Delphine Jubillar : le jour où son fils a dû "s'interposer" lors d'une violente dispute

Huit mois après la disparition de Delphine Jubillar à Cagnac-les-Mines, l’avocat de son mari, Me Jean-Baptiste Alary, a accepté de répondre aux questions de Femme Actuelle. Il a notamment évoqué le climat tendu qui régnait au sein du couple et l’impact que cela a eu sur leur fils Louis.

  • Delphine Jubillar

Une famille au bord de l’implosion. Huit mois après la disparition de Delphine Jubillar à Cagnac-les-Mines, on ignore toujours où se trouve l’infirmière de 33 ans. À en croire son mari Cédric, incarcéré depuis pour “homicide volontaire sur conjoint”, elle aurait pu s’enfuir avec son “amant de Montauban” pour refaire sa vie. Une piste rapidement écartée par les enquêteurs, comme de nombreuses autres pistes évoquées par Cédric Jubillar. Pour la section de recherche de Toulouse, qui s’est rapprochée des gendarmes impliqués dans l’affaire Daval, cela pourrait ressembler à une dispute qui a mal tourné. Le fils du couple, Louis, âgé de six ans, avait d’ailleurs évoqué les disputes de ses parents. Une information confirmée par Me Jean-Baptiste Alary, avocat de Cédric Jubillar, lors d’une interview accordée à Femme Actuelle le 1er septembre 2021.

Leur fils de 6 ans obligé de “s’interposer”

Dans les colonnes du Parisien, le 18 juin 2021, la nouvelle compagne de Cédric Jubillar se confiait au sujet du caractère de son compagnon : “Il s’est montré doux et adorable 90 % du temps. Puis soudainement, il pouvait se taper une crise d’énervement et ça retombait aussi vite que c’était monté”, avait-elle déclaré. Des propos qui s’affrontent avec ceux du procureur de Toulouse, Dominique Alzeari, qui affirmait le même jour lors d’une conférence de presse : “Cédric Jubillar pouvait se montrer brutal, grossier, agressif, y compris avec ses enfants.” Interrogé à ce sujet par Femme Actuelle le 1er septembre 2021, Me Jean-Baptiste Alary, avocat de Cédric Jubillar, a évoqué le fils du couple : “Louis a dit qu’il y avait parfois des disputes un peu tendues, au point de s’interposer”, nous a-t-il confié.

Quel type de relation entretenaient les deux époux sur le point de divorcer ? Selon Cédric Jubillar, interrogé par les gendarmes pour la première fois le 16 décembre 2020, “ça se passait bien”, malgré un divorce engagé. Pourtant, après la perquisition des gendarmes au domicile du couple, des documents attestent que le mari a géolocalisé sa femme à plusieurs reprises. De plus, Delphine Jubillar avait changé tous ses codes bancaires pour que son époux n’espionne plus la moindre de ses dépenses. Un mobile pour commettre un meurtre ? Me Alary conteste formellement : “Mon client n’avait aucune raison de commettre un crime. Il était lui-même allé voir un avocat pour lancer la procédure de divorce par consentement mutuel.”

Source: Lire L’Article Complet