Charlene de Monaco « n’est pas Lady Di » : une amie assure qu’elle est libre de toute « contrainte »

Si certains estiment que la princesse Charlene ne se sent pas bien à sa place, d’autres – essentiellement ses amis – assurent qu’elle est là où elle souhaite être.

Bien que de retour sur le Rocher, Charlene de Monaco, qui se remet doucement de ses problèmes de santé, ne peut pas encore reprendre ses obligations royales comme avant. Son absence de l’espace public n’aide pas à calmer les rumeurs sur son couple avec le prince Albert. Mais le palais princier n’a que faire de ces bruits de couloir. Il faut dire qu’ils sont habituels. Depuis leur mariage en 2011, le prince Albert II et son épouse Charlene ont toujours été critiqués. La faute au visage crispé de la future princesse et ses larmes lors de la cérémonie à l’église. Certains ont imaginé un mariage de convenance, voire carrément forcé. Une hérésie selon une amie de l’ex-championne de natation.

Cette théorie, selon laquelle Charlene de Monaco n’a pas choisi son mariage, ses proches n’y croient pas. Une amie s’est confiée au magazine Tatler à ce sujet, avançant pour preuve la personnalité même de la princesse, qui ne serait pas du genre à se laisser dicter quoi faire. « Ne vous méprenez pas. Charlene n’est pas Lady Di« , réplique cette amie, qui a souhaité garder l’anonymat, dans le magazine britannique. Selon elle, Charlene est une « compétitrice », qui sait très bien ce qu’elle veut et ce qu’elle fait. Et de conclure : « La personne que j’ai connue n’aurait jamais été contrainte de faire quoi que ce soit sans le désirer. »

Découvrez les hommes qui comptent et qui ont compté dans la vie de Charlene de Monaco

La pression et les rumeurs, un cocktail détonant

Par le passé, Charlene de Monaco s’était déjà expliquée sur l’émotion qu’elle avait pu ressentir et ses larmes devant les caméras lors de son mariage. Elle avait justement dit dans le Times que la pression liée à la cérémonie et toutes les rumeurs autour de son couple avec le prince Albert l’avaient beaucoup touchée. « Tout semblait écrasant », avait-elle déploré. Toutes ces années, elle a tenu bon. Elle a rempli son rôle de princesse et de maman – ses jumeaux Jacques et Gabriella sont nés en 2014 – avec brio. Mais, en arrière-plan, les rumeurs ont continué à se propager. Elle a juste appris à faire avec.

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : Jean-Charles Vinaj / Pool Monaco / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet