Demi Lovato violée lors de sa première relation sexuelle, ses confidences bouleversantes

Demi Lovato s’est confiée sur sa première relation sexuelle, pendant laquelle elle a été violée. 

Il y a quelques semaines, on découvrait les confidences de Demi Lovato sur ses problèmes de santé persistant après son overdose en 2018. Ce drame a bien failli lui coûter la vie et la chanteuse a eu de nombreuses séquelles. Pour sa “docu-série” Demi Lovato: Dancing With the Devil diffusée le 23 mars sur YouTube, la jeune femme a décidé de faire des révélations bouleversantes sur sa vie. On découvrira d’ailleurs qu’elle a été harcelée sexuellement par son dealer de drogue, chose dont elle n’avait pas osé parler, car à l’époque, malgré avoir vécu l’horreur, personne ne l’avait crue. Adolescente, Demi Lovato a été violée lors de sa première relation sexuelle. Dans le documentaire, dont des extraits sont déjà sortis, on peut l’entendre dire : “Quand j’étais adolescente, j’étais dans une situation très similaire. J’ai perdu ma virginité dans un viol. J’ai rappelé cette personne un mois plus tard et j’ai essayé de remédier à la situation en gardant le contrôle et tout ce que cela a fait, c’était de me faire me sentir plus mal.”

https://www.instagram.com/p/CMR4ubthWte/

Une publication partagée par Demi Lovato (@ddlovato)

Demi Lovato a ajouté : “Je me suis vraiment battue pendant des années, c’est aussi pourquoi j’ai eu beaucoup de mal à accepter le fait que c’était un viol quand c’est arrivé. Nous étions en couple mais j’ai dit : ‘Hé, ça ne va pas plus loin. Je suis vierge et je ne veux pas la perdre de cette façon’. Et cela n’avait pas d’importance pour lui, il l’a fait quand même. Et je l’ai intériorisé, et je me suis dit que c’était de ma faute parce que j’allais quand même dans la chambre avec lui. J’avais quand même couché avec lui.” La chanteuse a ensuite expliqué qu’elle avait été forcée de croiser son violeur “tout le temps” après le drame, ce qui l’a beaucoup affectée à l’époque : “Alors j’ai arrêté de manger et je me suis débrouillée d’une autre manière, me scarifier, vomir, peu importe. Ma boulimie est devenue si grave que j’ai commencé à vomir du sang pour la première fois. Je parle de ce qui m’est arrivé parce que tout le monde à qui cela arrive devrait absolument faire entendre sa voix s’il le peut et se sent à l’aise”.

https://www.instagram.com/p/CMgbbxhhYeR/

Une publication partagée par Demi Lovato (@ddlovato)

Après le viol subi, la chanteuse avait choisi de parler à quelqu’un de la situation dans le passé, mais l’homme n’a pourtant jamais été puni suite à son crime, malgré ses révélations : “P*tain, je vais juste le dire. Mon histoire ‘Me Too’ est de dire à quelqu’un que quelqu’un m’a fait ça et qu’il n’a jamais eu de problèmes pour ça. Il ne s’est jamais fait exclure du film dans lequel il était. Mais j’ai juste gardé le silence parce que j’ai toujours eu quelque chose à dire et c’est comme, je ne sais pas… Je suis fatiguée d’ouvrir la bouche.” Blessée de voir que son violeur n’a jamais payé pour ce qu’il a commis, Demi Lovato, qui sortira son nouvel album Dancing with the devil, the art of starting over le 2 avril prochain, n’avait donc jamais évoqué auparavant les agressions sexuelles infligées par son dealer de drogues dans le passé.

Source: Lire L’Article Complet