Démission de Boris Johnson : ses futurs projets personnels dévoilés

Jeudi 7 juillet, le Premier ministre britannique avait annoncé sa démission en tant que chef du Parti conservateur. Selon les informations publiées par Mail Online ce 26 juillet, l’homme de 58 ans envisagerait maintenant de se marier dans la maison de campagne d’un donateur de sa famille politique.

Usé par une rafale de démissions et affaibli par les scandales à répétition : le Premier ministre britannique Boris Johnson s’était résolu, jeudi 7 juillet, à quitter le pouvoir en annonçant sa démission en tant que chef du parti conservateur. « Le parti conservateur souhaite un nouveau chef de parti et un nouveau Premier ministre, et je suis tombé d’accord avec l’état-major du parti. Nous devrions commencer à procéder à des élections dès la semaine prochaine et je nommerai un remplaçant d’ici là », avait-il déclaré. Pour autant, bien loin de l’univers politique, l’ex-maire de Londres aurait déjà d’autres projets : célébrer son mariage avec son épouse Carrie. En effet, l’homme de 58 ans s’était marié religieusement l’an dernier à la cathédrale catholique de Westminster. Mais à l’époque, les restrictions anti-Covid avaient limité le nombre d’invités présents pour l’événement. C’est pourquoi, selon les informations publiées par Mail Online ce 26 juillet, Boris Johnson souhaiterait maintenant organiser une grande fête dans une maison de campagne appartenant à un donateur du Parti conservateur.

D’après Mail Online, Boris Johnson et sa femme auraient prévu d’accueillir leurs proches ce dernier week-end de juillet à Daylesford House, une propriété appartenant à Lord Bamford, président de JCB (entreprise anglaise fabricant des équipements de construction). Selon The Mirror, un immense chapiteau aurait déjà été dressé au sein de la demeure pour l’occasion. Un lieu qui n’aurait pas été choisi par hasard. La famille de Lord Bamford a donné plus de 4 millions d’euros aux conservateurs ces dernières années, y compris des dons d’une valeur de 160.000 euros en 2019. Au sujet de cette fête, Downing Street, bureau du Premier ministre, a déclaré à la presse britannique : « Nous ne commentons pas les spéculations concernant des affaires privées ou familiales qui n’impliquent aucune déclaration ministérielle ni fonds des contribuables. »

>> PHOTOS – Emmanuel et Brigitte Macron, Boris Johnson et Carrie Symonds… Qui sont les couples du G7 ?

Boris Johnson : une fête de mariage fustigée

Comme l’avait indiqué The Guardian début juillet, Boris Johnson s’était marié l’année dernière en petit comité en raison des restrictions liées à la pandémie de Covid-19. Leur porte-parole avait alors déclaré à l’époque que l’homme politique et son épouse souhaitaient organiser une nouvelle cérémonie à Chequers, manoir du XVIe siècle mis à disposition des premiers ministres. Une annonce qui avait été pointée du doigt par la classe politique britannique. En effet, cette dernière avait accusé le père de 7 enfants d’assurer l’intérim de sa fonction uniquement pour sauver sa fête dont les invitations avaient été déjà lancées. “On aimerait tous avoir un mariage grandiose aux frais du contribuable à Chequers, mais il ne pourra pas le faire parce que les Britanniques trouveront ça odieux”, avait commenté sur les ondes de LBC le maire travailliste de Londres, Sadiq Khan. Résultat : Boris et Carrie Johnson ont pris la décision de déplacer le lieu de leur événement.

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : Zuma Press/Bestimage

A propos de


  1. Boris Johnson

Autour de

Source: Lire L’Article Complet