Covid-19 : Jean Castex prend la défense des "gens qui ont peur du vaccin"

Invité samedi 4 septembre 2021 dans l’émission On est en direct diffusée sur France 2, Jean Castex a pris la défense des Français “qui ont peur du vaccin” contre la Covid-19.

  • Jean Castex

Depuis plus d’un an, l’hexagone subit de plein fouet les dégâts causés par la pandémie de Covid-19. Un fait qui a forcé le gouvernement à mettre en place plusieurs mesures pour tenter d’en finir avec la crise sanitaire. Après les confinements, les couvre-feux, l’obligation du port du masque en extérieurs ou encore les mesures de distanciation sociale, le gouvernement a décidé de l’imposition d’un pass sanitaire pour accéder à la plupart des établissements publics. Ce dispositif exige la détention d’un carnet de vaccination complet, ou d’un test PCR ou antigénique négatif.

Mais cette nouvelle mesure ne fait pas l’unanimité. La raison ? Certaines personnes sont encore réfractaires au vaccin. Surnommées “antivax”, ces dernières comptent parmi elles celles et ceux qui s’inquiètent du potentiel “manque de recul”. Si certains ont du mal à supporter ceux qui se méfient, d’autres ont décidé de les défendre. Ce qui semble être le cas de Jean Castex. Invité dans l’émission On est en direct samedi 4 septembre 2021 sur France 2, le Premier ministre a tenu à préciser qu’il “ne faut jamais se moquer des gens qui ont peur”. L’homme politique semble ensuite vouloir rassurer ses concitoyens.

Jean Castex : “Jamais aucun vaccin n’a fait l’objet d’une surveillance aussi étroite”

“Il est donc de notre responsabilité collective d’expliquer la réalité et de constater. Car ce qui ce qui a des effets graves et secondaires, et ça, on en est sûr, c’est la Covid “, a-t-il indiqué, avant de préciser que “des millions, voire des milliards de gens vaccinés aujourd’hui”. “Jamais aucun vaccin n’a fait l’objet d’une surveillance aussi étroite, et ce dans tous les pays, que les vaccins contre la Covid”, a-t-il affirmé. “Tout l’effort des pouvoirs publics est d’aller expliquer aux gens, leur dire les choses (…) J’en ai marre de ce truc-là voyez-vous, j’aimerais qu’on s’en débarrasse”, a-t-il conclu.

Source: Lire L’Article Complet