Delphine Jubillar : cette information capitale dévoilée sur le jour de sa disparition

Une nouvelle information concernant le jour de la disparition de Delphine Jubillar, et plus particulièrement la lessive que son mari avait lancé à 4h50 le 16 décembre 2020, a été révélée par Le Nouveau Détective mercredi 11 août 2021.

  • Delphine Jubillar

La disparition de Delphine Jubillar dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020 continue encore et toujours de faire la Une de l’actualité. Alors que la jeune femme âgée de 33 ans reste toujours introuvable pour l’instant, de nouvelle recherches sont prévues. Suspecté d’être impliqué dans cette affaire, son mari, Cédric Jubillar, avec qui elle était en instance de divorce avant de disparaître, a été mis en examen avant d’être placé en détention. Bien qu’il clame toujours son innocence, une nouvelle information capitale, dévoilée par Le Nouveau Détective mercredi 11 août 2021, pourrait bien renforcer les soupçons qui pèsent déjà sur lui.

Selon les informations qui ont déjà été révélées, Cédric Jubillar avait mis en marche sa machine à laver à 4h50 du matin le jour de la disparition de sa compagne. Dans cette fameuse machine se trouvait une couette qui appartenait à la mère de ses enfants, dont il a perdu la garde depuis qu’il est incarcéré. Or, selon les nouvelles informations dévoilées par Le Nouveau Détective, cette fameuse couette ne serait pas la seule chose à avoir été nettoyée par Cédric Jubillar à l’aide de sa machine à laver ce jour-là. “On sait aujourd’hui que ce n’est pas la couette de Delphine, qu’il ne passera à la machine que trente-cinq heures plus tard“, souligne le magazine spécialisé dans les faits-divers.

Delphine Jubillar géolocalisée par la mère de Cédric Jubillar avant sa disparition

Reste désormais à déterminer ce que l’époux de Delphine Jubillar à bien pu laver de si bon matin. Également placée en garde à vue au début de l’enquête, lorsque la police soupçonnait un complot de la famille Jubillar contre Delphine, la mère de Cédric Jubillar, Nadine, avait fourni un alibi “en béton” afin d’être innocentée. Toutefois, elle avait expliqué aux enquêteurs lors de sa garde à vue pourquoi elle avait géolocalisé sa belle-fille à l’aide de son téléphone portable avant sa disparition. En fait, Nadine Jubillar voulait “juste prouver à [s]on fils que Delphine ne le trompait pas“.

Cédric Jubillar reste présumé innocent des faits qui lui sont reprochés jusqu’au jugement définitif de cette affaire.

Source: Lire L’Article Complet