Diana classait ses amants : cet intriguant tableau de chasse à Kensington Palace

Malheureuse en amour, Lady Diana a fini par trouver sur réconfort dans les bras de ses amants. Dans son livre À la poursuite de l’amour, Andrew Morton révèle que la mère des princes William et Harry avait pris pour habitude de classer les hommes de sa vie sur un tableau de chasse.

Elle est tombée amoureuse de Charles III. Mais lui avait déjà trouvé l’amour de sa vie, Camilla Parker Bowles. Quand Lady Diana quitte son époux par une porte, sa maîtresse rentre par une autre. Un couple à trois que la princesse de Galles déplorera des années plus tard. Un temps malheureuse en amour, elle finit par comprendre que dans le cœur de son mari il n’y a jamais eu de place pour elle. Et après avoir subi pendant de longues années son mariage, elle fait la rencontre, elle aussi, d’amants. Avec certains, elle vit de courtes idylles, avec d’autres des histoires passionnelles.

Au fil des années, la maman des princes William et Harry se livre à un drôle de jeu : « Classer ses hommes de sa vie en catégories ». Avec l’aide « de ses coiffeuses et de Paul Burrell », Andrew Morton, auteur du livre À la poursuite de l’amour, raconte : « Elle imagina un ‘champ de courses' ». Sur son tableau de chasse, Hasnat Khan tient « toujours la première place ». Cet homme, elle rencontre par hasard le 27 août 1995 à l’hôpital Royal Brompton. Alors qu’elle rend visite à une amie, la première épouse de Charles III tombe sous le charme du médecin avec qui elle vit une relation passionnelle faite de hauts, mais surtout de bas.

>> Photos – Lady Diana : retour sur ses plus beaux moments de complicité avec ses fils William et Harry

Sur le tableau de chasse de Lady Diana se trouvait « le partenaire idéal »

Mais sur le tableau de chasse de la princesse, Hasnat Khan est suivi par neuf admirateurs « dont un musicien, un romancier, un politicien, un homme d’affaires et un avocat ». Selon « les sentiment » qu’éprouvait Diana Spencer, « les concurrents étaient déplacés comme des pions », raconte l’auteur. Parmi eux, Teddy Forstmann qui, quelque temps, « parut bien placé ». Milliardaire, l’Américain était selon certains proches de Diana « un partenaire idéal compte tenu de sa fortune, de sa gentillesse et de son solide bon sens ». Pour vivre ses amours secrètes à Kensington Palace, Lady Diana usait du même stratagème que le roi Édouard VIII en les dissimulant dans le coffre de sa voiture à leur arrivée.

Si certaines histoires sont discrètes, d’autres sont très vite racontées dans les tabloïds comme celle avec James Hewitt, ancien amant de Lady Di, fantasmé à tort étant comme le vrai père d’Harry. Dans le cadre d’un documentaire diffusé le 30 août dernier sur la chaîne allemande RTL, il s’épanche sur la débâcle conjugale des époux de Galles. L’ancien officier assure au sujet des liaisons respectives de Charles et Diana, que « tout cela était accepté en plus haut lieu ». « Rien n’était secret, pas même nos conversations téléphoniques, avance-t-il. Pour preuve, « Diana a utilisé un jour mon téléphone fixe pour appeler la reine à Balmoral ».

Crédits photos : AGENCE / BESTIMAGE

A propos de

  • Abonnez-vous à vos stars préférées et recevez leurs actus en avant première !

  • Diana Princesse de Galles

  • Hasnat Khan

Autour de

Source: Lire L’Article Complet