"Dropped" : la production responsable de l'accident mortel ? La justice a tranché

Jeudi 27 mai 2021, la cour d’appel de Versailles a rendu sa décision dans l’affaire de l’accident d’hélicoptères sur le tournage de l’émission Dropped, survenu en 2015 et ayant coûté la vie à dix personnes, comme le rapportent nos confrères de 20 Minutes. La production a été condamnée pour “faute inexcusable“.

Restez informée

Une page qui se tourne… Jeudi 27 mai 2021, la cour d’appel de Versailles a pris sa décision quant à l’accident d’hélicoptères survenu dans le cadre du tournage de l’émission Dropped, en 2015. La cour a établi la responsabilité de la société de production Adventure Line Production dans la collision des deux hélicoptères, comme le rapportent nos confrères de 20 Minutes. Cet accident a coûté la vie à dix personnes dont Florence Arthaud, Alexis Vastine et Camille Muffat. La société de production a été condamnée pour faute inexcusable au sujet de la mort de Laurent Sbasnik. Âgé de 40 ans, il avait pour mission de filmer les personnalités présentes dans l’hélicoptère, retenu par un harnais alors que la porte était ouverte. Pour la cour, le cadre de cette mission représentait des “risques particuliers pour sa santé et sa sécurité”. La production est désormais contrainte de verser des dommages et intérêts de 120.000 euros à la famille du caméraman. Elle doit aussi indemniser la Caisse primaire d’assurance maladie des Hauts-de-Seine à hauteur de 400.000 euros en “majoration de rente.

Un nouveau procès à venir ?

Ce procès qui se termine laisse place à une autre affaire judiciaire. En effet, la production de l’émission est aussi mise en examen pour “homicide involontaire, selon nos confrères de l’AFP, lundi 8 mars 2021. La justice française a relevé que le budget alloué à la production de cette émission, et plus particulièrement à ces voyages en hélicoptères, n’était pas suffisant. Les enquêteurs ont rapporté que la production aurait choisi les hélicoptères et leurs pilotes sur le critère de leurs prix attractifs, permettant un doute quant à la vérification de leurs qualifications pour ce genre de vols. Peter Högberg qui était “chargé de sécurité lors du tournage” et Nicolas Roussel, directeur de production de l’émission sont mis en examen pour “faute caractérisée”. “Les équipes d’ALP demeurent profondément bouleversées par l’accident qui a coûté la vie à leurs collègues, aux pilotes et à certains participants. Elles restent déterminées à démontrer que tous les moyens matériels et humains ont été mis en place pour assurer la sécurité” ont déclaré les Maîtres Pierre-Olivier Sur et Mathias Chichportich, en charge de la défense de la production de l’émission, à l’AFP.

Source: Lire L’Article Complet