Édith Cresson victime “de critiques permanentes” : son conseil à la future Première ministre

Alors qu’Emmanuel Macron souhaiterait, semble-t-il, nommer une femme au poste de Première ministre, Edith Cresson, seule femme à avoir occupé ce poste, revient sur son expérience.

Edith Cresson est la seule femme à avoir occupé le poste de Premier ministre en France. Elle avait été nommée par François Mitterrand et avait occupé ces fonctions entre mai 1991 et avril 1992. Une expérience sur laquelle elle est revenue dans les colonnes du Journal du Dimanche. Avant d’être chef du gouvernement, Edith Cresson avait plusieurs fois occupé des postes de ministre, dont celui de l’Agriculture. Mais c’était bien différent que d’être à la tête du gouvernement. « Au-delà de quelques remarques anecdotiques, (…) tout s’était bien passé”, assure-t-elle. Et d’ajouter : « À Matignon, en revanche, tout a changé.”

Edith Cresson indique avoir subi de nombreuses attaques : “On me prêtait des propos que je n’avais jamais tenus, on me lançait des critiques permanentes, on faisait des commentaires sur ma tenue vestimentaire…” énumère la femme politique. Alors que les rumeurs disent qu’Emmanuel Macron souhaiterait voir une femme à la tête de son gouvernement, Edith Cresson indique : “Je ne lui donnerai aucun conseil.” Et de conclure : “Je lui dis simplement qu’il faudra beaucoup de courage.”

La classe politique a été dure envers Edith Cresson, tout comme les médias

Il y a un an, sur les ondes d’Europe 1, l’ex-Première ministre avait fait part du sexisme dont elle avait été la victime lorsqu’elle avait accédé à ce poste : “Dès que j’essayais de faire quelque chose, c’était immédiatement critiqué d’une façon ordurière, s’était-elle souvenue. Si la classe politique n’avait pas été tendre avec elle, les médias avaient également été durs. Et de prendre pour exemple l’émission Le Bébête Show : “Ils me représentaient comme une panthère lascive se traînant aux pieds de Mitterrand qui lui donnait des coups de pied pour s’en débarrasser. »

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : DOMINIQUE JACOVIDES / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet