Denis.

L’auteure de la saga Vernon Subutex aurait effectivement été mentionnée pour prendre, sous son aile, Jean-Christophe Folly – vu dans L’Angle mort de Pierre Trividic et Patrick-Mario Bernard. Mais la Société des réalisateurs de films a révélé, dans un communiqué relayé en ligne, que la femme de lettres avait été écartée par les Césars. Même son de cloche pour Claire Denis, pressentie pour être la marraine d’Amadou Mbow – Atlantique –, qui était soi-disant “occupée” le soir du dîner. “C’est en appelant Claire Denis à propos d’un autre sujet que j’ai appris qu’elle n’avait jamais été contactée pour être la marraine de qui que ce soit, explique Mati Diop, la réalisatrice du film. Pouvez-vous donc m’expliquer pourquoi nous avoir dit qu’elle n’était pas disponible ?

Ces agissements ont été dénoncés par certains professionnels du monde du cinéma, le 13 janvier 2020 au Petit Palais de Paris, dont Marina Foïs – marraine de Sarah Henochsberg –, Michel Hazanavicius et Cédric Klapisch. Durant leurs discours, ils ont chacun évoqué “un grave problème de fonctionnement” et “des agissements opaques et discriminatoires indignes”. Sous la pression, l’Académie des César avait fini par accepter ces deux marrainages : une fin heureuse pour Amadou Mbow, un peu moins pour Jean-Christophe Folly, qui n’a pas souhaité prendre part aux festivités.

Rvlations sur le fonctionnement de l’Acadmie des Csar: @LaSRF1968 ragit dans un communiqu @Les_Cesar #Csar2020 @lefilmfrancais @lemondefr @Telerama pic.twitter.com/vBzcyJ5X4j

La réponse des César

L’Académie apprend qu’elle aurait froissé certaines personnalités à travers le processus d’invitation des marraines et parrains des Révélation, écrit Alain Terzian, président des César. Si tel est le cas, l’Académie présente ses plus sincères excuses aux personnalités concernées et exprime tous ses regrets. L’Académie a toujours oeuvré pour représenter l’ensemble du cinéma, sous toutes ses formes, à travers tous ses artistes et dans sa plus grande diversité. L’Académie est à l’écoute de toutes les propositions permettant d’améliorer l’ensemble de ses dispositifs.” Les derniers ajustements pressent un peu : la cérémonie sera transmise en live sur Canal+, présentée par Florence Foresti, le 28 février 2020…

Source: Lire L’Article Complet