Covid-19 : les faux pass sanitaires vendus sur Internet fonctionnent-ils vraiment ?

Jeudi 15 juillet 2021, nos confrères de BFMTV ont mené l’enquête quant à l’efficacité des faux pass sanitaires vendus sur Internet. Selon leurs informations, ces pass seraient inutilisables, coûteraient chers et font courir de gros risques au pénal à leurs acheteurs.

Restez informée

Le pass sanitaire devient indispensable. Lundi 12 juillet 2021, Emmanuel Macron a annoncé lors d’une allocution diffusée sur France 2 la mise en place de plusieurs mesures visant à endiguer la pandémie de la Covid-19 en France. Le chef de l’Etat a affirmé que le pass sanitaire sera obligatoire dans de nombreux lieux publics. Le pass sanitaire est le document papier délivré lors de la deuxième injection du vaccin contre la Covid-19. Il peut aussi se trouver sur l’application TousAntiCovid, proposée par le gouvernement, après avoir scanné le QR code présent sur l’attestation de seconde vaccination. Le pass sanitaire est aussi valable en cas de test PCR négatif, réalisé dans les 48 heures.

Mais voilà, le pass sanitaire va devenir indispensable pour un retour à une vie sociale normale. Dès le début du mois d’août 2021, il sera obligatoire dans les restaurants, les trains, les centres commerciaux, les bars et les avions et ce sans jauge maximale ou minimale. Certains Français ne désirant pas se faire vacciner devront renoncer à fréquenter les établissements de bouche s’ils ne font pas à chaque fois un test PCR.

L’anarque des faux pass sanitaires

Une annonce qui en a déjà chamboulé plus d’un. En effet, les taux de vaccination ont explosé depuis l’allocution du président de la République. Mais d’autres comptent encore contourner la vaccination par d’autres moyens… En effet, depuis plusieurs semaines, de faux pass sanitaires sont vendus à prix d’or sur Internet. Comme le révèlent nos confrères de BFMTV, jeudi 15 juillet 2021, ces faux documents sont vendus à une centaine d’euros et font risquer à leurs acheteurs trois ans de prison et 45 000 euros d’amende. Cher payé pour des pass sanitaires qui ne fonctionnent pas… “Le point important pour éviter les faux, c’est la signature cryptographique.(…) La signature certifie que les données viennent bien de l’État français (ou d’un autre État pour le pass européen)”, explique Gaëtan Leurent, chercheur en cryptographie à l’INRIA, auprès de BFMTV.

Les organisations autorisées à délivrer des pass sanitaires dans l’Union européenne se sont vues communiquer une clé secrète nécessaire pour “générer des QR Code infalsifiables“, expliquent nos confrères. Mais voilà, certaines personnes au sein même de ces organismes habilités à créer des pass sanitaires pourraient commettre des fraudes… “Un médecin véreux pourrait déclarer frauduleusement avoir vacciné quelqu’un. Ou quelqu’un pourrait se faire vacciner en se faisant passer pour un autre, pour lui permettre d’avoir un certificat de vaccination”, affirme Gaëtan Leurent. Les cas se multiplient ces dernières semaines. Une infirmière de l’hôpital Saint-Anne à Paris, officiant dans un centre de vaccination, a été accusée d’avoir déclaré des patients vaccinés alors qu’ils ne l’étaient pas. En juin 2021, l’infirmière a été suspendue de ses fonctions.

Source: Lire L’Article Complet