Covid-19 : Olivier Véran raconte comment il parle à ses enfants de la crise

Invité dans Quotidien sur TMC mercredi 24 mars 2021, le ministre de la Santé Olivier Véran est revenu sur l’ouverture des écoles en France. Le médecin s’est également confié sur les échanges qu’il a eu avec ses deux enfants à la sortie du premier confinement.

  • Olivier Véran

Voilà un bien triste anniversaire. Il y a un peu plus d’un an, le virus de la Covid-19 s’est propagé, créant une crise sanitaire mondiale. La France n’est pas un pays épargné. Poussé par ce qui s’apparenterait, selon certains scientifiques, à une troisième vague, l’Exécutif a sévi une nouvelle fois, jeudi 18 mars 2021, en annonçant un nouveau confinement dans seize départements. Les sorties médiatiques des membres du gouvernement afin d’informer la population française sont pléthores. Olivier Véran, invité de Quotidien sur TMC, jeudi 24 mars 2021, aurait laissé entendre que les nouvelles restrictions pourraient s’étendre à l’ensemble de l’Hexagone très prochainement si la situation “continuait de s’aggraver”. Malgré cette prévision pessimiste, durant cet entretien, le Ministre de la Santé est apparu tout sourire. Le neurologue a réaffirmé sa volonté d’accorder quelques libertés aux citoyens, notamment celles qui concernent les enfants.

Les enfants d’Olivier Véran ont eu “très envie de retourner à l’école

Olivier Véran confirme que, pour l’instant, les écoles resteront bien ouvertes. Ce dernier n’hésite pas à parler de son expérience avec ses propres enfants afin d’appuyer ses propos. “J’ai deux enfants, deux petits qui ont 7 et 10 ans, donc je comprends cette situation. Ils sont à l’école primaire. On discute, j’en parle avec eux d’ailleurs. Au début, ils étaient plutôt contents du confinement, il y avait un côté nouveau. Puis après, ils avaient très envie de retourner à l’école parce qu’ils ont envie d’apprendre et qu’ils sentent bien qu’il se passe quelque chose“, confie-t-il auprès de Yann Barthès.

Pour ce membre du gouvernement Castex, les tests salivaires présents dans les écoles devraient déterminer les risques potentiels. “On fait de la surveillance, on ferme les classes quand c’est nécessaire” affirme-t-il, certain du bienfait de l’ouverture des milieux scolaires. L’un des chroniqueurs avance cependant que ce sont les pays qui ont fermé leurs écoles qui ont réussi à “maîtriser le virus” et demande au ministre “pourquoi la France passerait entre les gouttes“. La réponse du médecin se veut directe. “L’Allemagne a fermé ses écoles et ses commerces pendant trois mois. Ils ont rouvert… le variant anglais est partout… ils referment !” tonne-t-il. Et de conclure, assumant les décisions du gouvernement : “S’il y avait une solution simple à laquelle personne n’avait pensé, je pense qu’un pays dans le monde y aurait pensé…

Source: Lire L’Article Complet