Donald Trump accusé de viol : il confond son accusatrice… avec son ex-femme

La journaliste américaine Elizabeth Jean Carroll a accusé Donald Trump de viol et de diffamation en 2019. Mais l’ex-président américain a toujours clamé qu’il n’avait jamais rencontré son accusatrice.

Un procès attend prochainement Donald Trump. L’ancien président américain est concerné par deux affaires au civil, portées devant la justice par la journaliste américaine Elizabeth Jean Carroll. Dès 2019, elle a accusé l’actuel mari de Melania Trump de viol, puis de diffamation lorsqu’il l’avait traitée de menteuse, affirmant ne l’avoir jamais rencontrée. Donald Trump doit comparaître le 10 avril prochain devant un tribunal de New York, pour le volet diffamation des accusations. Il a donc été a été auditionné le 19 octobre 2022, dans son club Mar-a-Lago à Palm Beach, en Floride.

Sa déposition a été rendue publique ce mercredi 18 janvier. Alors qu’il indiquait n’avoir jamais croisé Elizabeth Jean Carroll, une photo d’un événement NBC de 1987 démontre le contraire. Donald Trump apparaît à côté de son accusatrice, alors accompagnée de son mari de l’époque. Mais, l’ex-président des États-Unis n’a pas reconnu Elizabeth Jean Carroll. « C’est Marla », aurait-il déclaré, selon des propos rapportés par CBNC. Il a alors fait référence à la comédienne Marla Maples, avec qui il fut marié entre 1993 et 1999. « Vous dites que Marla est sur cette photo ? », s’est alors étonnée l’avocate de la journaliste américaine. « C’est Marla, ouais. C’est mon épouse« , a confirmé dans un premier temps Donald Trump, aussitôt contredit par sa propre avocate, Alina Habba. « Non, c’est Carroll », a-t-elle déclaré, obtenant finalement l’approbation de son client.

⋙ PHOTOS – Donald et Melania Trump : Mar-a-Lago, leur bunker clinquant

Donald Trump rejette les accusations

Les accusations de viol d’Elizabeth Jean Carroll contre Donald Trump sont intervenues durant son mandat présidentiel. C’est en 2019 que l’ex-journaliste du magazine Elle a pris la parole pour dénoncer les faits. « C’est ce que je portais il y a 23 ans quand Donald Trump m’a attaquée dans une cabine d’essayage d’un magasin Bergdorf Goodman », était inscrit en Une du New York Magazine.

Elizabeth Jean Carroll avait alors décrit la scène de viol : « Dès que la porte du vestiaire est fermée, il se jette sur moi, me pousse contre le mur, me frappe violemment la tête et pose la bouche sur mes lèvres. Je suis tellement choquée que je le repousse et recommence à rire. Il me saisit par les bras et me repousse une seconde fois contre le mur, il me serre contre le mur avec son épaule et met sa main sous ma robe de manteau et abaisse mon collant. » Donald Trump a toujours nié les faits qui lui étaient reprochés. « Je n’ai jamais rencontré cette personne de ma vie. Elle essaye de vendre un nouveau livre. Cela devrait vous faire comprendre quelles sont ses motivations. Cela devrait être vendu au rayon fiction« , avait réagi l’ex-magnat de l’immobilier.

Crédits photos : Backgrid USA / Bestimage

A propos de

  • Abonnez-vous à votre star préférée et recevez ses actus en avant première !

  • Donald Trump

À découvrir en images

PHOTOS – Donald et Melania Trump : Mar-a-Lago, leur bunker clinquant




Autour de

Source: Lire L’Article Complet