Diana Jones (L’île de la tentation) : son combat contre la maladie et sa prise de poids qui a changé sa vie

Diana Jones va faire son retour à la télé dans la seconde partie du documentaire de TMC sur les 20 ans de la téléréalité. A cette occasion, l’ex-candidate de L’île de la tentation s’est confiée à Voici.fr. Elle a ainsi évoqué son combat contre la maladie, ainsi que sa prise de poids qui a changé son quotidien, mais pas forcément négativement. Une belle leçon de vie.

Ce mercredi 14 avril, TMC continue de fêter les 20 ans de la téléréalité avec la deuxième partie de son documentaire. Après Loft Story, la chaîne se concentre sur ces autres émissions qui ont surfé sur le succès du phénomène telles que Popstars, Le Bachelor, Greg Le millionnaire, Qui veut épouser mon fils ?, La Ferme Célébrités, Première compagnie ou encore L’île de la tentation. C’est dans ce programme qu’en 2002, les téléspectateurs ont découvert les aventures de quatre couples venus tester leur amour et leur fidélité face à 22 tentateurs et tentatrices. Une téléréalité au cours de laquelle le duo Brandon et Diana a attiré tous les regards. On se souvient de la fameuse scène du bâton au cours de laquelle le candidat, fou de rage, avait voulu en découdre avec un certain Hugo qui avait fricoté avec sa compagne. Une expérience que ne renie pas du tout Diana Jones, qui avait participé à l’époque au programme pour se venger de son homme qui l’avait trompée.

Après avoir participé à de nombreuses émissions telles que Les Anges ou encore Les Vacances des anges, Diana Jones est pour le moment loin des caméras, même si elle est prête à revenir à la télé après avoir connu une ascension fulgurante. “La médiatisation est quand même quelque chose de dangereux, a-t-elle confié à Voici.fr. J’avais 32 ans et j’étais assez mature. Je suis aussi quelqu’un de très simple. Après, tout dépend du caractère de la personne. Si elle est faible, un peu jeune et fragile, ça peut être très dangereux. Les moments où j’étais un peu fragilisée, je m’enfermais. Je faisais un burn-out dans mon coin, je ne répondais pas au téléphone pendant quelques mois, quelques années.” Et c’est justement ce qu’a fait Diana. En 2020, c’est d’ailleurs métamorphosée qu’elle a fait son grand retour sur le petit écran dans l’émission Que sont-ils devenus ? sur TFX. Avec plusieurs kilos en trop, elle avait ainsi expliqué avoir eu des problèmes de thyroïde.

“J’ai eu deux cancers”

Pour Voici.fr, Diana est revenue sur cet épisode difficile de sa vie, tout en faisant une bouleversante confidence. “A l’époque, j’ai eu deux cancers, dont la thyroïde, a-t-elle révélé. J’ai passé un très très mauvais cap. Je ne l’ai pas médiatisé, je ne voulais pas en faire un speech, ça ne regardait pas les médias. Je me suis donc recroquevillée chez moi, je suis restée trois ans sans donner de nouvelles. J’ai fait mon burn-out et quand ça allait mieux, je suis ressortie de ma coquille. Je ne médiatise pas les choses qui sont négatives“. Diana est également revenue sur sa prise de poids, due à sa thyroïde, qui lui a changé la vie mais au final pas négativement. “J’ai pris 30 kg. Je pense toujours qu’il y a un mal pour un bien. Cette thyroïde, elle m’a déformée, on ne va pas se le cacher. Comparé à l’époque, c’est le jour et la nuit ! J’ai peut-être pris du poids, mais je suis plus heureuse aujourd’hui. A l’époque, quand j’étais bimbo et bonne, je n’étais que ça. Aujourd’hui, on me regarde comme une femme“, s’est-elle réjouie, soulagée qu’on ne la drague plus et ne lui fasse plus de demandes très déplacées.

Je passe toutes les propositions que j’ai eues dans le milieu du showbiz où si je ne couchais pas, je n’avais pas X ou Y contrats, a-t-elle déploré. J’envoyais bouler tout le monde. A l’époque de L’île de la tentation, on ne peut même pas imaginer ! On m’a proposé des films porno à 8000 euros par jour de tournage et j’ai refusé. Ce n’est pas mon délire et encore moins pour de l’argent. Si c’est pour faire ça, autant que je me prostitue, au moins personne ne me voit et je fais ça dans mon coin. Je ne crache pas sur ceux qui se prostituent ou font du porno, j’ai bien été strip-teaseuse. Moi, j’ai toujours assumé le strip-tease qui était plus dur à porter psychologiquement parce que les gens te regardent comme un bout de viande. Aujourd’hui, on ne me regarde pas comme un morceau de viande. C’est le seul bon côté du fait d’avoir pris du poids“.

A 51 ans et mieux dans sa peau, malgré ses kilos en trop, Diana Jones ne cherche plus à plaire. “Je suis avec un mec qui m’aime comme je suis. Je veux juste maigrir pour faire la paix avec mes jeans, ils me manquent“, a-t-elle assuré. Une nouvelle vie où elle a choisi le bonheur plutôt que les apparences.

Source: Lire L’Article Complet