« Delphine ne faisait rien » : ce que Cédric Jubillar a dit aux juges pour se défendre

En détention provisoire depuis le 18 juin dernier, Cédric Jubillar a répondu à un nouvel interrogatoire le 15 octobre. L’occasion pour le peintre plaquiste de donner de nouveaux éléments aux juges pour se défendre.

Son épouse Delphine Jubillar a disparu dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020. Cédric Jubillar continue de contester et ne change pas sa version des faits. « Je suis innocent« , martèle-t-il dans le huis clos du cabinet des deux juges d’instruction, le 15 octobre dernier. Durant plus de 4 heures, le peintre plaquiste de 34 ans a été entendu, notamment sur le contexte de séparation de son couple, comme le rapporte Le Parisien. À propos de l’éducation de leurs enfants, l’artisan n’épargne pas son épouse : « Delphine ne faisait rien. »

Les insultes fréquentes à l’encontre de l’infirmière ? Un problème de langage selon Cédric Jubillar qui affirme : « Quand moi je dis les choses, je ne tourne pas autour du pot […] Moi, j’ai des termes plus désagréables et plus méchants. » Quant à a violence qu’il pouvait exercer sur son aîné Louis, 7 ans, entre coups de pied aux fesses et tirages d’oreille, il rétorque qu’il ne s’agit pas « d’un enfant maltraité« . Il tentait juste d’affirmer son autorité face à la passivité de son épouse. « J’étais le seul à m’occuper de l’éducation de Louis, parce que Delphine ne faisait rien, elle ne faisait que le laisser devant la télé« , fait-il savoir aux juges.

La précarité à l’origine du malaise

Au cours de cet interrogatoire, Cédric Jubillar a affirmé une nouvelle fois que son épouse Delphine lui reprochait sa précarité. Et que c’est pour cette raison que celle qui avait un amant avait décidé de divorcer. « Elle m’en voulait parce que ça ne me faisait pas avoir un revenu fixe comme elle avait, a-t-il notifié. Pour elle, ce qui était le plus important, c’était que j’aie de l’argent qui rentre à période fixe. Ça la gênait que je sois obligé de ponctionner sur le compte des petits ou sur son compte à elle. »

Crédits photos : Facebook

Autour de

Source: Lire L’Article Complet