Confinement: la femme de Jamel Debbouze lance un appel poignant contre la maltraitante des enfants

Mélissa Theuriau et son mari Jamel Debbouze ont lancé via Instagram un appel à la vigilance envers les violences faites aux enfants à la fois alarmant et touchant. Les violences domestiques et plus particulièrement envers les enfants sont en augmentation en France en cette période de confinement. Des célébrités et des anonymes s’engagent, chaque jour, sur les réseaux sociaux pour dénoncer ces agissements à l’instar de Mélissa Theuriau.

En cette période on ne peut plus compliquée et particulière, certaines célébrités continuent de s’engager pour la bonne cause et surtout d’alerter contre les violences domestiques. C’est le cas de Mélissa Theuriau et de son mari Jamel Debbouze.

Tous deux engagés contre les violences faites aux enfants, ils ont tenus à poster sur le compte Instagram de Jamel Debbouze via le visage de Mélissa Theuriau un message courageux de la part du couple pour remercier d’une part les gens qui se mobilisent et apportent leur aide aux enfants maltraités et d’autre part alerter. Avec en légende un message clair et efficace : “On peut tous être utile #enfants#danger#confinement#119”

En effet, la situation actuelle en France est malheureusement propice à l’augmentation des violences domestiques, et notamment les violences faites aux femmes et sur mineurs également…

Des risques de maltraitantes accrus

En temps normal, l’école fait parfois office de « refuge » pour des enfants, et les personnels de l’Éducation nationale sont les premiers à transmettre des d’informations préoccupantes…. Pour les enfants, le danger de la contamination par le virus existe bel et bien mais le confinement qui permet de les en protéger entraîne parfois des risques accrus de maltraitante.

Pour tenter de réagir et de prévenir ces risques l’état aussi s’est engagé depuis le début du confinement et a lancé un appel aux français avec le déclenchement du plan de continuité d’activité du 119-enfance en danger. Une ligne direct pour prévenir ou alerter en cas de violences vues ou subies.

C’est en tout cas le message qu’Adrien Taquet, secrétaire d’Etat auprès du Ministre des Solidarités et de la Santé, a souhaité envoyer à chacun d’entre nous.

Alors que seul un français sur quatre en moyenne déclare avoir le réflexe d’appeler le 119 face à une suspicion de violence sur mineur, la vigilance doit redoubler pendant cette période de confinement.

Pour voir le message poignant de Mélissa Theuriau, regardez la vidéo ci-dessus.

Source: Lire L’Article Complet