Édouard Philippe : cette drôle d’anecdote au sujet de sa femme Édith Chabre

Dans son livre Le Sioux, en librairie depuis le 7 octobre, Bérangère Bonte dresse le portrait d’Édith Chabre, l’épouse d’Édouard Philippe, une femme « libre » à « l’esprit fantasque » qui se lâche à chaque fin de soirée.

Il y a près de vingt ans, Édouard Philippe épouse Édith Chabre. Dans son livre Le Sioux, paru le 7 octobre aux éditions L’Archipel, Bérangère Bonte nous plonge en 2002, le jour de leur mariage. À cette occasion, son entourage diffuse un petit film qui projette Édouard Philippe à la tête de la mairie du Havre. Ce jour-là, explique l’auteure, Édith Chabre dit oui à un homme dont la carrière politique est en devenir. « Ce n’est pas par hasard qu’Édouard épouse une femme si peu impressionnée par ce monde dans lequel il évolue« , assure un ami à Bérangère Bonte. Une partenaire de vie qui sera d’ailleurs très influente dans la carrière de son époux.

L’auteure décrit Édith Chabre comme une femme « indépendante » et « libre », plus « anticonformiste » que son mari. Son « esprit fantasque » anime chaque fin de soirée, comme en témoignent de nombreux proches du couple dans les pages du Sioux : « Édith est très bohème, elle finit les soirées pieds nus ». Mais une décision va choquer les membres les plus conservateurs de la famille d’Édouard Philippe, dont sa grand-mère. Après leur union, les jeunes mariés décident de garder leur appartement respectif en colocation, en attendant qu’ils acquièrent leur propre cocon conjugal.

« Elle prenait la métro tous les matins »

Ensemble, Édith Chabre et Édouard Philippe ont eu trois enfants : Anatole (17 ans), Léonard (15 ans) et Sarah (10 ans). Une vie privée préservée des médias. En avril dernier dans le magazine Elle, l’ancien Premier ministre déroge à la règle et fait quelques confidences sur une vie de famille que le couple souhaite « aussi normale que possible« . À tel point que « pendant les trois années à Matignon, elle n’a pas eu d’officier de sécurité. Elle prenait le métro tous les matins pour aller travailler, et comme elle porte son nom de jeune fille, beaucoup de gens ignoraient qui elle était », confie le prédécesseur de Jean Castex à Matignon.

Crédits photos : ALAIN ROLLAND/ IMAGEBUZZ/ BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet