« C’est une Ségolène » : Emmanuel Macron et Anne Hidalgo ont une ennemie commune

Les rumeurs d’une candidature d’Anne Hidalgo à la présidentielle de 2022 sont de plus en plus vives. Mais alors qu’Emmanuel Macron et la maire de Paris commencent à se livrer un duel secret, ces derniers pourraient avoir trouver une ennemie commune en la personne de Carole Delga.

Carole Delga est la présidente de région la mieux élue en juin dernier, puis devenue présidente de Régions de France. Et si en coulisses des Jeux Olympiques de Tokyo, Emmanuel Macron et Anne Hidalgo, dont les rumeurs autour d’une candidature présidentielle vont bon train, se livrent indirectement un combat, le président de la République et la maire de Paris pourraient bien avoir trouver là leur ennemie commune. Car Carole Delga redonne depuis des semaines le sourire aux socialistes.

“Delga, c’est une Ségolène, estime un connaisseur de parti socialiste, relate Le Point. Il faut s’en méfier. Elle a toujours pris tout le monde par surprise et a profité du fait qu’on la sous-estimait. Elle joue avec ça.” Un président de région, catalogué à droite, le rejoint : “Ça décoiffe ! Les écolos, les vieux du PS, Anne Hidalgo… Ils peuvent tous aller se rhabiller. La patronne, c’est Delga !Sa victoire semble redonner espoir au PS, qui la rêve déjà en candidate outsider pour la présidentielle de 2022. Qu’en pense la principale intéressée ? Au Figaro, elle a déclaré quelques jours après son écrasante victoire en Occitanie : “Je suis d’origine paysanne et on m’a toujours dit de me méfier de ces mots : ‘Fontaine, je ne boirai pas de ton eau.’ Je ne vais donc pas les prononcer.”

“Elle fait des étincelles, et ce n’est qu’un début”

Arnaud Montebourg est son ami et ne tarit pas d’éloge sur Carole Delga. “J’aime son enracinement, son amour de la France et ce parcours modeste dont elle a fait une force. […] Elle fait des étincelles, et ce n’est qu’un début.Et si elle pourrait bien représenter une menace pour Emmanuel Macron, elle ne porte d’ailleurs pas dans son coeur le chef d’État. Secrétaire d’État chargée du Commerce de 2014 à 2015, sous François Hollande, elle l’a côtoyé et leur relation est rapidement apparue comme “glaciale”, écrit Le Point. Interrogée par Society, il y a quelques jours, Carole Delga n’a d’ailleurs pas mâché ses mots en évoquant “la trahison” d’Emmanuel Macron envers François Hollande.

Crédits photos : Pool/ABACA

Autour de

Source: Lire L’Article Complet