David Pujadas avoue avoir bien vécu son éviction de France 2 : « comme quoi, on se connaît mal »

Le 8 juin 2017, David Pujadas tire sa révérence au 20h de France 2.  Dans de longues confidences accordées au Monde et publiées samedi 11 septembre, le journaliste revient, entre autres, sur cette éviction finalement bénéfique pour la suite de sa carrière.

Sans rancune ! Voilà comment le présentateur et producteur du « 24H Pujadas », revient sur son grand départ de la Deux en 2017 sous l’impulsion de Delphine Ernotte, alors fraichement placée aux commandes de France Télévisions. Autour d’un bon repas à la brasserie Sèvres Raspail en compagnie de nos confrères du Monde, les langues se sont déliées sur de nombreux sujets : complotisme, amour, mais aussi ce départ du JT qui l’a fait grandir. Après avoir fait définitivement ses valises le 8 juin 2017 de la Deux, David Pujadas a désormais pris du recul sur ce départ qui a surpris tout le monde. Trop vieux pour l’image nouvelle que veut se donner France 2 ? Peu importe, le journaliste y voit à présent le début d’une nouvelle carrière sur LCI, surpris par ses propres ressources : “comme quoi, on se connaît mal”.

Comme un Phoenix qui renaît de ses cendres, David Pujadas assume aujourd’hui ce côté autoritaire qu’ont pu lui reprocher certains de ces collaborateurs de l’époque comme le souligne Le Monde « Je raisonne beaucoup par intuition, cela peut dérouter, me rendre impatient Mais mille fois moins qu’avant ! », se défend-t-il non sans humour. Un renouveau qui semble avoir porté ses fruits puisque le présentateur démarre la 4e saison de “24h Pujadas” avec la même détermination que ce jeune journaliste débarqué en 2001 sur les petits écrans.

Un franc-parler qui déménage

À l’époque du JT de France 2 ou sur les fauteuils du “24h Pujadas”, David Pujadas n’a jamais eu sa langue dans sa poche. On se souvient d’une petite boutade que l’animateur s’était permis de lancer en août sur un nouveau cluster détecté dans un village naturiste du Cap d’Agde. Baptiste Morin, qui présentait alors le sujet avec une photo de personnes habillées, avait fait les frais de l’humour de David Pujadas : Vous avez trouvé une photo très convenable pour nous parler des naturistes”. Et toc !

Crédits photos : CEDRIC PERRIN / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet